J”ai apprecié la conversation avec J. , ça m”a fait du bien de lui dire ce qui me genais tant en elle. Ca m”a aussi géné de lui dire ce que je voyais les autres dire d”elle mais elle a accepter de les entendres bien que je l”ai prevenue que ça pouvais faire mal. C”est facile de mettre du suspens en disant “attention si tu savais ce que je sais”, car la plus part du temps les autres veulent savoir; mais c”est un choix quand meme, et j”ignorais qu”elle etait capable de faire celui ci.

Maintenant je tremble a l”idée d”une conversation avec C. je tremble de lui faire aussi mal que je n”ai mal moi même. je pleure inconsciament sur le faite que ça peut briser son bohneur mais je me dis qu”a sa place j”aimerais savoir. et ça me rassure de n”etre pas la seule amochée dans cette histoire

Et a coté, dans le lit situé juste derriere ce mur, il y a Lui. qui compte encore tant pour moi. Qui compte pour elle. C”est dommage d”en arrivé là mais nous sommes dans une impasse. Je suis terrifiée car je sais qu”il m”en voudra de lui avoir dit ce que j”ai a dire mais si c”est pour mon bien et son “bien” à elle, je pense sincerement que ça en peut pas lui etre negatif. Il ne sait et ne veut blesser personne a commencer par son bien etre personnel mais par la même nous souffrons toutes les deux.

Moi, j”ai accepter ma souffrance en sachant ce qu”elle est et d”où elle vient. Elle, je l”ignore.

Je reste encore une bonne poire remplie de bon sentiment en pensant encore aux autres mais quelque part nous aimons le même homme et nous en souffrons pareillement. On ne peut pas mettre ses emotions dans une balance et dire que machine souffre plus que truc. Ce n”est pas quantifiable meme si on trouve toujours plus d”injustice pour son compte que pour l”autre.

Je l”aime toujours, malgres ce qui s”est passé et ce qui se passe encore aujourd”hui. Mais j”ai du respect pour lui, et je pense que si elle veut savoir et bien je dirais, a lui de voir apres. J”espere juste qu”il comprendra par la suite que ce n”est ni vengeance, ni pathos et encore moins un statageme.

Mais je souhaite deroulé le sac de noeuds et permettre d”avancer. Quand bien même il n”avance plus avec moi. J”espere qu”un moment il comprendra que c”est a la foi de l”egoisme mais aussi de la generosité.

et j”appelle de tout mes voeux le miracle qu”il reconnaisse les dons que je me tue à lui faire, qu”il les acceptes, et les payent de son retour

Répondre