Avant toute chose il faut comprendre un truc : je suis fille de militaire. Un militaire qui travaille dans l’armée de l’air. Et comme ça suffisait pas, j’ai fait tout mon collège et mon lycée en internat militaire avec 70% de la population masculine qui rêvait de devenir pilote. Du coup les avions : je gère. Les hélicoptère aussi remarque. Au point de pouvoir déterminer le modèle à l’oreille…

Ceci expliqué, on va pouvoir reprendre l’histoire où il faut.

Hier j’étais tranquillement installé à mon bureau. Un œil sur twitter, le deuxième sur wordpress, je préparais les articles de la semaine prochaine. Et puis un bruit familier est venu suspendre mon attention. Un énorme avion est passé au dessus de mon toit suivi par deux mirages…

« Mais quoi qu’ils font là eux ?!? »

Paris et son agglomération proche étant interdits de survol, j’ai trouvé ça très très louche… Et pis les avions militaires qui suivent un gros porteur, c’est une procédure de sécurité aérienne.

Histoire de communiquer cette information capitale avec d’autre j’ai twitté ma surprise.

Et donc  y a d’autres twitters parisiens qui les ont vu ! Immédiatement j’ai pensé à une attaque aérienne… les terroristes étant mal formés, ils ont confondu les immeubles de la Défense avec le donjon de Vincennes. Les rustres… saccager le patrimoine à la place du capitalisme, on ne peut plus faire confiance aux contestataires je vous dit !

Je continue à twitter frénétiquement… En cas d’attaque, nul doute que ces communications passeront à la postérité (fautes de syntaxe comprises) !

Manque de pot, des parisiens blasés nous ont apporté la solution.

Pfffff…. Le 14 juillet… c’est nul. J’ai encore pas mal d’années avant d’être une parisienne si je confonds répétition de la parade annuelle et attaque terroriste.

En tout cas, merci l’armée de l’air (et Twitter) : ça a animé ma mi-journée :p

7 réponses à “Le jour où Alcaïda a attaqué le bois de Vincennes (ou presque)”
  1. Plume dit :

    Amusant le premier jour mais énervant au bout d’un moment ^^ Vers chez moi c’est plusieurs fois par jour pendant une semaine, je ne crie pas de joie quand je les vois arriver :p

  2. Lili dit :

    Ah oui, on les a entendus aussi dans notre 7e arrondissement au bureau… Mais ma collègue a dit illico « 14 juillet ! » 😉

  3. Sekhmet dit :

    Ah twitter… :o))

  4. Sublime dit :

    Je vivais avec de Villiers et moi ce sont les chars quand ils sont redescendus des champs..tout bougeait, les avions aussi passaient au dessus de mon toit.

    J’ai cru à un tremblement de terre alors que je vivais à Paris depuis gamine, mais pas dans cette partie du 17 ème.

    Note ensuite pour faire plaisir à bbdamour nous allions place Perreire pour voir les défilé rentrer ;-)sans la foule…

  5. Mlle Gima dit :

    Vous rigolez mais sans Twitter il m’aurrait fallu du temps avant de comprendre ce qui se passait :p

  6. Ness dit :

    C’est vrai que j’ai vu les twitts passés avec vos messages. J’ai trouvé ça drôle! Et les bateaux de la Marine, ils faisaient aussi leurs exercices sur la Seine?

  7.  
Répondre