Et bla bla bla…

La vie poursuit son cours.

Comme d’habitude, je me réveil a propos d’une note histoire de vous donner quelques nouvelles.

Non je n’ai pas mit fin à mes jours dans une mort pleine de gloire et de mise en scène. Je n’ai pas non plus mis fin à la carrière de mon copain. Et même le chat est toujours en état de nuire.

En fait ça va plutôt mieux.

On a un peu remis d’ordre dans notre vie amoureuse et on essais de pratiquer les consensus ensemble. Evidement il attend toujours la présence de témoins pour me balancer un “au fait je serais pas là tel jours car j’ai meeting/fauchage/expérimentation avec mes potes alter-communautairistes”. Mais bon… j’ai aussi une certaine tendance à réagir violemment dans ces cas là, les témoins sont alors tout a fait souhaitables.

Parait que les femmes savent manier la diplomatie pour laisser croire aux hommes qu’on les laisse filer tranquillement alors qu’on les séquestres et les brimes sans en avoir l’air. Perso j’ai pas encore trouve la manière de faire mais j’apprend J

J’ai aussi fini par m’habituer à mon travail mais ça reste toujours aussi “excitant” façon de parler.

Enfin, question reprise des cours c’est la galère. Le sujet que je voulais ne peut pas m’être attribué. Du coup on m’en propose un autre mais uniquement basé sur de la bibliographie en anglais. Je sens que je suis sur le point de commettre un suicide universitaire.

Qu’importe: je ferais front!!!!!

Voila, j’espère que votre besoin d’information sera repus. J’ai jamais été un Britney Jones dans l’âme remarquez…

Répondre