Oui je sais, tout le monde doit s’en foutre mais moi je trouve ce régime sans gluten ni laitage très intéressant.

Déjà pour ceci:

*Fait sa maligne*

Je perds du poids tout en mangeant, ça c’est un truc qui me plaît. D’ailleurs j’entre dans l’IMC plus qu’acceptable et c’est quelque chose d’y demeurer.

J’ai plus à avoir honte chez le médecin et je peux désormais engueuler l’angiologue quand elle note « sur-poids » dans mes facteurs de risque personnels.

A coté de ça le premier week-end où j’ai rompu le régime j’ai été étonnée de voir revenir les problèmes de ventre au galop mais aussi, chose plus surprenante, mon eczéma.

Je ne m’étais même pas aperçu qu’il était parti. Et pourtant tout un week-end contre le chéri sans ressentir le traditionnel picotement annonciateur de grosse crise en réaction à la sueur.

Bref, retour a plus de sérieux dans la traque du gluten. Je m’amuse à essayer les recettes aux laits végétaux aussi et je suis plutôt agréablement surprise même si ……… beurkkkkkkkkk les crèmes et yaourt au soja c’est vraiment dégueulasse!

Ah oui, j’ai fait un malaise le lendemain de mon retour. Impression d’une hypoglycémie alors que je venais de déjeuner. Après échange avec d’autres intolérants j’ai découvert que c’était fréquent au lendemain d’un repas qui mêle du lait ou du gluten en quantité faible (comprendre pas au point de vous envoyer direct aux toilettes après les deux premières heures de digestion).

Donc bref, l’expérience continue, mais j’essaie aussi de distinguer les problèmes du gluten, et ceux du lactose. Donc depuis vendredi je prend un peu d’aliments au gluten chaque jour. Et ça tombait bien, c’est l’époque du pain de Noël…

*sifflote d’un air innocent*

Une réponse à “Sans gluten… toujours plus zen”
  1. wawaa dit :

    félicitations !

    tant que tu te sens bien dans ton corps continue !

  2.  
Répondre