Triste fut la nuit, calme est desormais le jour.

Le souvenir a fermé la porte, la méche est consumée, le coeur reconforté et l”esprit a retrouvé la paix.

Ce n”est peut etre qu”un substitut, un acte théatral pour faire taire les demons, mais le principal est que cela marche.

Reste à apprecier ce qui est donné.

Respirez sans reflechir.

L”ecoutez sans souffrir.

L”attendre sans se demander.

Se laissez reconfortez pour ce qu”on ne peut affronter

Répondre