ça traîne, encore et encore…

J’ai une entorse, doudou a de la fiévre… Resultat le monde vient de prendre un gros coup de frein temporel et le temps passe comme anesthésié d’une langeure sans couleure.

Du coup je m’occupe, je range, je dors, je tripatouille mes boîtes à création et pis j’ouvre ce drôle de truc. Affaire illogique et sans squelette, à suivre par manque de temps ou curiosité insatisfaite.

Résumé: Vie ralentie et météo insolite.

Répondre