revelation (ou prise de tete inutile celon Doudou)

“Dans leur chambre, il y a une affiche sur un mur.”

Comment j’ai fait pour pas m’en rendre plutôt?

Oui c’est notre appart, notre couloir, notre salle de bain, nos wc, notre salle à mange, notre salon et sa chambre.

Mais non de nom c’est plus ma chambre…

*sous le choque*

On à beau dire mais même quatre mois plus tard ça fait bizarre, comme le bruit d’un verre qui se casse, comme la boite à secret d’une petite fille retrouvée ouverte et violée, comme si les derniers papillons de l’enfance s’envolaient pour arrêter de cacher ce qu’il en est … (désolée pour la métaphore dégoulinante d’eau de fleure bleue ;-) )

Je suis sans territoire propre…

Répondre