Posts Tagged “partenariat”

Cet article ne se veut absolument pas un manifeste ou une leçon de vie. C’est l’aboutissement d’un ras le bol et de l’envie d’ouvrir les yeux à ceux qui bloguent en toute naïveté (franchise),  sans s’occuper du coté business des blogs.

Car, cher blogueurs, on vous ment, on vous spolie ! En disant ça je pense avant tout à mes condisciples blogueuses beauté, créa, et mode. Mais je suppose que ça ne se limite pas à ces domaines.  Quand je vois les sollicitations de « partenariat » que l’on reçoit, je ne peux que croire à l’image de cocottes sans cervelle qu’on nous assigne. Sommes nous si « rose bonbon » qu’on doit croire aux énormes baudruches qu’on veut nous faire passer pour des cadeaux ?

Sous couvert du mot « partenariat », on vous fait passer des échanges commerciaux pour des cadeaux que vous auriez tort de refuser.

En même temps, tout le monde n’est pas versé dans l’art du e-marketing. D’ailleurs tout le monde n’a pas forcément envie de s’en soucier. Mais tout de même, juste pour vous ouvrir les yeux, voici deux trois décryptages qui pourraient vous servir.


Les liens :

Combien de fois par semaine recevons nous des propositions d’échange de liens ? Et par échange  de liens, j’entends toutes les solutions conduisant à afficher une URL sur votre site. L’insertion d’un lien en blogroll, dans le corps d’un texte ou l’ajout de widgets censés booster le référencement en affichant votre lien sur d’autres sites partenaires.

Vous vous doutez bien qu’ils ne viennent pas vous faire des offres aussi courtoises sans une bonne raison. Pourquoi un blog à 300 visiteurs par jour intéresse-t-il une marque ou une agence (toutes critiques de qualité mises de coté) ?

Parce que votre lien, aussi modeste soit-il, est une petite brique dans un énorme système de référencement.

Parce que 10 liens de petits blogs, cela équivaut au lien d’un blog de moyenne influence (et ainsi de suite selon une échelle de qualité définie par Google.)

En vous demandant de linker leur site, ils achètent gratuitement un bout de référencement. Quand on connaît l’importance du référencement pour un site pro, et qu’on a une certaine estime pour son propre site, on peut se demander légitimement si ce lien gracieusement offert est une bonne affaire…

Et ils ont beau vous faire un lien en retour, méfiez vous. Leurs  liens contiennent parfois une balise (nofollow) qui empêche les systèmes de référencement de vous prendre en ligne de compte. Car, à trop linker de petits blogs, leur référencement peut se voir rabaisser (toujours à cause de l’algorithme Google.)

Rien ne doit vous empêcher de vouloir linker un site que vous appréciez, mais demandez vous toujours pourquoi on vous propose de faire un échange. Mesurez le poids de vos liens, pour eux, mais aussi pour votre site et sa qualité !


Les articles :

La première offre qu’on vous fait quand il est question d’articles, c’est souvent celle de l’échange : écrivez un billet pour eux et en échange  ils écriront un article sur vous.

Ça pourrait passer pour une transaction gagnant/gagnant, pourtant c’est plutôt de l’ordre d’un échange de cartes panini. Car même si on pense la transaction équitable, vous ne connaissez pas le jeu de l’autre…

Or, écrire un article parlant de leur site/produit/marque, c’est évidemment leurs offrir des liens, mais c’est aussi les inclure dans un contenu de qualité qui permettra d’attirer non seulement les robots indexeurs, mais aussi de vrais lecteurs (comme vous et moi) qui suivront d’autant plus facilement votre recommandation.

On en revient donc au problème des échanges de liens, mais en appuyant sur l’inégalité de cette transaction. Pensez vous vraiment qu’un lecteur de site commercial va suivre votre lien (non marchand) alors qu’il est là dans une démarche commerciale ? Alors qu’à l’inverse, votre lecteur de blog non commercial est beaucoup plus enclin à suivre vos recommandations et à cliquer.

Enfin, il y a une proposition à laquelle nous, blogueurs, sommes sensibles : la possibilité d’écrire sur un gros site et de nous faire connaître. Rédiger pour une marque, un journal, etc, quelle aubaine ! C’est déjà assez flatteur pour notre plume, mais on espère derrière ça récupérer du lectorat, sinon s’ouvrir des portes. Mais on oublie souvent que tout travail mérite salaire.

Je ne vous dis pas de refuser d’écrire un ou deux articles si le demandeur vous intéresse vraiment. Mais vous faites là un travail de qualité qui, autrement, devrait être acheté à des pigistes. Et croyez moi, une pige ce n’est pas 20 euros les 2000 caractères !

Ne vous faites pas berner par des statistiques qu’on vous annonce. Ne vous faite pas flouer par un beau site. Sachez réfléchir en tant que « blogueur méga influent à votre échelle ». Pensez-vous vous faire vraiment plaisir en fournissant ce billet et ainsi pouvoir l’offrir de bon cœur ? Ou ne vaudrait-il pas mieux demander une compensation pour le travail fourni et la fleur que vous leur faites ?

Il y a nombre de site semi commerciaux qui alimentent leur blog sans débourser le moindre centime. Et lorsqu’ils vous offrent des avantages en nature, ne soyez pas berné par les prix des ces objets : il y a une différence entre le prix de vente public et le prix de revient réel.

De manière générale, dans toutes les propositions qu’on fait (et je n’en ai pas cité beaucoup,) n’oubliez pas la fable du corbeau et le renard quand  tout cela est très alléchant.

Sachez réfléchir avant d’accepter !

Vous éviterez ainsi de brader votre travail (d’écriture ou de référencement) mais vous  empêcherez (à votre échelle) l’entretien d’un business des blog à l’éthique parfois défaillante.


Exceptionnellement je modère les commentaires sur ce billet 😉

Comments 26 commentaires »