Archives pour la catégorie “:: Moi aussi je suis une artiste ::”

Même si je ne suis plus en régime sans gluten depuis quelques années, j’essaye toujours d’équilibrer notre apport alimentaire en proposant autant de plats avec que sans gluten et sans lactose.
Du coup on cuisine assez souvent avec des matières premières alternatives, voire avec des produits sans gluten.
Et quand vous avez un enfant à la maison, les nouilles (ou les pâtes) sont un des plats les plus fréquents à table. Rien d’étonnant, ainsi, à ce que je me sois jointe à un atelier de cuisine italienne sans gluten Schär, puisqu’il s’agissait d’essayer des recettes de pâtes fraîches !

Et moi qui faisais déjà des nouilles maison grâce à notre machine à pâtes, je suis particulièrement convaincue par cette recette « noglu » ultra simple.

Rien qu’à revoir la photo, j’ai encore faim 😀

Et quand je vous parle de recette ultra simple, vous allez voir que c’est littéralement un jeu d’enfant 😉

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Chère voisine, cher voisin,

je pense que vous allez rapidement vous demander qui peut bien vous écrire. Je ne vous le dirai pas. J’ai d’ailleurs imprimé ce texte pour ne pas me trahir par mon écriture. Depuis un cyber-café de l’autre côté de Paris, pour ne pas risquer que vous trouviez lequel. Il y a plusieurs jours de cela, pour vraiment laisser le temps au gérant d’oublier qui j’étais.

Pourquoi l’anonymat ? Parce que je constate que cette délicieuse habitude d’envoyer des lettres anonymes à ses voisins s’est perdue en même temps que celle d’écrire tout court, et que je pense qu’il faut renouer avec les traditions populaires de notre civilisation. Car après tout, étant donné la promiscuité dans laquelle nous devons vivre dans ces grandes villes, il est dommage de ne pas avoir le sentiment de vivre ensemble. Pourquoi se cloisonner ainsi, et mettre des barrières avec ses voisins ?

En écrivant des lettres anonymes, on fait savoir à ses voisins qu’on les surveille, qu’on a mis un pied dans leur intimité. On rentre un peu dans la famille. Vous ne serez peut-être pas alerté par cette première lettre mais, quand d’autres viendront, vous commencerez à surveiller vous-mêmes un peu plus vos voisins pour savoir lequel tente ainsi de s’immiscer dans votre vie. Bien sûr, c’est une relation de méfiance. Mais ça vous fera faire attention à ce qui se passe autour de vous. Vous saurez tout des horaires réguliers de baise du petit couple du 5e, des commandes internet de la voisine du 2nd, des escapades nocturnes du quadra du 1er et des scènes que lui fait sa femme… Vous aussi vous connaitrez vos voisins, rendant possible une extension du phénomène.

Permettez moi ici de vous donner quelques conseils en matière de lettre anonyme :

  • * Il est parfaitement inutile d’être désagréable dans une lettre anonyme. Recevoir une lettre anonyme est en soi un événement dérangeant. Au contraire, faites assaut d’amabilités, prouvez que vous êtes quelqu’un de charmant (ou faites semblant si vous ne l’êtes pas) rendez une copie qu’on aura envie de lire. Les gens qui recevront cette lettre seront alors perdus et ne sauront pas quoi penser de son auteur.

 

  • * Il est en revanche parfaitement légitime de leur montrer que vous savez ce qu’ils ont fait : n’hésitez surtout pas à rajouter des détails sur ce que vous savez d’eux, mais sans trop extrapoler. Ça rendra beaucoup plus crédible les informations éventuellement fausses que vous pourrez donner sur vos autres voisins et vous permettra de lancer quelques rumeurs. C’est enfin l’occasion de dire tout haut (mais sans qu’on vous reconnaisse) tout le bien que vous pensez des gens qui vous entourent et que vous n’auriez jamais osé avouer en public. Profitez-en aussi pour dire aux gens tout le bien que vous pensez de vous, mais n’en faite pas trop non plus : on pourrait vous reconnaître si vous pensez plus de bien de vous que des autres.

 

  • * N’essayez surtout pas la méthode préconisée dans les séries policières qui consiste à découper des lettres ou des mots dans le journal pour écrire votre lettre anonyme : vous seriez très vite repéré. Du temps de Navarro les gens lisaient encore le journal, mais maintenant que tout le monde regarde le 20h, vous ne passerez pas inaperçu avec un journal sous le bras. Vous devriez donc choisir entre découper les mots dans le journal de 20h de TF1 (ce qui présente une certaine difficulté, convenez-en avec moi,) les découper dans l’équipe (ce qui implique de découper lettre à lettre à cause du manque de vocabulaire et oblige à connaître les affaires de dopage sur le Tour de France,) ou dans le 20mn qui n’est pas vraiment un journal et qu’on ne ramène pas à la maison. Préférez l’imprimante, franchement.

 

  • * Pour appuyer le message que vous voulez faire passer, il y a une méthode que tous les corbeaux connaissent et qui a prouvé maintes et maintes fois son efficacité par le passé : ajoutez des photos à vos courriez. Ça impressionne toujours des photos dans une lettre anonyme. Ajoutez en plusieurs, de dates différentes, de différents moments de la journée… Des photos de quand elle court, de quand elle boit, de quand elle broute… Toutes les photos de la gazelle que vous avez parrainée par le biais de vous-ne-savez-plus-quelle association : ça montre que vous êtes là, mais ça reste assez « tout public » pour ne pas choquer les plus jeunes lecteurs et les détourner du message de votre lettre.

 

  • * Ne signez pas votre lettre de votre nom, vous y perdriez en anonymat.

Chers voisins, j’espère que cette lettre vous aura aidé à mieux comprendre ma démarche et vous permettra bientôt de participer vous aussi à la propagation d’un mode de communication qu’on n’aurait pas dû abandonner. Je ne vous annonce pas quand j’enverrai mon prochain courrier, l’élément de surprise fait partie des petites joies de ces lettres.

Je vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments distingués et de ma curiosité sans borne.

Un voisin anonyme.

Comments Pas de commentaire »

J’ai beau adorer cuisiner, je suis aussi une grosse flemmarde qui a parfois envie que tout soit fait d’un claquement de doigts… tout en se permettant de dire « c’est moi qui l’ai fait« .
Du coup, j’aime bien regarder ce qui se fait dans le rayon des aides culinaires.

En découvrant qu’Alsa lançait un kit pour faire des guimauves soit-même, j’ai (un peu) basculé en mode mono-maniaque.
Je DEVAIS essayer le kit car… j’adooooore la guimauve !
C’est mon péché mignon en boulangerie et je suis capable de me rouler par terre si mon mari refuse de m’en acheter quand on passe à Toulouse aux abords des meilleures guimauve à la violette du monde.

Et donc… j’ai eu mon paquet « Mes Guimauves maison » :


Et je n’ai guère attendu avant de me lancer à l’action !

Il suffit de rajouter 10cl d’eau à la poudre puis de battre le mélange 3 minutes au mixeur.
Pour ce premier essai je n’ai rajouté ni colorant, ni parfum. Je voulais voir ce que cela donnerait.

J’ai laissé reposer 1 heure au frigo, démoulé, découpé en morceaux puis saupoudré de sucre glace pour que ça ne colle pas et voilà :
Des sucreries rebondies, fondantes et très chamallesques :

Question texture et aspect c’est un vraie réussite.
Question gout, comme je n’ai mis aucun parfum, c’est un rendu qui se rapproche plus du chamallow que d’une guimauve traditionnelle. Il faut clairement prendre parti lors de la réalisation de la recette pour lui donner un « vrai » gout.
Mais les enfants adoreront car c’est sucré et rebondi comme il faut !

 guimauve alsaDésolée pour la photo de mauvaise qualité, j’étais occupée à en manger :p

Je sais qu’il est assez facile de faire des guimauves maison, mais je ne pense jamais à acheter de quoi en préparer.
Alors avec ce kit « d’urgence » c’est tout simplement parfait.

J’en achèterais probablement pour tester des gouts et des couleurs les plus surprenant possible !

 

Comments Pas de commentaire »

A potron-minet, Belleville prend parfois des aires de San Francisco…

Belleville vu par Mlle Gima

 

Comments Pas de commentaire »

Parce que j’adore la fête Halloween, je prend toujours le temps de concevoir un buffet à la hauteur avec des recettes et des plats pour Halloween.

Et cette année, avec le shopping que j’ai pu faire à New-York, j’avoue être plutôt fière du rendu. ^^

et merci Instagram pour les filtres et mise en forme 😉

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Pour une invention pareille il faut remercier Bandaï, qui nous gratifie là d’un gadget inutile mais au combien désirable :

Avec une accroche comme : « Viens chez moi, je te fait des gyoza » , vous êtes sûr de remporter un francs succès. Et en regardant le manuel, on pourrait presque croire que c’est simple.

Admirez aussi le détail : un petit tiroir pour récoler les gyoza prêt à cuire !

Pour les aficionados, rendez vous sur Geek-Stuff où vous trouver le « gyoza maker » pour environ 46 € !

Comments 2 commentaires »

Impossible de voyager sans s’essayer à la gastronomie locale. A l’occasion de notre weekend dans le Jura j’ai évidemment gouté à tous les fromages locaux comme le morbier, la cancoillotte et surtout le comté.

Mais si je connaissais aussi le vin jaune du jura, ce sont les plats à la carte qui m’ont particulièrement surprise, avec en tête de liste l’Escalope Jurassienne !


Escalope jurassienne, servie avec un gratin dauphinois, des légumes et du vin jaune du Jura

Je peux me targuer de connaitre relativement bien les plats de montagne proposés par là bas (gratin, tartiflette, fondue, tarte à la myrtille, etc) mais je ne connaissais absolument pas cette façon de faire les escalopes. Et j’ai tellement apprécié que j’ai demandé la recette pour vous :

Recette de l’escalope Jurassienne :

Ingrédients : 1 escalope de veau, 1 tranche de jambon blanc, 1 tranche de comté, du beurre, un peu de farine, 1 œuf, de la chapelure, et des champignons.

Recette :

  • Farinez l’escalope puis trempez la dans un œuf battu avant de la recouvrir de chapelure.
  • Faite dorer  des deux cotés dans une poêle puis déposez dans un plat à gratin.
  • Recouvrez de la tranche de jambon des champignons coupés et de la tranche de comté.
  • Enfournez 5 à 10 minutes le temps de gratiner le fromage.

C’est extrêmement goutu, chaud et revigorant par jour de pluie ou de grand froid. Un plat bien de montagne mais tout de même plus fin que tout ce qui se fait en gratin habituellement. Franchement, je suis fan ^^

Comments Pas de commentaire »