(Article publié à l’origine sur le blog du salon « Blogs et Livres » et réintégré sur mon propre blog histoire de garder une trace…)

livre tout d'un blog de nicole versaille

Le livre de Nicole Versailles est vraiment l’idéal pour cerner les blogueurs et les réflexions qu’ils peuvent avoir quant à leur blog, ses relations et son accoutumance.

Tous les points de vue et les étapes d’une vie de blogueur sont passés en revue avec une justesse incroyable. Ceci en respectant aussi la différence entre le « personnage rendu par le blog » et la personne qui écrit derrière cet écran.

Clair, simple et franc c’est un ouvrage agréable qui mérite d’être lu avec plaisir. Pour les gens qui n’ont pas de blog, ce sera une juste entrée en matière, et pour les blogueurs ce sera un délice de parcourir ces pages pleines de déjà-vu et d’expériences qui leur rappelleront surement les leurs.

Quatrième de couverture :

« Un jour c’est arrivé d’un coup, j’ai créé un Blog ! Contaminée par l’air du temps je me suis surprise à rêver que moi aussi, je pourrais écrire sur l’écran du monde. J’avais envie de parler et j’espérais qu’on m’écoute, j’avais envie d’écrire et je me prenais à rêver qu’on me lise… »

Ce livre est l’histoire d’une blogueuse ordinaire. Durant trois ans, j’ai appris l’envers et l’endroit de ce monde particulier. J’aime cela, c’est une façon d’écrire qui me plaît par son immédiateté, sa diversité et sa convivialité.
Des illusions infinies traînent sur le Net, des liens se tissent, des personnes se reconnaissent et agissent ensemble, à partir des blogs…
Tout d’un blog raconte cette expérience qui me renvoie aux questions des relations entre les espaces intimes et les espaces publics.
Et si notre surexposition sur le Net traduisait aussi une façon de résister à l’effacement des individus ? Le blog est une piste, une aventure, une position.

Nicole Versailles est romaniste de formation et animatrice d’ateliers d’écriture (dans le Réseau Kalame de la Communauté française de Belgique) Divers prix littéraires (poésie et nouvelles : la Fureur de lire, l’Eau Noire, Aubel)
Et depuis plus de trois ans… le blog Petites paroles inutiles sous le pseudo de Coumarine, blog lu et commenté assidûment.
Editions Couleur Livres, mars 2008

Répondre