Posts Tagged “médecine”

Avec les différents problèmes de santé non graves mais réguliers que je me traine, j’ai appris petit à petit à essayer d’écouter mon corps. Et avec les problèmes gluten/lactose que j’ai eu l’année dernière c’était même un exercice régulier et pas apprécié du tout que je devais faire. Or, à force de régularité, on peut voir certains symptômes revenir et finir par identifier des liens de cause à effet. Le truc, c’est que les causes sont régulièrement remises en question, camouflées ou mises en exergue par l’effet d’autres éléments qui viennent perturber le premier signal.

Bon, jusqu’alors rien de nouveau sur la condition humaine.

Oui mais quand même, quand je vois la difficulté à identifier un symptôme et plus encore sa cause, je me dis que les quelques 3000 ans qui nous séparent des premières médecines ont quand même tôt fait d’arriver à une médecine allopathique compétente.

Seulement en plus de ce simple constat naïf et parfois trop conciliant il reste qu’aujourd’hui j’ignore toujours pourquoi je fait de l’eczéma en dehors du virus, du stress corporel, de la sècheresse de la peau et du stress psychologique. Et là, la littérature « santé » s’engouffre dans ce créneau porteur qui permet d’expliquer n’importe quoi avec d’autre n’importe quoi.

Je sais, la littérature de « bien être et développement personnel » est l’une de mes spécialités en librairie. Et s’il y a une chose que j’ai bien compris c’est que si on a un problème de santé, on est toujours sûr de trouver sa solution ou du moins une explication dans cette littérature. A tort ou a raison, pour moi l’essentiel c’est que ça fait vivre son homme, perdurer l’espoir et surtout que ça ne tue personne. Mais malheureusement quand certains auteurs prétendent que la chimio vous cause le cancer qu’elle devrait guérir, il y a des gens pour y croire et tout arrêter en partant prier en Inde plutôt que de se soigner. Certes je ne suis ni médecin ni devin et je ne saurais jamais vous dire que faire, mais je reste à ma place de libraire pour vous dire que de bons conseils ne valent pas un bon médecin. Et que s’il ne faut pas complètement se reposer sur l’allothérapie il ne faut pas non plus se jeter corps et âme dans les autres médecines.

Pour moi c’est en lisant ces proses que j’ai fini par me comprendre et concilier les points de vue médical, physique et ce que je ressentais vraiment. Comme quoi tout livre est bon quand on finit par y prendre ce dont on a besoin au lieu de les avaler comme des dogmes savants et incontournables.

En écoutant bien mon corps je fini par comprendre les pourquoi et les comment des « plaies » quotidiennes.
Notamment l’eczéma étrangement lié au fait de manger du lait… C’est ce qui a fait penser à une intolérance au lactose. Au final pour mon cas il n’y a aucune allergie ou intolérance grave à ce même lactose, c’est bêtement qu’en mangeant des aliments que je ne digère pas, je fais travailler mes intestins qui n’arrivent pas à accomplir leur tâche, ce qui produit un stress de l’organisme. L’eczéma apparaissant avec le stress c’est un symptôme relié à l’intolérance mais pas directement…

C’est en cheminant tout doucement sur ces raisonement que l’on finit par identifier les causes et les remèdes. Mais effectivement le corps est une mécanique complexe dont le message peut souvent être biaisé. A chacun de choisir d’ouvrir et de réparer aux outils ou d’écouter plus en avant et voir si seule la mécanique est en cause.

Comments 3 commentaires »