Et si vous aimez le style de Sekhmet son blog est

Je squatte à nouveau… et finalement j’adore ça. Alors quand Mlle Gima a frappé à la porte de mon mail pour me demander de lui faire un billet j’ai répondu avec grand plaisir. Le problème quand on a à poser sa prose ailleurs c’est toujours de trouver l’imagination pour le billet mais là elle n’a pas pris longtemps pour se manifester… Mais je viens de passer un week-end assez exceptionnel et je dois avouer que ça a déclanché un délire assez conséquent qui m’a inspiré ce billet…

Alors les filles, fashionistas ? Toujours à l’affût des derniers trends, de ce qui définit la hipness et surtout de ce qui va faire de vous la It girl ?? Oui ?? Vous avez l’accessoire qui fait mouche à chaque fois que vous sortez, le sac à la mode, la paire d’escarpins dans le vent ? C’est bien… mais avez-vous l’accessoire nécessaire à toutes les femmes dans le vent, le truc qui fait de vous une femme moderne, sans tabous et surtout terriblement in… Si vous êtes fan de Sex and the City, si vous avez suivi leur aventures depuis le début… vous aurez découvert que le truc « IN » par excellence, le petit plus qui ne s’est jamais démodé en 10 ans de série, c’est l’ami (meilleur ami) homosexuel.

Aie honte à moi j’ose parler d’un être humain comme accessoire, quelle horreur. Ne le prenez pas comme ça, ne soyez pas choqués car, le pire est que la personne qui m’a inspiré ce billet est un homosexuel et je reviendrais plus tard sur ma relation privilégiée avec ce monde un peu particulier…

Par contre vous ne trouverez jamais aucun homme sur cette terre qui réunit autant de qualités qu’un homosexuel. Jamais un homme aura une si bonne influence sur vous qu’un gay… car le gay est :

Le confident idéal : L’homo est un homme, d’accord avec quelques moments efféminés parfois, mais il reste un mâle. Et un homme sait comment réagit un homme. Alors l’homo est un parfait confident. Il comprendra les états d’âme de la femme tout en pouvant nous expliquer quelques détails sur le fonctionnement pur de l’autre sexe. De plus, au contraire de la copine, il n’y aura jamais de jalousie ou d’envie de la part de l’homo. Naturellement c’est un homme, il ne peut pas envier votre corps, vos formes ou autres choses qui rendent parfois la vie entre filles si compliquée. Au pire des cas il pourra vous jalouser votre petit ami… mais se contentera d’un « la vie est injuste » comme on le fait quand on voit leur petit copain.

Le compagnon de shopping parfait : Le Gay adooooooooooooooooooore faire les magasins et vous accompagne avec un plaisir non dissimulé. L’œil affûté et le goût juste il saura vous conseiller sur la tenue que vous voulez absolument acheter, sur la couleur qui vous ira au teint, sur le maquillage à choisir absolument et sur les accessoires à prendre avec. L’Homo il adore passer des heures dans les magasins avec vous, vous aider, il ne râle pas quand vous essayez 10 robes différentes… il est même ravi de vous voir faire des aller-retour dans différentes tenues… et ne tire pas une tête hallucinée quand vous osez dépenser la moitié de votre paye en chaussures… au contraire il vous aura accompagné dans votre délire. En plus, il se fait un plaisir de vous porter vos sacs… vous êtes la reine de la journée en somme.

Le garde du corps qu’il faut : L’Homo est le compagnon de sortie idéal pour rester à l’abri des pots-de-colle-dragueurs-du-samedi-soir. L’idéal c’est d’avoir la version masculine du gay, c’est-à-dire celui où il faut véritablement gratter un peu plus fortement la première couche pour savoir ce qu’il est (à éviter : le style Stanford, pote de Carrie Bradshaw, ça n’intimide pas), mais choisissez le plutôt grand, bien bâti (car oui les homos font attention à leur corps) et avec une voix normale… j’en ai deux comme ça, toutes mes amies en tombent éperdument amoureuses jusqu’à la minute où on leur dit… désolée mais il est de l’autre côté de la barrière. Ah que la vie est cruelle… Mais cet homo là est parfait pour sortir en boîte quand on a juste envie de danser, de s’amuser et de faire la fête…

Le coach personnel idéal : Nouveau Look pour une nouvelle vie, c’est chez vous à domicile, en plus c’est gratuit. L’Homo (et là c’est plutôt le genre cage aux folles qu’il vous faut, ou alors Priscilla Folle du Désert) est le Coach look parfait. Il n’acceptera jamais que vous soyez sous votre plus mauvais jour. L’homo « folle » est toujours parfait, alors il faut que tout ce qui l’entoure soit parfait aussi… plusieurs fois il m’est arrivé d’entendre le « Mais chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, tu ne vas quand même pas sortir comme ça » et d’avoir droit à ma séance de relooking total. Mais j’étais magnifique après!

Le Pass VIP général : L’Homo est le pass VIP idéal pour toutes les soirées en vues de la région et pas de limite de boîte. Car l’homo connaît tout le monde qui connaît tout le monde qui connaît tout le monde. L’homo est accueilli comme une star dans chaque lieu à la mode. Pourquoi ? Tout simplement parce que l’homo est un fêtard… il adore s’amuser et ne lésine pas sur la dépense. Naturellement, en règle générale l’homo n’a pas d’enfant, il a un bon job et se fait plaisir. Alors si vous êtes au bras d’un Party Gay vous n’aurez plus aucun soucis pour vos sorties, tous les profiler vous laisseront entrer…

Ma meilleure amie me dira presque que l’ami gay est un accessoire indispensable à toute soirée réussie, que c’est le It Bag coordonné à la tenue idéale… et j’avoue, sans vouloir parler d’accessoire, que mes amis homos sont grandioses et que j’adore sortir en leur compagnie. J’ai beaucoup d’amis gays et j’adore participer aux gay prides avec eux. Je suis même témoin de pacse pour deux petit couples et mon meilleur ami est juste fabuleux… en plus il est la preuve vivante que l’amitié peut être forte entre un homme et une femme (argh… je ne me suis pas foulée là).

En plus les hommes homosexuels ont une qualité non négligeable: quand ils vous aiment ils vous aiment par-dessus tout et vous seront fidèles en amitié. Alors jetez tous vos préjugés ou barrières aux orties et ouvrez votre cœur aux gays…

Moi mes amis homos je ne voudrais jamais qu’ils soient hétéros (et ce même si il y a de vraiment beaux spécimens et que ça réduit encore plus le terrain de chasse) car c’est comme ça qu’ils sont parfaits.

11 réponses à “[Semaine de l’incruste] Le billet de Sekhmet: « Et vous, z’avez votre Stanford ?? »”
  1. Danielle dit :

    J’ai des potes homos (et un en particulier que j’aime… en particulier), mais je ne me sers pas de lui comme ouvre-boite, comme conseil design, comme je ne sais quoi d’autre de terriblement fashion. C’est juste un mec que j’aime beaucoup. Il se trouve qu’il est gay, comme je pourrais avoir un pote qui joue au tennis ou qui est un fan de macramé. Mais ce n’est en aucun cas ce qui le qualifierait en premier lieu. C’est un mec que j’aime. Bon, il est homo. Et alors… C’est ainsi qu’on doit se définir ? Selon ses préférences sexuelles ? Ah ouais ????

  2. Darquandier dit :

    Confident, ouais, ptet, mais aucune idée de comment les mecs fonctionnent, enfin pas plus que les autres…
    Shopping : BEURK ! J’ai 3 futes mettables, 6 T-shirt, 7 calebutes atroces… Oui, je fais souvent la lessive…
    Garde du corps : muhahahahah… N’importe quel pote peut faire l’affaire…
    Coach follasse (ou pas) : je suis un ami avec mes amis, normal d’être là quand ça va pas.
    Pass VIP : je sors jamais…

    Mlle Gima, tu m’excuseras, mais je suis un homosexuel diplômé, et comme le souligne Danielle, je suis juste une personne mâle, qui *incidemment* aime jouer avec les zizis d’un autre garçon. Et je suis très déçu qu’on cultive encore ce genre de cliché.

    Je suis une personne entière, comme les autres, et ce genre de stéréotype, aussi bien attentionné soit-il, me fait plus de mal qu’autre chose. Jamais, *jamais*, je ne me suis identifié à ce que tu décris, et mon adolescence en a suffisamment souffert. Ce qui est décrit là est la follasse typique du marais… Rien d’autre… Je suis affreusement désolé Sekhmet, mais tes potes homos m’ont l’air d’être des clones soumis !

    Oui je suis méchant, les homos sont méchants… Tu sauras aussi que pour beaucoup de ce genre de mec, les filles à paydays ne sont que des faire-valoir…

    « Alors jetez tous vos préjugés ou barrières aux orties… »

  3. Darquandier dit :

    Oups, je voulais dire :
    “Alors jetez tous vos préjugés ou barrières aux orties…” : merci de ne pas en créer d’autres…

  4. MissBrownie dit :

    Mon cousin est tout à fait un pass VIP général, quoique avec l’âge, il ralentit sur les sorties…

  5. Donio dit :

    *Redonne un dernier coup de botte à ses préjugés qui agonisent dans les orties*

  6. sybilille dit :

    Coucou!
    J’ai un ami homo aussi, mais je sors plus avec lui, car il a la facheuse tendance à bouder pour un rien, et à plomber l’ambiance…mpfff… Mais j’ai adoré l’article et pris bcp de plaisir à le lire!!!
    Sinon, c’était bien, Lille?

  7. Mathilde dit :

    Tellement de lieux communs et de clichés dans un seul article, j’en reviens pas… J’ai plusieurs amis gay, certains correspondent à l’article que tu écris, d’autres pas… Je trouve dommage qu’une fille qui en fréquente souvent en soit encore à avoir ce genre de préjugés! Gay, c’est une orientation sexuelle, pas un truc qui te définit en tant que personne.

  8. Gima dit :

    Bon, le post de Sekhmet à fait réagir, je pense qu’elle peut désormais dormir sur ces lauriers puisqu’elle a parfaitement réussi sa mission de faire râler les gens 😀

    Evidement qu’elle fait dans le cliché puisqu’elle a écrit en demandant si vous avez vos clichés :p

    Gay ou hétéro il y a toujours des tas de clichés possibles et de personnes différentes. Et les gay sont des gens comme les autre: « y en a des biens ». A savoir qu’il existe tout aussi bien des théières, que des beauf, des gens cultivés, des voisins de pallier etc etc…

    Darquandier est le parfait exemple du gay hors cliché (même si… :p ). A coté de ça je fait des supers virées shopping avec un autre gay, Miss Brownie à un cousin qui fait pass VIP dans les soirées, Mathilde semble elle même avoir des amis qui correspondent à l’accumulation des clichés cités. Et l’inverse est tout aussi vrai.

    Alors? Pourquoi on trouverais à redire? C’est tout aussi « humoristique » comme note que « est ce que vous avez votre chiwawaa à la Hilton » ou « est ce que vous avez votre copine faire valoir »? L’article de Sekhmet était là pour rigoler au second degré et je l’ai affiché avec plaisir en imaginant à l’avance la réaction de Darquandier 😀 😀 😀
    J’ai trop de potes gay pour les ranger dans des clichés

  9. Eh bien, moi j’ai des copines lesbiennes, ce sont des amies idéales pour les mêmes raisons :
    -elles restent des femmes
    -elles adoooooorent les bagnoles et la moto
    -elles sont baraquées et capables de coller une baffe à la première meuf qui me pince le cul

    Arrêtez avec ce genre de clichés, vous reproduisez avec les homos, les schémas que les hommes véhiculent sur les femmes depuis des siècles. Pourquoi enfermer les homos dans des rôles ?

  10. Sekhmet dit :

    Merci GIMA tu as trouvé les mots pour expliquer ce que j’ai écrit. Elle me connaît et le sait bien que je suis la dernière a mettre les gens dans des clichés et des catégories dans la vie courante… et au contraire de ce que Mathilde disait je n’ai pas de préjugés… je caricature parfois, même souvent mes écris… c’est le but… prendre la vie sous une loupe grossissante et légèrement déformante… mais qui reste drôle avec un fond vrai. Alors je prie aux lecteurs de prendre cet écrit au 27ème degré comme il aurait dû être lu…

    Biz à tous…

  11. Liane a2 dit :

    Moi aussi des fois je suis blessée par des choses qui n’avaient pas ce but !
    Il vaut mieux rire de « tout », c’est à dire de chaque caractéristique ! Alors que ce soit la sexualité ou autre chose…
    Et prendre au 27ème degré oui, ce qui veut dire avoir conscience qu’on ne généralise pas. C’est ce que dit Sekhmet, elle ne met personne dans des catégories, chaque humain reste un humain avant tout, une personne.
    Je suis sensible au fait que certains soient blessés, mais la blessure est déjà là en eux, ce n’est pas le texte qui la cause.

  12.  
Répondre