Archives pour la catégorie “:: 3615 ma vie ::”

Je sais, j’étais aux abonnés absents ces temps-ci. C’est que je ne chôme pas voyez vous. Beaucoup de boulot (tant mieux) et aussi des mises à jours régulières sur l’autre blog (MCF).

Du coup, vous devez vous dire que je vous abandonne.

Mais pas vraiment.

J’essaie de ménager la chèvre et le chou en préparant des brouillon d’articles qui finissent souvent dans la poubelle du blog. Car je trouve ce que je raconte assez inepte, sans substance ou interet particulier.

Les notes les plus intéressantes se résumeraient à des photos.

Mais je viens de finir un gros boulot d’écriture alors espérons que ma muse ne sera plus trusté par autre chose…

Comments Un commentaire »

Les gens ne mesurent pas à quel point il est difficile d’avoir une blogueuse à la maison.

D’abord parce qu’une blogueuse ça a besoin de communiquer, d’échanger, de parler. Alors avec une blogueuse qui travaille à la maison, vous n’imaginez pas la pression… Vous rentrez le soir, et vous devez affronter une fille qui n’a pas pu parler assez dans la journée ; du coup elle se rattrape sur vous. Impossible de rentrer et de trouver une femme aussi fatiguée que vous, prête à vous laisser vous reposer. Sauf quand elle a fait la tournée de conférence de presse. Mais dans ce cas vous retrouvez la maison envahie de sacs et de cadeaux/produits/dossiers de presse…

Mais parfois, il y a de bonnes surprises : elle vous a fait inviter dans une soirée.

En général je me méfie : il s’agit souvent de soirées où on veut mettre à mal ma masculinité : soirées de girlz ou présentation de produits avec buffet tendance… A chaque fois je me demande ce que je fais dans ces soirées entouré uniquement de filles maquillées, habillées, et sans jamais aucun partenaire masculin pour me soustraire à cette horde de nanas.

Mais l’autre jour, enfin, elle avait une soirée qui semblait respirer la testostérone : la soirée Heineken !

Alors là bien : une soirée dans un bar, pour « déguster » des bières.  En arrivant sur place j’ai vu une majorité d’homme et je me suis senti à ma place.  Bon, ils n’avaient pas pensé au match de foot en arrière-plan, mais  j’accepte le compromis.

Mais question virilité de la soirée, ça s’est arrêté là. Tout était dans l’élégance et la finesse… Dégustation de bière à l’aveugle, discussions avec un brasseur expert et échange autour des saveurs de la bière.

Heureusement, il y avait une animation pour faire peur aux filles : ils proposaient de prendre des photos en tablier et chapeau de paille sur fond vert. On rajoutait ensuite le fond qu’on voulait derrière : champs d’orge, culture de houblon… On sentait monter l’appel puissant de la campagne, l’envie de labourer la terre-mère et de se délasser le soir avec la production de l’année précédente… Bref, un peu moins viril qu’une partie de chasse, mais quand même un truc d’homme quoi, je me sentais à ma place.

Malheureusement, je ne devais pas être le seul homme à profiter de cette soirée (enfin) masculine. Les lieux étaient combles.

On a donc filé assez vite (ô bonheur éphémère) mais on nous a remis une bouteille personnalisée qui contenait le breuvage de la soirée : la bière des champs. Une cuvée de bière conçue exclusivement selon les saveurs demandées par les internautes.

Ce n’est pas avec ça que je noierais la féminisation galopante de ma blogueuse, mais j’ai au moins pu profiter de cette soirée pour réaffirmer ma place.

Comments 5 commentaires »

Et oui, je n’ai pas besoin de vous faire remarquer que ce blog n’est pas très à jour.

C’est que mon planning est plutôt chargé niveau boulot. Au niveau du rythme c’est dur, mais au niveau de l’accomplissement professionnel, c’est de mieux en mieux !

D’ailleurs, si vous pouviez penser très fort à moi ce  matin…

*rendez vous qui compte double*

Tout ça pour vous dire que « je ne t’oublie pas lecteur chéri, mais je donne priorité au prioritaire » !

Je reviendrais ici… comme toujours…

Mais pour l’heure je fait dans l’épistolaire.

Comments 6 commentaires »

Je découvre avec effrois que les trois derniers billets que j’ai mis  en pilotage automatique n’ont jamais été publiés.

Je suis absolument confuse…

Il n’y a eut qu’un billet depuis le début du mois.

Je ne sais plus où me mettre…

Je vais tâcher de rattraper ça.

Sorry.

Comments Un commentaire »

Non, vous ne rêvez pas. Ce blog a aujourd’hui 7 ans. J’en reviens toujours pas…

Comments 21 commentaires »

Petit article rapide pour saluer ce matin la lettre d’amour au prince Vladimir que j’ai reçu et sélectionné. L’auteure  était si emballée qu’elle nous a écrit un roman qui fleure bon Anna Karinine :

Mon Prince,

Lorsque vous lirez cette missive vous serez sur le chemin du retour, vous n’aurez pas encore franchi les portes de votre royaume ni celles de ma chambre. Jamais mon être n’aura autant été inspiré qu’en ce jour où j’ai appris que votre altesse, vous, Vladimir le Grand, grand prince de Kiev, reveniez parmi nous. Mon âme s’en voit gaie, légère et guide ma plume comme le souffle d’une brise d’un nouveau printemps qui annonce une nouvelle ère, une nouvelle vie, un nouvel amour.
Votre voyage fut long, mais grâce à vous la Russie s’en voit étendu, son peuple multiplié et sa foi grandie. Comme votre prénom le démontre si bien vous êtes celui qui conduit le monde* et, si votre volonté est d’être accompagné dans cette tâche, je serais honorée de vous y prêter main. Car en ce jour je me languis de vous dire enfin, tout ce que mon moi s’est efforcé de taire pendant de si nombreuses années. Pendant ces nombreuses batailles auxquelles vous avez participés et qui vous emmenaient loin de nous, de nos yeux mais jamais très loin de nos cœurs. Tous ces sentiments passés sous silence en raison de la présence de votre épouse que je ne souhaitais point offusquer par une trop vive manifestation de ma sympathie à votre égard. Et je ne souhaitais point devoir m’en repentir devant elle, ce secret si bien gardé au fond de mon cœur ne pouvait qu’attiser de plus fort cette passion que je nourrissais pour vous. Je vous ai accepté en ma chair mais jamais je ne me serais permis d’ouvrir mon cœur.
Alors que j’apprends par le coursier que vos troupes revenaient glorieuses, porteuses du drapeau de notre pays, élevées par l’aide du seigneur. Mon cœur s’emballe, mon âme s’envole à votre rencontre et mon corps brûle d’impatience. Que votre étreinte soit fougueuse comme elle l’a toujours été. Mais que votre abandon soit total, que votre âme soit transportée et que votre cœur puisse s’exprimer d’allégresse. Car sachez, cher Prince, qu’avec l’aveu de ma passion à votre égard je fais part de ma volonté à être vôtre, à m’abandonner à vous, et à vous donner succession. Je prierais tous les jours pour être féconde et si je devais, un jour, porter votre enfant je demanderais à Dieu de vous donner un descendant mâle, pour que votre nom, votre force, votre règne et votre beauté puissent perdurer encore pendant de nombreuses générations.
Oui, mon Prince, votre absence à éveillé en moi l’envie d’être mère, de porter votre enfant. La peur de vous perdre m’a fait réaliser que seule la naissance de votre descendance me permettrait de vous avoir à jamais à mes côtés. Seul cet être fragile pourra me donner envie de continuer si vous deviez disparaître. Et nous l’appellerons Vyacheslav, celui qui illumine le peuple. Car sa seule présence illuminera nos vies.
Mon amour, quand vous pousserez ma porte vous aurez déjà eu connaissance de ces vers. Que vos actes soit fait en conséquence. Si mon espoir est d’avoir une étreinte fugueuse de votre sachez que celle-ci liera mon cœur à jamais au votre et que si, vous deviez vous retirer avant, le chagrin m’emportera avec mes espoirs d’être votre favorite.

Bien à vous

Princesse Olga Alexandrovna

* Le nom Vladimir vient d’une conjugaison des mots « Vladeet » qui veut dire conduire et « Mir » qui veut dire Monde… la traduction peut donc signifier « celui qui conduit le monde ».

Félicitation Sekhmet, tu es la gagnante sur Dans-Ma-Bulle.net

Comments 3 commentaires »

Le mois dernier, j’ai été conviée à une nuit slave organisée par Kusmi pour célébrer le début de l’année de la Russie en France. Une petite sauterie très très fréquentée mais qui a eu l’avantage de me faire découvrir des boutiques et spécialités russe à Paris.

En fait, à y réfléchir, c’est plutôt enrichissant cette année de la Russie en France. Il y a beaucoup de choses qui m’intéressent au programme. Notamment, la très belle expo du Louvre sur les icônes russes, les promenades dans le Paris Russe, le cycle de découverte de l’histoire russe, quelques expos photos des paysages de l’Est et les ballets.

Bon, je cours surtout le risque de me disperser, mais je trouve qu’il ne manque qu’une seule chose dans tous ça : des cours de cuisine russe. J’avais bien trouvé un bouquin et des petites spécialités, mais j’ai tout oublié là où je les ai trouvé…

Donc pour aujourd’hui, on va faire très sobre. Je vous invite (juste) à gagner l’une des grandes spécialités de la Russie : du thé. Mais pas n’importe quel thé : le thé « prince Wladimir » de Kusmi tea.

D’ailleurs c’est la maison Kusmi Tea qui offre, parce qu’ils sont très fier de la mise en avant de leur pays d’origine et  de la qualité de ce produit. Ils ont ainsi fait relooker trois de leurs best-sellers pour l’occasion. Dont le fameux « prince » qui, je l’avoue, est l’un de mes thés préférés chez Kusmi. Son parfum très frais et délicat est un prétexte à en préparer à n’importe quel moment de la journée  (attention, je ne bois pas de thé,  je me contente de préparer, profiter du parfum et du rituel et c’est mon homme qui boit.)

Le concours est très très simple. Vous voyez ce prince blond et habillé de blanc et d’or (si là, juste au dessus) ? C’est le prince Wladimir. Celui ci vient de faire paraitre une petite annonce assez franche :

Jh blond, couronné et médaillé, 900 ans de savoir-vivre, après de multiples conquêtes cherche âme slave pr nuits blanches à St-Pétersbourg et plus si affinités. Candidates lyriques et inspirées souhaitées.

A vous de lui répondre. Il vous suffit d’envoyer une déclaration d ‘amour à Wladimir et je sélectionnerai vendredi 23 au matin la plus chouette d’entre elles. Il n’y a pas de règle, la lettre peut être sobre, longue, humoristique, cynique, etc… Il faut juste que cela soit original et inspiré.

Pour éviter d’inspirer les autres les participations sont à envoyer par mail avec ce formulaire, avant jeudi 22 à 23h59

Le ou la gagnante remportera automatiquement : 1 boite de 125 grammes de Prince Wladimir et une place pour la finale avec à la clef un coffret comprenant 1 boite de caviar, 250 gr de prince Wladimir et une invitation pour deux à la prochaine nuit Slave organisée par Kusmi.

Bonne chance à tous !

Comments 3 commentaires »