Petit article rapide pour saluer ce matin la lettre d’amour au prince Vladimir que j’ai reçu et sélectionné. L’auteure  était si emballée qu’elle nous a écrit un roman qui fleure bon Anna Karinine :

Mon Prince,

Lorsque vous lirez cette missive vous serez sur le chemin du retour, vous n’aurez pas encore franchi les portes de votre royaume ni celles de ma chambre. Jamais mon être n’aura autant été inspiré qu’en ce jour où j’ai appris que votre altesse, vous, Vladimir le Grand, grand prince de Kiev, reveniez parmi nous. Mon âme s’en voit gaie, légère et guide ma plume comme le souffle d’une brise d’un nouveau printemps qui annonce une nouvelle ère, une nouvelle vie, un nouvel amour.
Votre voyage fut long, mais grâce à vous la Russie s’en voit étendu, son peuple multiplié et sa foi grandie. Comme votre prénom le démontre si bien vous êtes celui qui conduit le monde* et, si votre volonté est d’être accompagné dans cette tâche, je serais honorée de vous y prêter main. Car en ce jour je me languis de vous dire enfin, tout ce que mon moi s’est efforcé de taire pendant de si nombreuses années. Pendant ces nombreuses batailles auxquelles vous avez participés et qui vous emmenaient loin de nous, de nos yeux mais jamais très loin de nos cœurs. Tous ces sentiments passés sous silence en raison de la présence de votre épouse que je ne souhaitais point offusquer par une trop vive manifestation de ma sympathie à votre égard. Et je ne souhaitais point devoir m’en repentir devant elle, ce secret si bien gardé au fond de mon cœur ne pouvait qu’attiser de plus fort cette passion que je nourrissais pour vous. Je vous ai accepté en ma chair mais jamais je ne me serais permis d’ouvrir mon cœur.
Alors que j’apprends par le coursier que vos troupes revenaient glorieuses, porteuses du drapeau de notre pays, élevées par l’aide du seigneur. Mon cœur s’emballe, mon âme s’envole à votre rencontre et mon corps brûle d’impatience. Que votre étreinte soit fougueuse comme elle l’a toujours été. Mais que votre abandon soit total, que votre âme soit transportée et que votre cœur puisse s’exprimer d’allégresse. Car sachez, cher Prince, qu’avec l’aveu de ma passion à votre égard je fais part de ma volonté à être vôtre, à m’abandonner à vous, et à vous donner succession. Je prierais tous les jours pour être féconde et si je devais, un jour, porter votre enfant je demanderais à Dieu de vous donner un descendant mâle, pour que votre nom, votre force, votre règne et votre beauté puissent perdurer encore pendant de nombreuses générations.
Oui, mon Prince, votre absence à éveillé en moi l’envie d’être mère, de porter votre enfant. La peur de vous perdre m’a fait réaliser que seule la naissance de votre descendance me permettrait de vous avoir à jamais à mes côtés. Seul cet être fragile pourra me donner envie de continuer si vous deviez disparaître. Et nous l’appellerons Vyacheslav, celui qui illumine le peuple. Car sa seule présence illuminera nos vies.
Mon amour, quand vous pousserez ma porte vous aurez déjà eu connaissance de ces vers. Que vos actes soit fait en conséquence. Si mon espoir est d’avoir une étreinte fugueuse de votre sachez que celle-ci liera mon cœur à jamais au votre et que si, vous deviez vous retirer avant, le chagrin m’emportera avec mes espoirs d’être votre favorite.

Bien à vous

Princesse Olga Alexandrovna

* Le nom Vladimir vient d’une conjugaison des mots « Vladeet » qui veut dire conduire et « Mir » qui veut dire Monde… la traduction peut donc signifier « celui qui conduit le monde ».

Félicitation Sekhmet, tu es la gagnante sur Dans-Ma-Bulle.net

3 réponses à “Kusmi – La lettre gagnante”
  1. Sekhmet dit :

    Hé ouaiiiiiii :o))))

  2. paulette dit :

    trop beau !!!!! love it!!!!! je veux le PRINCE!!!

  3. Trikoala dit :

    Wouah! Quelle lettre déchirante! C’est un très bon choix!!! Félicitations (en retard)

  4.  
Répondre