Entendons nous bien, les blogueuses restent un groupe d’humaines, et à ce titre un ensemble bassement tiraillé par les pulsions humaines et les lois physiques applicables aux groupes humains.

Mais force est de constater que c’est un milieu qui reste, quand même, globalement sain.

Peut être qu’à force de se fracturer la rétine à coups d’habillage rose bonbons il y a un impact bisounours land. Car ici on est toutes des copines, et d’ailleurs on s’interpelle régulièrement entre nous avec des « salut les girlz » (je me retiens de donner mon avis quant à ce terme X-( ).

Sans vouloir casser du sucre sur de pauvres dindes victimes légèrement naïves, partons du principe que, sur la blogosphère, tout le monde aime tout le monde. Ce qui peut se révéler logique puisqu’on vient sur le net pour fuir les tensions sociales de la vraie vie, non?

J’ai donc cherché des histoires de querelle, des oui-dires, des ragots sur les unes ou les autres… Et à mon grand étonnement, après plusieurs semaines dans ce gynécée, je dois rester sur cette idée qu’il règne ici une atmosphère très bon enfant, où les gens règlent leurs comptes discrètement, ou s’ignorent poliment.

Et c’est surement ce qui confère à l’ensemble une ambiance sucre candy dont les médias se sont fait relais en traitant du phénomène.

Un certain nombre de personne avouent avoir fait de chouettes rencontres et en avoir tiré des amitiés. Et à l’inverse les blogueurs influents ne cessent de se plaindre d’une idée reçue qui veut qu’on se connaisse tous entre blogueurs et particulièrement entre grandes figures du milieu. A ce titre Pénélope Jolicoeur est la copine de plus de la moitié de la France et ceux qui ne l’aiment pas doivent ne pas avoir d’Adsl ou ne pas savoir utiliser un clavier.

C’est sans doute l’un des points qui me fait autant apprécier le milieu, cette discrétion et ce savoir vivre dans les éventuelles oppositions. Même si pour la peine on pourrait mettre la chanson des « Petits Poneys » en fond sonore des flux RSS…

*Bonus: un billet différent qui traite du sujet mais hors des blogs de fille* Aujourd’hui chez Osmany.

6 réponses à “[Semaine blog de fille] 3 – Le milieu: nage au milieu d’un ban de paillettes en forme de coeur”
  1. Angie dit :

    Pour autant que je sache, il y a eu quelques fritages sur la blogo féminine. Je n’ai pas tous les détails mais j’ai pu lire quelques remarques ascerbes ici et là.

    On ne peut pas plaire à tout le monde, c’est sûr. Toutefois, je pense que les « querelles » et autres taillages de costards YSL se font surtout dans les hautes sphères, c’est à dire lorsque le blog est de notoriété publique, qui collabore avec des marques et est cité dans plusieurs magazines, car ils sont plus vus/lus. En clair, plus célèbres.

    Des trolls crées ou non par l' »équipe adverse » qui te taille ce fameux costard YSL, il y en a, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. .

    Si la querelle est basée sur la jalousie, ça devient puéril de le faire par blog interposé. Si c’est une querelle personnelle entre deux personnes qui se connaissent, c’est carrément débile.

    Moi je maintiens que j’ai fait de belles rencontres virtuelles ou réelles via mon blog.

  2. Ju dit :

    Ouais ben moi je suis plus belle que toi et na ! c’estpas bie, moi j’aimais Rck voisine et toi Bruel mais Bruel il est trop moche et vieux et pa beau et moi je suis plus belle et…
    Purée, il y a tute nuecollection de sites comme ça… je suis fan !
    L’autre fois j’ai vu quatre quadra qui passaient 12 minutes exactement à parler d’un quignon de main. Je suis fan !!!
    Acceptons ces gens come ils nous acceptent.
    Nous trouvons leurs préoccupatons futiles mais ces nanas là que pensent-t-elles des notres ?
    Ben moi je m’en fiche, j’aime Renan Luce !

  3. Gabi dit :

    Je viens de tomber sur ta -semaine à thème-. J’aime pas trop cette idée de « juger » le travail des autres mais j’aime ta façon d’avoir analysé presque objectivement. Tu te rends compte que par ce billet tu vas t’attirer les querelles dont tu parles? C’est pourtant facile à trouver dans les blogs de parisiennes.

  4. Gima dit :

    @Angie –>les fritages que j’ai vu m’ont paru tellement puéril et passager qu’a vrai dire je les ai pas remarqué assez pour pouvoir vraiment en prendre note comme réel conflit (excepté dans la catégorie blog bédé)

    Ju –> Ah mais quel gout, je connais même pas Renan Luce, de toute façon moi j’aime que le jazz :p

    Gabi –> mail reçu, j’ai amélioré la visibilité en colonne de droite. Pour le reste je cite ma réponse en mail: [je juge pas, je critique. La différence est énorme. Et j’ai essayé de la faire passer dans le premier article] + [si querelle il y a par ce billet j’espère que les gens viendraient plutôt en causer par mail que de s’afficher inutilement. D’ailleurs je ne vois pas ce qui pourrait créer une querelle dans CE sujet] .

  5. Dom dit :

    Je ne crois pas que l’on vive dans un milieu de bisounours, et ma foi tant mieux, j’aime bien la discussion, la controverse, le débat, la critique aussi, car il en faut pour avancer.
    Mais le fritage entre blogs c’est surtout pénible et à terme cela n’a qu’un résultat, faire fuir les lecteurs et former des clans, comme à l’époque de la maternelle, dans la cour de récré.

  6. sab dit :

    J’avoue je suis assez d’accord !
    Même a titre perso: j’ai fais des rencontres géniales sur le web, certaines de mes best dailleur. Et pour le reste je trouve ca bien aussi que pour le reste la chose reste « esquiver l’autre poliment »

    bisouss

  7.  
Répondre