J’ai fait cette photo à Bordeaux au lendemain d’un vide grenier.

Aussi cliché que puisse être la pensée que j’ai eu en voyant ça, j’ai été bouleversé par la beauté de cette image abandonnée dans la rue.

J’ai réfléchi un bout de temps au fait de récupérer ou non cette photo, mais quelques part je pense que la beauté de l’image venait de la photo et son contexte, et qu’il ne me servirait à rien de « sauver » cette photo alors qu’un cliché d’elle « ici et maintenant » suffirait à la rendre impérissable.

Une réponse à “La beauté échouée dans la rue”
  1. Léna dit :

    ouch, c’est bien triste ça… étrange de laisser une photo comme ça dans la rue…

  2.  
Répondre