Posts Tagged “london”

On aura donc surtout visité Londres le 1er janvier car les horaires de tournois de mon chéri ne lui permettais de sortir après la tombée du jour. On a quand même profité de ces sorties nocturnes pour passer au British Museum, arpenter les quais de la Tamise et quelques quartiers nocturne comme Soho, Coven Garden et Chinatown. C’est assez sympa mais ça limite un peu l’intérêt « visuel ».

La cathédrale St Paul, vue de nuit, de la rive droite.

Pour la peine le soir on trainait plutôt dans les pubs, activité locale très importante à laquelle on s’est plié de bonne grasse. D’une part parce que le cidre à la pression c’est super bon, mais surtout parce que la faune des pubs est un condensé de ce qui se fait dans le pays, et il y a vraiment des looks qui valent le coup d’œil

Ambiance de pub

Donc le 1janvier 2010 c’était décidé: on faisait visiter le Londres du tourisme au Chéri. Enfin, on a surtout commencer par  Oxford et Regent Street pour faire quelques boutiques et rhabiller monsieur. Ce n’est donc que vers 11h30 qu’on s’est jeté dans un bus à étage pour rallier la Tour de Londres.

Comme d’habitude très chouette promenade que celle où l’on utilise les bus impériaux ; exception faite de la buée qui s’accumule sur les vitres c’est très beau et très pratique. Malheureusement le 1er janvier étant un jour férié beaucoup de monuments historiques étaient fermés, dont la fameuse Tour de Londres…

Pour compenser on s’est offert un Fish and Chips et la pause déjeuner à déguster de très bon filets de poissons panés en regardant le Tower Bridge valut sa part de plaisir.

Puis a on traversé la Tamise pour rallier The Globe Theater que l’on souhaitait visiter après un premier essais raté un soir de semaine. Toutefois le budget conséquent que cela implique (10,50£ par personne) nous a fait abandonner le projet une fois sur place. On s’est rabattu sur la Tate Moderne avant de retourner sur la rive gauche en empruntant la passerelle piétonnière.
On a ainsi pu admirer le tintamarre de la cathédrale St Paul et de sa cloche Big Paul.

On a céder le terrain avant la fin du concert (qui a largement dépassé le quart d’ heure) parce que c’est quand même très bruyant.

On a trouver refuge dans un pub le temps d’étancher notre soif. Puis on a continuer a arpenter la ville en trainant dans les librairies et les échoppes de mode masculine assez présentes autour de St Paul et de Bank. D’ailleurs les soldes y font de véritables miracles (140£ au lieu de 560£ le manteau pour homme en laine et cashmere: il faudra prévoir des économies pour ça l année prochaine). On a fait un bref passage près de Coven Garden, puis bifurcation vers Trafalgar Square.

Et c’est à Trafalgar qu’on est tombé -par hasard- sur la parade du nouvel an. Tradition annuelle à Londres.

C’est ainsi qu’en suivant les chearleeders, les fanfares, etc, on s’est retrouvé devant le Parlement et l’Abbaye de Westmister.

On a alors embrayé vers le parc St James où l’on s’est amusé à nourrir les écureuils (décidément bien gras même en plein hiver) l’une de mes activités préférées lorsque l’on est dans l’un des parcs de Londres.

Pour finir la boucle on est repartis vers le quartier du British Museum (lui aussi fermé le 1er janvier) avant de rallier Regent’s Street où l’on dormait à l’International Students House (qui est une excellente affaire si on veux loger pas cher en plein cœur de Londres SAUF la nuit du 31 décémbre). Et c’est l’Eurostar de 20h qui nous a ramené à Paris.

Preuve qu’avec une journée à Londres on peut amplement visiter et faire un peu de shopping.

Pour ceux que ça intéresse les quelques photos de la ville sont disponible sur  mon album Picasa dédié à Londres.

Comments 3 commentaires »

Et voilà : tout juste revenue de Londres, j’ai une folle envie de débriefer ce séjour.

Cette fois ci ce fut un peu différent car le voyage était motivé par une compétition de Monsieur Mon Chéri. Du coup ses journées furent essentiellement dédiées au tournoi de go auquel il était inscrit et où il a d’ailleurs fait une belle performance. Pour ma part j’en ai profité pour faire du shopping sans l’avoir dans les pattes.

Je n’ai guère fait de folies vestimentaires pendant ces soldes anglais, à vrai dire leur mode actuelle me laisse plutôt froide… Trop « dégénérée 80’s » à mon goût. Mais on n’est pas revenus les mains vides pour autant.

J’ai d’ abord profité des soldes de Noël pour acheter des babioles pour l’année prochaine (oui, je suis une vraie névrotique de Noël).

Et j’ai encore défailli dans la boutique de chaussures « Irregular Choice » de Carnaby Street, mais le modèle pour lequel j’ai fondu n’était évidement plus disponible dans ma pointure. (100 livres quand même ces splendides bottines vertes, et pourtant je les veux, je les veux, je les veux !)

Je suis sortie extrêmement déçue frustrée et je médite un achat par correspondance dès que les finances le permettront (120 livres avec les frais de port, qu’attendez vous pour me les offrir à mon anniversaire ?!).

Sinon j’ai fait de belles découvertes en ce qui concerne les médicaments contre l’intolérance au lait, j’en ferai un petit billet plus tard.

J’ai satisfait à ma réputation d’ accro aux chaussures avec de très joli petits escarpins violets à 7£ et j ai évidement craqué pour des bêtises à Camden Town.

Par contre on a profité de la remise de ma carte VIP Regent Street pour rhabiller le Chéri en dévalisant la boutique Uniqlo. Vraiment je suis conquise et lui aussi. D’ailleurs, sans profiter des soldes ou de ma remise, il faut savoir qu’on a trouvé les pantalons pour homme vendus 39,90€ en France à 19£, ce qui fait une jolie remise. Mais l’intérêt est moins évident pour les produit de la gamme Heattech.

Mais à part ça le séjour ne s’est pas réduit à du shopping … à vrai dire on a surtout shoppé le 1er janvier. D’ailleurs il y a un vrai bon conseil là dessous : au matin du 1er janvier, les rues de Londres sont quasi désertes et les boutiques du centre ouvertes dès 09h00 / 09h30. Pour la peine c’est un vrai plaisir que de faire des achats jusqu’à midi car les magasins sont à vous seul !

Toutefois comme mon amoureux n’était jamais venu dans le coin, il fallait bien faire les touristes et s’organiser pour qu’il puisse découvrir la ville.

[à suivre]

Comments Un commentaire »