Archives pour la catégorie “Télé et Cinéma”

On parlait jeudi des premières images d' »Alice in Wonderland » par Tim Burton… et bien le même jour est sorti le premier trailer.

L’occasion de rêver un peu pendant qu’il pleut à verse sur Paris (et que vous mourrez de chaud ailleurs):

Comments 3 commentaires »

En 2010 sortira l’un des films que j’attends avec le plus d’impatience: « Alice in Wonderland » par le génial Tim Burton.

Or, pour nous faire patienter on voit apparaitre quelques infos disséminées par ci, par là. Et les premières images provoquent déjà le rêve et la fascination.

Vivement qu’on y soit!!

Comments 9 commentaires »

Dans la sélection court métrage du festival 2009, il est clair qu’on a vu beaucoup de choses avec des surprises quant au genre et ou la forme. Disons même que celle ci fut débridée, tout en exécutante la prouesse de mettre cote à cote du court métrage d’auteur de 49 minutes et des prestations artistico-esthétiques de 20 minutes.

C’était assez perturbant de se heurter à ces genres et ces formats si différents, surtout lorsqu’ils étaient projetés par paquets de 3 ou 4. Personnellement,  j’en suis venue à apprécier l’expérience, même si certaines projections m’ont paru (en conséquence) trop longues ou trop courtes.

Pour ce dernier billet, je souhaitais faire un focus sur des films dont je ne vous ai pas encore parlé, mais qui représentent ma catégorie « espoir à ne pas perdre de vue », avec des coups de cœur qui méritent quelques lignes à leur sujet.

Nota: je me suis aperçue hier que la présence de vidéos dailymotion dans l’article saccage la mise en page dans les flux RSS. Si vous lisez cet article par RSS je vous recommande de venir  lire sur le blog car il y a des vidéos qui ne s’affichent pas autrement.

Lire la suite »

Comments 4 commentaires »

Et voilà, lundi 13 a eu lieu la remise des prix du festival du film Paris-cinéma. Et maintenant que celui ci est terminé je peux enfin vous parler de mes coups de cœur et  impressions ! Mais d’abord parlons de la compétition et du « prix émotion » que nous avions à décerner.

Il a fallu plus de 6 heures de projection pour voir les 17 courts métrages en compétition. Notre jury étant composé de 4 blogueuses et d’une présidente,  les débats qui s’en suivaient étaient francs et d’autant plus rythmés qu’on était souvent en groupes de 2 ou 3 pour chaque projection. Lors de la délibération finale, il a quand même fallu 1h30 pour passer en revue chaque film et élire celui à qui l’on remettrait le « prix émotion du jury Kookaï », soit 5000 € pour aider à la distribution de l’œuvre.

En toute honnêteté, on savait toutes dès le début des débats qui remporterait ce prix. Mais on a quand même débattu de chaque film, de leurs faiblesses, leurs points forts, et leur rapport à l’émotion.

Nota: je me suis aperçue que la présence de vidéos dailymotion dans l’article saccage la mise en page dans les flux RSS. Si vous lisez cet article par RSS je vous recommande de venir  liresur le blog car il y a des vidéos qui ne s’affichent pas autrement.

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

La semaine dernière j’ai été invitée à une projection du film Very Bad Trip en avant-première, histoire de me faire un avis et de le relayer s’il me plaisait.

Je ne vous cache pas qu’en regardant la bande annonce, j’ai craint de me retrouver devant un teen-movie pour adulte avec tous les codes visuels qui s’y accordent : filles à gros seins, bande de copains, événements farfelus et humour ras le plancher. Pourtant, on a été assez surpris de constater que ce n’était pas le cas. Le film s’adresse plus clairement à des jeunes adultes qu’à des ados, avec un scénario bien construit et des références quelque peu élaborées lors des situations humoristiques. Bon, ça n’empêche pas qu’il y ait quelques images scabreuses au générique de fin, mais en dehors de ça c’est beaucoup moins vulgaire que ce que j’avais craint.

L’histoire :

Au réveil d’un enterrement de vie de garçon bien arrosé, les trois amis du fiancé se rendent compte qu’il a disparu 40 heures avant la cérémonie de mariage. Ils vont alors devoir faire fi de leur gueule de bois et rassembler leurs bribes de souvenirs pour comprendre ce qui s’est passé.

Au programme donc : stripteaseuse, bébé abandonné, voiture volée, mafia chinoise, casino, Mike Tyson (en vrai, oui oui), un tigre dans les toilettes, policiers sadiques, etc…

A noter que si le titre en France ne permet pas vraiment de deviner ce qui va se passer, le titre original (Hangover, la gueule de bois en français) le laisse plus clairement entrevoir. J’ai compris ensuite que ce titre horrible et peu engageant de Very Bad Trip devait être d’une référence à Very Bad Things qui traitait aussi d’un enterrement de vie de garçon qui tournait mal.

La bande annonce :

Niveau acteurs, ceux ci sont bons, surtout dans les situations les plus grotesques, et il y en a deux qui sont loin d’être désagréables à regarder !

Pour le scénario en lui même, il est assez simple et vague pour permettre de caser sans que ça choque des clins d’œil qui font sourire et des situations vraiment burlesques qui font rire franchement. Le rythme est enlevé et la narration agréable à suivre.

Au final on ne voit guère passer les 1h30 de projection.

(Plus d’infos sur le film sur www.verybadtrip-lefilm.com. Et pour les accros aux concours, sachez qu’il y a un concours pour gagner un voyage à Las Vegas : www.verybadtrip-lejeu.com )

Article sponsorisé

Comments Pas de commentaire »

Le 20 Avril dernier, grâce à Deedee et au Forum des halles, j’ai eu la chance d’aller à l’avant première de “Coco avant Chanel” qui comprenait en sus l’intervention de l’équipe du film et des acteurs.

Autant vous le dire tout de suite, ce fut une bonne surprise que cette séance en avant première car  je ne pense pas que je serais allé voir le film au cinéma si cela ne m’avait pas été offert. J’avoue avoir eu beaucoup de craintes liées au casting. Surtout que l’année est particulièrement riche en adaptations télévisuelles ou cinématographiques de l’épopée Chanel.

Bonne surprise en définitive, car c’est avant tout une Audrey Tautou tout à fait convaincante et crédible qui vient ici habiller le mythe de Coco avant qu’elle ne devienne “Mademoiselle”. Dommage que Poelvoorde , pourtant très bon acteur, ne puisse pas transcender son image personnelle pour laisser parler le rôle… Par contre très très belle performance d’Alessandro Nivola que je n’ai absolument pas reconnu !

Du point de vue scénaristique, le livre d’origine a plutôt été bien suivi et je me suis surprise à trouver les dialogues du début très enlevés, avec certaines pointes d’esprit qui touchaient juste et laissaient le sourire à l’ensemble de la salle.

Pourtant, passée la moitié de la projection, j’ai trouvé le temps long. Peut être parce que je connaissais la suite de l’histoire, peut être parce que les mises en scène qui suivirent étaient trop attendues… Mais j’ai trouvé que l’on passait à coté de quelque chose sans le saisir. Il manquait sans doute le clin d’œil aux créations célèbres de cette époque qui auraient plus ancré le récit à ce que deviendrait le mythe. Mais du coup, la scène du défilé qui clôt la présentation tombe dans le vide.

J’ai été horripilée par le choix des mannequins qui défilent et qui ne correspondent pas (à mon sens) aux standards de l’époque, et j’ai trouvé le maquillage d’A.Tautou dans cette scène surfait (alors qu’il aurait dû la vieillir, il ne fait que singer la blancheur qu’aimait Coco Chanel).

Pourtant attention, je ne dis pas que c’est un mauvais film, mais peut être ai-je préféré la version télévisée de “Coco Chanel” par France 2 qui, bien que trop romancée et donnant une image bien naïve de l’héroïne,  était plus rythmée et plus entrainante.

Y a quand même un truc entre les deux

Comments Un commentaire »

Avec mon ami Darquandier il est régulièrement question de séries télé, je n’hésiterais pas à dire qu’il est d’ailleurs docteur es séries américaines. Or, dernièrement sur la liste des séries décrétées « à voir » il a mis « Samantha… Who? » car on y assiste au come-back de Christina Appelgate, l’ancienne fille de la famille dans « Mariés, deux enfants ». Le blonde un peu gourde c’était elle, tout comme la blonde du film « allumeuse ».

Si l’actrice en tant que telle fleure bon la nostalgie des séries de « quand on était ado » il faut reconnaitre que dans cette série il n’y a plus ce côté cruche beauf qu’on lui connaissait avant. Elle y joue deux rôles antinomiques absolument géniaux et dont les jeux contraires rendent les situations truculentes.

Pour le synopsis partons sur le résumé de base : Samantha se réveille d’un coma d’une semaine, elle se découvre amnésique mais sait parler, se souvient de ce qu’un être humain mature sait faire mais a tout oublié de sa situation et ses contacts. Elle réintègre tout doucement son existence et se rend compte non seulement qu’elle a une situation enviable, mais qu’en plus tout le monde l’écoute et lui porte attention. Au fur et à mesure de sa réintégration, elle réalise qu’elle était absolument invivable et despotique avant son accident. Puis petit à petit elle comprend pourquoi. De fait, c’est ainsi un personnage à la fois très naïf et pourtant éveillé qui met les pieds dans la jungle d’une existence de femme puissante et active en essayant de retrouver ses marques et de réparer ce qui peut être réparé.

Je sais, dit ainsi ça ne rend pas le peps de la série et les situations cocasses et animées des épisodes. Toutefois la série est désormais dispo en français sur VIRGIN 17. On me signale aussi dans le brief de la série que : « La série a remporté en 2008 le prix de la meilleure comédie aux People’s Choice Awards et a également été récompensée d’un Emmy Award pour l’interprétation de Jean Smart dans la catégorie meilleure actrice de second rôle. » Visiblement c’est une des meilleurs audience USA de 2007.

Je vous laisse libre de consulter le trailer ci dessous, mais je fais une confiance aveugle à Darquandier sur la qualité des séries, celle ci ayant l’avantage d’une très bonne idée de base sans tomber dans les stéréotypes des séries/film avec amnésique comme héros.

PS : cet article n’est pas sponsorisé mais je reçois un quelque chose à chaque visionage de la vidéo. Maintenant donc vous savez tout

Comments 4 commentaires »