Archives pour la catégorie “Art”

Il faut que je vous parle d’un projet artistique qui est aussi une chouette expérience à vivre. Une expérience à laquelle vous êtes tous invités, parce que le LOL Project est universel et ouvert à tous.

L’expérience a débuté en septembre 2009 sur le projet de capturer le rire et les sourires dans leur expression la plus juste : lorsqu’on lâche prise et que ne s’exprime que le fou rire. Pas de retenue, ni de faux semblants. Dans cette première étape, il s’agissait de réaliser une collection de fous rires d’anonymes.
Mais, depuis septembre 2010 les choses se sont accélérées. Le projet a pris pied sur Facebook et l’expérience s’amplifie. Il suffit de s’inscrire au groupe, annoncer par mail que l’on est volontaire et, un jour, une proposition tombe dans votre boite mail.

J’ai découvert le projet sur le  profil d’amis blogueurs. Et ça m’a intrigué, je me suis dit que si un grand roux pouvait faire ça alors je pouvais bien y arriver, du coup je me suis inscrite et on m’a rappelé. Date fixée avec 15 jours d’avance.

Sur place on m’a demandé de signer le droit à l’image et j’entre dans le studio. Un assistant, un photographe et un appareil. En route pour le grand saut.

On discute en essayant de se détendre mais l’expérience a déjà débuté. On s’étonne de se voir rire aussi facilement.

En quinze minutes tout est dans la boite. Mais surtout, on vient de vivre 15 minutes délirantes où s’entrechoquent la surprise, l’angoisse, le rire, la découverte et finalement … un grand moment de LOL. Car il n’y a pas à mégoter là dessus : les LOL artistes savent vraiment s’y prendre pour vous faire rire !

Trois jours plus tard les photos sont sur le facebook, et libre à vous de transmettre votre LOL à vos proches. J’ai beau ne pas aimer les séances photos, j’ai adoré celle ci.

Alors si le cœur vous en dit, rendez vous sur la page facebook du LOL project. A noter qu’il existe aussi des vidéos LOL car certains fous rires rendent mieux en étant animés que fixés sur la pellicule.

Plus d’informations sur le site de David Ken

Comments 9 commentaires »

Hier soir je suis allée visiter l’exposition « Elles » du centre Pompidou. Plus précisément j’étais invité par le mécène  (Yves Rocher) à me faire une idée sur cette exposition avec quelques centaines d’autres privilégiés. Ce qui tombait plutôt bien puisque je n’ai pas fait une seule expo d’art moderne depuis au moins un an et que ma licence en « histoire de l’art » prend la poussière dans tous les sens du terme :p

Le pitch de l’exposition est tourné non pas sur un courant esthétique ou un thème artistique, mais sur le fait que seules des artistes femme sont présentées. Une idée qui s’exprime dès l’entrée avec d’immenses badges sur lesquels les noms des grands artistes du XXe siècle sont féminisés (exemple avec Le Corbusier qui devient « La Corbusière » ). Je vous avoue de suite que je n’ai pas trouvé le concept révolutionnaire. Pourtant c’est une expo très riche qui est ainsi livré sur 8000m², à la manière d’une rétrospective de ce qui s’est fait « au féminin » au siècle dernier.

Et on trouve de tout : des installations, du design, de la photo, de la peinture, de la vidéo, etc, etc. Mon grand plaisir, personnellement, a été de voir « en vrai » certaines œuvres anciennes de Sophie Calle à qui je voue une vraie admiration. Notamment certains originaux de la série « L’Hôtel ». J’ai aussi découvert des œuvres de Eleanor Antin (100 boots, 1935) et d’Alexis Smith (Alone, 1976) qui m’ont aussitôt séduite.

Pour ceux qui ne connaissent que peu l’art moderne et contemporain, l’exposition a cet avantage de présenter de tout (ou presque) en allant du très figuratif au très conceptuel. En suivant le plan « historique » de l’exposition cela offre un bon travelling  historique sur la place des femmes et leur investissement dans les courants conceptuels. Le traitement des sujets « au féminin » se perçoit avec plus ou moins de tact, mais sans perdre la pertinence à laquelle on voulait s’attendre.

Pour ceux que ça intéresse, le centre Pompidou a mis en place un site dédié à l’exposition pour faire une visite virtuelle et permettre d’aller plus loin.

Et j’ai aussi 3 places à vous faire gagner pour visiter l’exposition jusqu’au 14 novembre ! Pour remporter celles ci, dites moi juste en commentaire quelle est votre artiste féminine préférée – tout siècles confondus, hors musique et cinéma

Comments 8 commentaires »

Au cours d’un ravitaillement macaron près de la place des Vosges je suis tombée en pâmoison devant les sculptures en papier mâché vendu dans une boutique. En entrant et en discutant avec la vendeuse de « madame des vosges » j’ai appris qu’elle en faisait l’exposition permanente. Malheureusement pour moi: c’est tout à fait hors de prix pour mon budget « déco maison », même si c’est de l’Art.

Et pourtant, l’imagerie et la délicatesse des sculptures me pousse régulièrement à venir baver devant la vitrine. On dirais que « Krisoft » à grandi au milieu d’une page d’Alice au pays des Merveille et le coffre à jouet de Tim Burton.  Pourtant, rien de morbide ou de freak. On reste dans l’étrange (ou plutôt le « strange ») et le neverland. J’adore. Les références aux orphelins Baudelaire étant tout aussi bien choisies.

Histoire de vous passer le virus voici quelques exemples de ces travaux. Mais je suis extrêmement déçue de ne pas pouvoir vous montrer deux de mes préférées: « Chronosia » et »Chouette sorcière » que j’aime d’amour fou. 🙁 (accessoirement y a aussi « les âmes sœur » que j’aime d’amour mais pareil… je n’ai pas trouvé l’image sur le site de l’artiste)

Pour ceux qui n’en ont pas assez (comme je vous comprend) vous pouvez vous rendre sur les deux blog de l’artiste: celui avec le plus de sculptures et celui où il a bien plus.

Sinon si vous voulez me faire très plaisir et m’offrir une de ces merveilles vous les trouverez chez « Madame des vosges », 14 rue de Birague, 75004 Paris

Comments 3 commentaires »

Récemment, en revenant sur Paris, j’ai renoué avec une amie locale, illustratrice de son état, à qui j’ai acheté une Œuvre .

 

Cette œuvre qui a laissé froid mon seigneur-et-maitre ornera pourtant bientôt notre chambre commune puisque au final « c’est mieux en vrai« .

 

 

Si l’envie vous en prenais je vous conseillerais très fort d’aller zieuter la galerie Deviant Art de Lune et vous conseillerais encore plus d’aller voir l’atelier de Lune: Libellune.

 

 

 

Comments 5 commentaires »

Ca y est, j’ai ma carte de chômeuse. Et à défaut de m’offrir des réductions sur les transports en commun, elle me donne au moins l’avantage de pouvoir entrer gratuitement dans les musée, avantage dont je ne vais pas me priver! Ne serait-ce que pour m’occuper.

Je ne trouve rien de particulièrement plaisant ou déplaisant aux musées. J’en ai BEAUCOUP visité et je ne considère pas une visite dominicale comme un pis aller (même si je préfère souvent les nocturnes).

Par contre, si j’y vais, je n’y reste pas statique. Le musée doit rester un lieu de passage et non de contemplation béate. On s’y promène de vitrine en vitrine sans subir les écriteaux ou les descriptifs, sans avoir à faire tous les tableaux/vitrines sans exception. Parfois il m’arrive ainsi de faire des musées au pas de course.

Le problème c’est qu’avec les prix pratiqués aujourd’hui, bonjour la démotivation.

Avant, entre la carte du ministère de la culture et celle d’étudiante en histoire de l’art, j’avais quasiment toutes les entrées gratuites, expositions comprises. Au point que je me vexais quand on me demandait de payer l’entrée des musées non partenaires .

J’aime tous les genres de musées, mais surtout ceux de sciences naturelles ou d’histoire et d’archéologie. Je ne suis pas contre un petit musée de beaux arts de temps en temps, mais je le parcours d’un regard distrait, à la recherche d’une rencontre visuelle.

Par contre, les musées d’art contemporain, c’est tout de suite plus plaisant. Cela tient au fait que les œuvres sont souvent conçues (ou du moins pensées) pour l’exposition. Le scénariste du musée n’a plus qu’à penser à la performance d’accrochage (quand ce n’est pas directement l’artiste qui dicte ce qu’il souhaite)

Enfin bref, voila, avec le retour à Paris j’aspire à retrouver le musée Carnavalet, la section proche-orient du Louvre etc… Et avec la carte et mes plages horaires j’ai moyen de retrouver un certain plaisir à l’errance muséophile.

Toutefois, mon truc pour cette année ce serait une tournée des expos de Londres. Leur saison à l’air passionnante entre l’exposition « De russie« , celle sur le premier empereur chinois, ou celle sur Duchamps et Picabia. Mais bon, le chéri a dit de freiner les dépenses de voyage… à 150 € le week-end par personne effectivement va falloir attendre 🙁

De toute façon on est jamais content de ce qu’on à, c’est bien connu.

Comments 2 commentaires »

Bon tout le monde connait CaliRezo ? Vous avez forcément déjà croisé son blog « de l’autre coté des cailloux« .

 

Elle a émergé sur la communauté blog il y a quelques années par ces merveilleuses peintures numériques. J’en ai d’ailleurs une en fond d’écran.

Certaines sont très inspirées de Klimt (et le tarot de Klimt) ce qui doit ajouter à mon goût pour ses œuvres. Mais elle fait aussi des tas de petites bricoles très « artiste bobo parisienne » mais tellement « chou ».

 

Sans la connaitre je dirais que c’est vraiment le type de personnalité d’artiste que j’aime.

 

Vivant maintenant de ce qu’elle fait elle a ouvert une boutique pour noël. Et vient maintenant la question honteusement cachée dans cette note : « personne ne voudrait m’offrir une de ses toiles laminées« ?

 

Allez!!! S’il vous plait!! S’il vous plait!! S’il vous plait!!

 

Je crève d’envie d’avoir les sorcières ou surtout les trois grâces *se pâme*

Les trois grâces

Pourquoi l’art c’est toujours si cher 🙁

M’enfin en attendant jetez vous sur ses portfolios toujours si beaux…

*regarde sans s’en lasser son fond d’écran*

Pour aller zieutez la boutique c’est ici :

Comments 10 commentaires »

En recherchant un peu au hasard le site d’une galerie que ne vous avions visité avec Choupi, j’ai trouvé ceci :

Légèrement estomaquée par ce « Pigs will fly! » pour lequel j’ai un un vrai coup de coeur… je m’en suis allée zieuter les autres oeuvres présentées sur le net.

A la frontière du pop art et des arts plus fantasmatiques le travail de Lisa Keegan est très rafraichissant bien qu’un peu déjà vu.

Pour ceux que ça intéresse vous pouvez en voir plus ici. Personnellement je crois qu’elle a un souci avec les sucreries 😀

Comments 4 commentaires »