Oui, vous pensez bien que j’ai pas évité le film… Etant encore une gamine dans l’âme et adorant l’ambiance de la série je me devais d’aller zieuter celui ci. Et je ne fus pas déçue, bien que pas transportée non plus.

A mon sens c’est la meilleure des adaptions au ciné (sauf le 1er épisode mais qui était bien plus simple à transposer). Même si des coupes existent (surtout au début), le plus intéressant est sauvegardé et surtout très bien mis en avant. Le rôle et l’influence de Dolorès Ombrage est parfaitement bien exposé. La présentation de l’Ordre du Phénix et la relation Harry/Black sont résumés au plus juste. Et les derniers instants aux département des mystères sont vraiment très très bien menés.

A titre indicatif j’ai adoré l’utilisation des articles de presse et leurs interventions à l’écran. Ca avait un qqch des comics américains, mais j’ai trouvé ça très futé.

Ensuite, je regrette quand même certaines gaffes.

Par exemple le frère ainé des rouquins. On le voit plusieurs fois dans le film (et même un peu dans le 4) sans jamais dire explicitement qui c’est. On suggère aussi la présence du tableau de la mère de Black (on l’entend même râler à un moment), mais sans avoir lu le livre vous nous pouvez pas savoir ce qui se passe.

Donc bref, je me suis pas ennuyé et j’ai parfois eu l’impression de relire le bouquin. Ma dernière lecture de ce tome remonte à près d’un an et demi et le film me l’a bien remis en mémoire en présentant tout ce dont je me souvenais (sauf certaines choses dans la salle au portail de la fin du film).

Toutefois, ce n’est pas un film indépendant. Pour moi cet épisode est excellent si on l’inclut dans la vision d’ensemble. A titre individuel ce n’est pas un bon film, voir pas un film tout court.

Répondre