Besoin de se retrouver…

Besoin de me retrouver. Besoin de savoir qui on est, de comprendre où on en ait…

Et quand j’ai besoin de me retrouver je pars en foret.

Une bonne marche pour laisser place à la juste dose de fatigue nécessaire pour faire tomber la barrière de l’auto censure. Les pieds dans la boue, le nez emplis des fragrances de l’humus et les joues complètement rougies par le froid, rien de tel pour comprend ce qui se passe.

On s’assoit sur un rocher dont l’emplacement dévoile un panorama sur la vallée, on sort une thermos et on sert la tasse chaude entre ses mains tandis que l’esprit s’envole vers l’intérieur. Et là, les fesses gelées par le rocher, les main brûlées au contact de la tasse, les yeux abandonnés sur le paysage, les idées se mettent dans le bon ordre, le cœur s’accorde a ses nouvelles et l’âme accepte les informations pour n’en prendre que de meilleurs résolutions.

C’est décidé, faut que j’aille en forêt. Rendez vous est prix avec Dame Nature. Je ne sais pas quand exactement mais pas de doute : j’y serait !

Répondre