C’est un billet assez difficile à écrire parce qu’il demande d’être complète et honnête alors que je ne sais même pas si ce que je pense est bien ce que je ressent et vice versa.
Le thème du billet est « quand l’ex reviens dans ma vie ».

Pour le comprendre il me faut faire un petit aparté historique.
L’ex j’ai vécu 5 ans avec lui. D’abord informellement puisqu’il passait de nombreuses nuits avec moi dans ma coloc, et ensuite officiellement en prenant la place de mon coloc. Notre histoire a été très intense avant de se calmer un peu au bout de trois ans. On est ensuite rentré dans une routine sympathique. Mais il y a 3 ans et demi sa mère est décédée. A la suite de cela les choses n’ont pas été faciles puisque je n’avais jamais connu de décès. Je l’ai encouragé à voir l’une mes meilleurs amies qui avait perdu sa mère pour les mêmes raisons quelques mois plutôt. Puis il a été question de déménager et d’aller vivre en province. Sur le coup ça m’a pas mal choqué cette soudaineté mais pourquoi pas.
On a plaqué boulot, famille, appart et amis et on est parti à Grenoble. A peine arrivée il a voulu partir faire 1 mois de trek avec un ami qui fait le tour du monde à la marche. J’ai dit non pour différentes raisons et il est parti marcher seul avec lui. Après son retour deux semaines se sont passées bonant malant et un matin à ma question « tu m’aime toujours » il a répondu non. Et il a enquillé en me disant qu’il me trompait. Cela faisait un peu plus de quatre mois qu’il sortait avec l’amie vers qui je l’avais poussé.
Ça a été la catastrophe, on est parti sur l’idée de faire un break ensemble pendant deux semaines. Deux semaines où j’essayais de recoller les morceaux tandis que lui essayait de prendre la distance. Et toujours omniprésente « l’Autre ». Puis il est parti pendant un mois en stage en province et quand il est revenu ça décision était prise. C’était Elle, pas moi. A partir de là les choses étaient claires : on lâche l’appart, je m’en trouve un et on dort plus dans le même lit. Les choses allaient très mal pour moi et je n’ai plus peur de dire que j’étais en dépression. A son retour il m’a reproché de le snober et de l’ignorer alors que lui espérait une coloc. Je m’en fichais, je ne vivais que dans l’espoir du jour où je déménagerais. Ce jour est arrivé et ça a désamorcé beaucoup de chose. Il m’a présenté des regrets, m’a remboursé de l’argent qu’il me devait etc… Parfois il passait chez moi ou j’allais mangé chez lui mais c’était tout.
Entre temps j’ai rencontré un ami d’ami et une semaine avant mon déménagement il s’est passé ce qu’il devait se passé. Bien qu’il habite à Paris j’ai continué à le pister parce que j’avais le béguin pour lui. Et puis deux mois après il a admis l’évidence : on sortais ensemble. Une jolie routine s’étais mise en place : on se voyait tout les quinze jours et j’avais ma vie à Grenoble. Je revoyais parfois mon ex mais en ayant de la pitié plus qu’autre chose.
La décision a été prise d’emménager avec mon chéri. Pour cela je quittais Grenoble (ou j’avais appris à vivre seule) et je le rejoignais sur Paris avec chat, meubles et affaires.
Mon Ex était alors parti faire un an en Australie avec sa copine. Méchamment je lui avait demandé de m’écrire régulièrement et de me tenir au courant car je savais que ça faisait enrager sa copine. Ça a tellement bien marché qu’il m’écrivait en cachette d’elle :p

Et ma vie s’est installée à Paris où je suis heureuse avec mon chéri. Je ne suis pas amoureuse comme je l’ai été avec le précédent mais avec le recul je sais que ce que j’ai vécu avec lui je ne le rencontrerais plus : c’était l’amour fougueux de premier grand amour avec l’insouciance et la jeunesse de deux gamins de 20 ans.
Maintenant je suis amoureuse de mon chéri mais avec le calme et la tendresse de quelque chose de stable et épanoui. On a passé des mois a s’apprivoiser, on se connais à fond et on jouie de cette reconnaissance et s’amusant l’un de l’autre. Ça n’a rien à voir avec l’Ex, c’est complètement honnête et épanoui.

Seulement voila, j’ai appris le retour de l’ex à Paris pour la semaine prochaine.

Et depuis c’est l’horreur. J’ai la panique qui monte à l’idée de le croiser, de recevoir un coup de fil etc… Dernièrement quand je recevait des cartes je les lisait brièvement et les jetais car elles m’embarrassaient. L’Ex c’était une autre vie, un autre monde, je n’en voulais plus dans ma petite vie bien équilibrée de maintenant. Qui plus est ça m’emmerdait que mon chéri se retrouve face à ses cartes.
J’ai essayé de voir comment j’allais faire, et puis je m’en suis ouverte au chéri pour lui dire honnêtement ce que j’en pensais. Je ne veux pas de l’ex dans ma vie, il m’a bousillé la dernière et il n’a pas sa place dans ce que j’ai reconstruit. En plus, pour ce que j’en ai vu, sa vie et ce qu’il est devenu ne m’attirent pas du tout : il a développé tout ce qui me faisait horreur avant.
Mais je suis très curieuse et en même temps encore vicieuse envers mon ancienne copine. Je sais que si l’ex cherche à me voir ça va l’énerver et ça me ferait grand plaisir. Qui plus est, ça me ferais plaisir de constater que décidément je n’ai plus rien à voir avec ce type (accessoirement qu’il est devenu moche me satisferais tout autant ^^ ).
Mais j’ai peur… j’ai peur qu’en le voyant quelque chose se rallume ou que ça ternisse ce que je vis actuellement.

Je suis arrivé au consensus que je ne moufte pas tant qu’il ne reprend pas contact. Et s’il le fait j’attends 24 heures avant de répondre. Mon chéri me soutiens (même s’il souhaite voir le message que m’enverrais l’autre s’il l’envois). En même temps si l’Ex n’essais pas de reprendre contact je serais mortifiée. :p
En parlant de ça une amie m’a dit que si j’étais sincèrement amoureuse de mon chéri je n’avais rien à craindre, mais s’il subsistait un petit doute je ne devais surtout pas voir l’Ex. Et comment ne pas avoir un doute quand je compare les deux relations ? Oui je suis heureuse avec le chéri mais comme ça n’a rien à voir avec l’ancien que dois je comprendre ?

Même si j’ai réussi à stabiliser mes émotions avec le consensus choisi je me stress régulièrement en croyant apercevoir l’Ex au coin des rues. Ça me travaille assez pour que j’en rêve la nuit.

Alors que faire ? Que taire ?
J’en appelle à d’autres filles pour avoir leur avis.
Un avis dont je ne tiendrais peut être pas compte mais qui permettra sans aucun doute de remuer cette grosse purée d’émotions.

Les commentaires ne sont plus admis.