Autre marque qui a bien compris qu’il ne faut pas prendre les femmes pour des cibles marketing c’est DOVE. Ou ils sont vachement futés (voir vicieux).

Cette fois ci leur dernière initiative laisse complètement leur gamme de coté pour mettre à profit leur réputation et lancer un site dédié aux femmes et leur problème de confiance en soit.

Après avoir interviewer 3000 femmes à travers 10 pays la firme a obtenu des statistiques plutôt déstabilisantes. Notamment que 2% des femmes seulement se sentent belles et les ¾ d’elles se jugent d’une beauté « moyenne ».

Accusant les stéréotypes de la sociétés d’une telle vision de soit Dove à mis au point un « programme de fond d’estime de soit ». L’information avait pas mal tournée sur l’internet. L’idée est de décomplexer lesjeunes filles et de les libérée des codes sociaux qu’elle se fixent elles-mêmes par l’influx des médias.

Accessoirement ce font appartient à une campagne plus large lancée en 2006 baptisée « campagne de toutes les beautés » et qui veux proposer une vision plus large de ce qu’on appelle la beauté.

S’étant engagé à soutenir par le fond d’estime de soit le « groupe européen pour les anorexique, les boulémiques et les familles » Dove à décider d’aller plus loin en s’affranchissant encore de toute volonté commerciale.

En invitant chaque mois le docteur Serge Hefez (responsable des thérapie familiales du service psychiatrique infantile de la Pitié Salpetrière) à écrire une note d’actualité, la marque souhaite ouvrir un nouveau dialogue entre un spécialiste, les familles et les jeunes filles aux prise avec ces problème d’interprétation de la beauté et des maladies ou du mal-être que cela entraîne. Chacun pouvant poser sa question.

Franchement, même en retournant leur site je n’ai pas trouver de piège commercial la dedans, et ayant déjà vu les ravages de l’anorexie je trouve cette approche digne d’être relayée et même applaudie.

N’hésitez donc pas a aller voir la première note et en faire tourner l’adresse, parce que même si votre petite cousine est canon et se porte très bien ce genre de problème n’est jamais marqué sur votre front que vous ayez 14 ans ou 40.

Accessoirement regarder le film ci dessus: il est extremement éfficace… (même toi Lucy tu regardes!)

18 réponses à “Pour nous les (belles) filles (2eme partie: Dove, l’éstime de soit et l’anoréxie/boulémie)”
  1. Little daewoo dit :

    L’anorexie et la boulimie sont des maladies perverses, malheureusement trop souvent assimilées à cette mascarade organisée sur les podiums…
    J’ai été malade pendant 8ans, et quand moi j’en suis sortie seule, j’ai du hisser ma petite cousine sur mes épaules…
    En ce qui me concerne personne dans ma famille n’a voulu voir ma maladie, et pourtant j’aurai pu en mourir, aussi depuis je suis extrêmement vigileante avec mon entourage!
    Car les conséquences sont ravageuses même après 7ans de rémission…

  2. lucy dit :

    « (même toi Lucy tu regardes!)
    —> tu rêves.
    pis loin.

  3. Camille dit :

    Comme Little Daewoo.
    Et je suis donc vraiment ravie de voir ce genre d’initiatives…

  4. sophiekune dit :

    Idem.
    Je sais, ce n’est pas très original comme commentaire mais j’en ai aussi parlé chez moi.
    Du coup, je ne sais pas trop quoi ajouter.
    Bisous

  5. eternelia dit :

    L’anorexie, la boulimie : un fléau (qui touche aussi dans une moindre mesure, les hommes, il est utile de le rappeler). Mais c’est pas pour autant que les agences cessent de faire défiler des sacs d’os. La demande des créateurs (hypocrites) est là, et la mort au bout.

    Un exemple frappant de casting récent :
    => « recherche ronde pour habillage générique TV. Taille 42-46 » !!!!!

  6. S.G.Woman dit :

    Effectivement,je ne peux que cautionner cette campagne,pour avoir connu ces maladies. Je pense faire une note dessus avant de partir en vacances.

  7. Gima dit :

    A voir vos réponse je suis toujours étonnée du nombre de personnes qui ont été malade…

  8. eternelia dit :

    Bah mes problèmes de poids ne sont pas liés à l’anorexie ou à la boulimie (ah oui, au fait, t’a fait une tite coquille dans ton titre et dans le dernier aussi avec « vas ton »; bon je sais, je sors, je suis une obsédée de l’orthographe, bouhhh) ; bref, je trimballe juste ça (le poids, pas l’orthographe, quoi que…) dans mes gênes, ce qui n’empêchait pas le gens de penser que je passais ma vie installée confortablement dans le frigo(ce qui aujourd’hui serait une idée pour le moins rafraichissante) !
    Les idées arrêtées ont la vie dure. Y’aura toujours des gens bien intentionnés, qui ne connaissent en rien les difficultés, pour dire d’une anorexique qu’elle devrait « se forcer un peu pour manger » ou en faisant remarquer à une obèse en train de manger sa salade de crudité (et rien que ça de la journée) pendant sa pause de midi que si elle mangeait moins, elle serait moins grosse.
    Et après ça y’a aussi des gens pour s’étonner que ces maladies se développent à la vitesse de la lumière.

  9. eternelia dit :

    PS : je revendique ma coquille moi aussi… (manque un -s- à « t’as fait »

  10. miss luna dit :

    EH LES FILLES VOUS ETES NAIVES OU QUOI ???
    le film te dit de te proteger de l’industrie de la beaute, mais jusqu a preuve du contraire, DOVE = PROCTER&GAMBLE soit un MASTODONTE DE LA GRANDE CONSOMMATION QUI DICTE SES FAMEUSES LOIS TERRIBLES DU PHYSIQUE AUX CONSOMMATRICES QUE NOUS SOMMES
    pour preuve de votre naivete, et surtout de votre manque de curiosite, checkez ca

  11. Gima dit :

    @miss luna:

    Et donc tu as vu un logo commercial de dove sur le film là en dehors du nom au début?
    Et ça te pose un problème qu’une marque mette de coté sa promo pour fournir les thunes nécessaire à cette campagne que les assoc’ n’ont pas les moyens de se payer?
    Et tu trouve que la marque en question dicte une lois terrible du physique aux consomatrices que nous sommes en disant « chacun sa beauté ».

  12. miss luna dit :

    Dove ne met pas un instant sa promo de cote avec cette pub. ceci est leur campagne digitale. c’est juste bien trop facile de manipuler les esprits en disant ‘nous on est gentils’ quand tu sais que Dove a les memes exigences de resultats que n’importe quelle autre marque…
    dove ils passent pas la journee derriere leur bureau a se dire « il faut sauver les filles » mais plutot « comment leur vendre un peu plus de cremes et de gels douches ».
    as-tu au moins regarder le lien youtube dont je parle pour comprendre mon propos ?

    apres je suis juste brand strategist, c juste mon boulot d’analyser les arnaques de marques pour convaincre les consommateurs.

    desolee de t’avoir poussee de ton doux nuage

  13. Gima dit :

    @miss luna:
    Je n’ai pas vu le liens que tu as envoyé au début parce qu’il était censuré pour modération :p

    Pour te répondre le billet ne dit en rien qu’ils sont gentils tout pleins.
    Si tu juge qu’on se laisse attendrir ici par la marque tu as peut être mal concideré mes propos et les réponses des filles.

    On parle anorexie et boulimie avant toute chose.
    Le billet dit que l’opération offrant une tribune à un psy spécialisée est digne d’être relayée.
    Qui plus est le billet commence par « ils sont vachement futés (voir vicieux). »

    Je n’ai pas le temps de regarder la vidéo ce soir mais je m’y attèle demain et je te répondrais en conséquence. Mais ce n’est parce qu’on relais une campagne qu’on trouve intéressante qu’on est dupe. Le tout c’est de faire parler de la maladie et je dirais qu’ici: qu’importe les moyens

  14. Little daewoo dit :

    En dehors de tout débat marketing, je trouve très important d’aborder la question de l’anorexie et de la boulimie, qui est un réel fléau!
    L’énorme problème selon moi et l’amalgame entre maigreur extrême des modèles sur les podiums et anorexie…
    L’anorexie a des causes diverses, et la quête de la maigreur n’en ait pas la principale… en tout cas pas en tant que telle! bref… ce que je veux dire c’est qu’un sac d’os n’est pas forcément anorexique, c’est peut être juste une nana sans jugeotte!

  15. Nanou dit :

    Au risque de passer pour l’enquiquineuse de service je rectifie une idée reçue. La personne anorexique est malade et a des Troubles du Comportement Alimentaire , cette maladie elle la subit et ce pour diverses raisons , origines psychologiques. Contrairement aux adeptes du Pro-Ana qui elles souhaitent devenir des squelettes ( l’anorexique non ) . je mets en lien un blog qui décrit justement le combat d’une anorexique et sa victoire ( pour le moment ) car souvent rien n’est acquis … et c’est la perfidie de cette maladie: http://youstinette.skyrock.com/
    Et surtout lisez les commentaires de ces jf qui s’entraident et se soutiennent car elles souhaitent s’en sortir ELLES!
    Au contraire de la Pro-Ana qui va plus loin dans son délire de dénutrition voire non nutrition . Les Pro-Ana n’aiment pas les anorexiques car celles-ci montrent les dangers de la Maladie et souvent l’issue est fatale .
    Pour faire court: L’anorexique subit sa maladie , la Pro-Ana la choisit. et là est le danger à nous de veiller !!
    Bonne soirée

  16. Little daewoo dit :

    Merciiiiiii Nanou!!!
    Aaaaah je me sens moins seule…

  17. […] Dans le précédent article sur le casting Dove, j’ai évoqué avec vous les campagnes lancées par la marque autour de l’image de soi, des perceptions de la beauté et des complexes. A force de recherches dans les archives, j’ai fini par remettre la main sur le premier article où je parlais d’une campagne Dove qui m’avait marquée et beaucoup plue (ici). […]

  18. […] Dans le précédent article sur le casting Dove, j’ai évoqué avec vous les campagnes lancées par la marque autour de l’image de soi, des perceptions de la beauté et des complexes. A force de recherches dans les archives, j’ai fini par remettre la main sur le premier article où je parlais d’une campagne Dove qui m’avait marquée et beaucoup plue (ici). […]

  19.  
Répondre