Posts Tagged “voyage”

On avait décidé de s’oxygéner un peu et de quitter la capitale entre filles. On a donc pris deux jours, et on a filé vers la Dordogne pour prendre l’air.

Évidement on avait un objectif. Mais on s’est dit qu’on pouvait en profiter pour profiter de la campagne.

Alors on est partie faire du shopping à la braderie Repetto. Mais a pris notre temps. Et on a opté pour un séjour en chambre d’hôtes tout près de là bas.

Et on a été bien inspirée !

Un temps magnifique, des rencontres sympathiques, des paysages réconfortants et une chambre d’hôtes accueillante. Là bas, l’hôtesse et son mari nous ont régalé de bons plats du pays et de bonnes conversations.

A n’en pas en douter, on retournera d’ailleurs « Chez La Margot« . Et pas seulement parce qu’elle donne aussi des cours de cuisine (notamment autour du canard et de ses spécialités). 😉

Comme quoi le shopping des shoes-addict amène à de belles découvertes 😉

Plus d’infos :
« Chez La Margot »
Gite – Restaurant – Chambres d’hôtes – Stages de Cuisine

Clermont d’Excideuil – Périgord Vert
05 53 62 45 08 – contact@chez-la-margot.fr

Comments 6 commentaires »

Puisqu’on en est à vider nos sacs sur ce blog, que pensez vous de la possibilité de gagner un sac ?

Mais attention, pas « juste » un sac comme ça l’air de rien…
J’ai en fait trois sacs à vous offrir parmi les 30 sacs Rétro Nouvelles Frontières mis en jeu sur la blogo cette semaine. Et parmi ces 30 sacs, il y a en un qui va faire hurler de joie son heureux gagnant !

Le concours « Éditions limitées » :

Ces 30 sacs mystères sont mis en jeu par Nouvelles Frontières à l’occasion du lancement de son nouveau concept « Éditions limitées ».

Les Éditions limitées ce sont 2 semaines d’accès VIP aux Hôtels Clubs haut de gamme ; des séjours qui changent de standing pour passer en premium en terme de gastronomie, sport, accueil pour les enfants, carrés détente, etc…
Et parmi l’un des 30 sacs offerts sur la blogo, se cache un voyage d’une semaine pour 2 à l’île Maurice ! Une chance sur 30 de partir en vacances si vous gagnez l’un des sacs !


Avouez que ça ne se refuse pas !

Pour participer c’est simple :
Vous devez vous rendre sur le site et accéder à l’espace « Éditions Limités » grâce au code que je vous donne ici.
Mais attention, il y a un code par blog (soit 10 codes différents) et les 3 sacs que chacun attribue sont tirés au sort parmi les inscrits ayant utilisé leur code.

Ici, le Code d’accès au site qui vous permet de participer au tirage au sort est : « Palmier »

En plus de la participation au tirage au sort, sachez que ce code vous donne droit aux ventes édition limitée en exclusivité (avant même les agences de voyage.)

Bonne chance à vous !

PS : Aucune participation n’est acceptée sur ce blog, tout se passe sur : http://www.nouvelles-frontieres.fr/editionslimitees

Comments 5 commentaires »

Il faut maintenant que je vous parle de mon séjour en Autriche. Je vous avais annoncé mon départ il y a quelque temps, et je n’ai plus rien écrit depuis (une semaine déjà). Il faut dire que le retour à la réalité fut un peu dur. Revenir en France après 4 jours en Autriche, c’est comme sortir d’un conte de fée, en laissant derrière soi des paysages de carte postale et un rythme de vie épanouissant.

Certes, on y était un peu en vacances, mais l’ambiance de ce séjour a eu quelque chose de magique que je regrette encore.

Cliquez sur la carte pour y naviguer ou profiter de la vue satellite

Nous avons commencé notre séjour dans la région de St Wolgang, avant de gagner la région de Zell am See.

Et à chaque fois, de merveilleux paysages qui n’ont rien à envier aux gravures romantiques des contes et légende. Village niché au creux d’un lac de montagne, sommets enneigés qui encadrent des levers de soleil… Tout prête à se croire dans une carte postale. Même l’architecture des maisons, robustes et colorées, aide au dépaysement.

Je sais que ça a l’air très gonflé quand je parle de cela, mais il n’y a vraiment quelque chose de superlatif dans ces paysages ; j’espère que cette galerie photo vous aidera à comprendre pourquoi on est souvent restées la bouche grande ouverte en disant « whaouuuh » et rien d’autre 😉

Je suis partie à la découverte de l’Autriche sans vraiment savoir à quoi m’attendre. Par contre, j’en suis repartie en étant sûre d’y revenir une autre fois. D’abord pour ces paysages, mais aussi pour l’accueil, la gastronomie et les multiples activités que l’on peut pratiquer sur place.

Car s’il y a beaucoup de domaines skiables et de sentiers de randonnée, le milieu naturel n’a rien a envier à nos montagnes, si ce n’est que tout est beaucoup plus propre et respecté.

Au niveau des plaisirs de la table, je pense avoir tordu le coup sur les idées grossières de la gastronomie autrichienne dans l’article ‘ »que mange-t-on en Autriche ? »(lien). Effectivement c’est gras, mais c’est surtout goûtu et c’est à chacun d’équilibrer repas légers et repas gastronomiques.

Enfin, je me dois de parler un peu de l’hôtellerie sur place. Certes, nous avons privilégié les hôtels de luxe et l’offre de spa (wellness) était à tomber par terre. Les traditions du sauna, hammam et de baignade n’ont rien à envier, là bas, aux pays scandinaves.

Mais ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est que l’hôtellerie est encore une affaire familiale en Autriche. Même dans les plus grands complexes, on a toujours eu affaire à des lieux qui conservent un charme et une authenticité qui tiennent surtout à leur appartenance à des familles très soucieuses de leur identité. Et ce, que ce soit à l‘auberge du cheval blanc (St Wolfgang) ou au Salzbourgerhof (Zell am see), on se sent toujours dans quelque chose de vrai, qui n’a rien à voir avec l’offre d’hébergement que l’on trouve en France ou en Suisse.

La famille Trutmann-Peter, qui tient l’hôtel du cheval blanc (Im Weissen Rössl und Spa im See)

Je n’ai pas été la seule à être soufflée par ce séjour ; Hélène, Isabelle, Cécile et Virginie ont été aussi séduites que moi et il a presque fallu nous forcer à rentrer chez nous.

Mais quoi qu’il en soit, il est certain que j’y retournerai, car à moins de 2 heures de Paris, c’est une destination qui sait rester vraie tout en offrant activité, repas et art de vivre dans un cadre naturel qui fait lui même souffler. Et puis j’ai aussi envie de découvrir Vienne, découvrir d’autres régions de ce pays et profiter des rétrospectives Klimt qui auront lieu en 2012. Les vacances en Autriche ne sont pas une idée en l’air. Peut-être même… déciderai-je d’y passer une partie de mon voyage de noces ? Il parait qu’il est très populaire de se re-marier dans une salle du château de Salzbourg.

Toutes les photos de ce séjour en Autriche

Comments Pas de commentaire »

Vous vous rappelez peut être l’article que j’ai écrit sur le site Ideo-guide? On m’avait présenté le principe du site et j’avais adoré.

Le seul problème à l’époque, c’est qu’il y avait peu de départements concernés par ce guide en ligne.

On savait qu’ils allaient en ajouté au fur et à mesure, et ils tiennent parole !

Aujourd’hui, le guide couvre 16 départements de plus. Et à chaque fois c’est tous les aspects attractifs  du département qui sont couvert : hébergement, lieux touristiques, activités de découverte ou activités nature, restauration, patrimoine, etc…

Je n’ai pas besoin de vous refaire la démonstration des capacités du site? Mais j’ai vriement hâte de voir ce que va donner leur moteur de recherche d’activités lorsqu’ils auront intégré la région parisienne !

Même si j’ai tendance à moins visiter les lieux touristiques lorsque je suis près de chez moi, j’aime partir en weekend à l’hôtel et découvrir ma région autrement. Le site permettant à la fois de trouver l’hébergement, la restauration et les activités, ça va me faciliter la vie 😉

Comments Pas de commentaire »

Cette année pas de vacances, ou du moins pas de voyage. Restrictions budgétaires obligent. On a beau avoir un niveau de vie plutôt confortable, on n’a pas les moyens de voyager pour autant. Et ça me manque !

J’aime tellement me projeter dans un voyage et en prendre plein la figure quand on y est. J’aime comparer la réalité avec les on-dit, découvrir d’autres cultures et se frotter aux vrais gens de là bas.

Alors je me rattrape en envisageant le voyage de noces de l’année prochaine. Amérique du Nord ou Japon? Voyage clef en main ou découverte free style? Je me pose des tas de questions (auxquelles j’ai déjà la réponse) pour occuper la partie globe-trotter de mon cerveau.

Et quand les compagnies aériennes nous font l’affront de proposer des allés/retours vers New York à moins de 400 €, c’est mon moral qui en prend un coup.

Je suis en manque de passeport et de là-bas.

Qu’est ce que je ne donnerais pas pour un voyage cette année …

Comments 3 commentaires »

Ces temps ci on m’écrit beaucoup pour me poser des questions sur la Corée du Sud, les habitudes de vies, les hébergements, la nourriture, etc.

Loin d’être une experte du pays je comprends tout de même qu’on me pose des questions sur cette destination. Quand nous y sommes allé, nous nous y sommes jeté un peu dans le vague. On avait certes l’aide d’un ou deux guides, mais en dehors de quelques infos « touristiques », on ne savait guère de choses sur l’accueil et la vie sur place. Alors quand on a besoin d’être rassuré avant de voyager,  je comprends qu’on vienne demander leur avis à ceux qui y sont déjà allé.

Par contre, quand on y réfléchit on a beaucouuuuuuuuuup de choses à dire. Trop pour raconter tout à quelqu’un en particulier, et trop encore pour faire un seul billet. Limite j’aurais envie de dire que je dois retourner là bas pour compléter deux trois infos et écrire un vrai guide du voyage en Corée du Sud (s’il y a des mécènes dans la salle n’hésitez pas !)

Donc, comme je suis une blogueuse super gentille (et surtout super pipelette,) je vous ai écrit plusieurs billets sur la Corée que je liste ci dessous. Ils forment une série en épisodes thématiques  qui traitent de la nourriture, du transport, de l’hébergement, etc . Je compte sur vous pour me signaler ce qui manque éventuellement.

Comment manger en Corée du Sud ?

Comment voyager en Corée du Sud ?

Quelques conseils pour le budget, la langue et le tourisme en Corée du Sud ?

Vous pouvez aussi cliquer sur la catégorie « Corée du Sud » et vous obtiendrez tous les billets du blog qui en parlent.

L’album photo du voyage est disponible ici je me suis même fendu d’un diaporama avec sous titres. Toutes les photos sont géolocalisées, vous pouvez donc retrouver facilement les sites touristiques liés aux clichés

Bonne lecture !

Je voulais faire un article sur l’hébergement mais nous n’avons pas assez étudié les différentes possibilités sur place. A l’heure actuelle je vous avoue qu’on espère retourner là bas car on est vraiment tombé sous le charme de ce pays, sa modernité, son attrait pour l’ancien, son accueil décalé et pourtant très respectueux.

Mais si la vie sur place n’est pas bien chère, le trajet demande un sacré budget (1400 € au bas mot pour un aller-retour à deux) et pour l’heure on économise. En attendant, on se marre en regardant les photos débiles qu’on a pris sur place :

Paye ta photo de touristes !

Comments 6 commentaires »

Ce qui m’agace quand on a des amis qui reviennent du bout du monde, c’est de les entendre dire « on a visité tel pays » alors qu’ils n’ont fait que visiter la capitale et passer deux trois jours dans un club de vacances à l’autre bout du pays. Entre les deux : l’avion !

Quand on veut comprendre le pays qu’on visite, le mieux est de commencer par le visiter pour de vrai ! Ne le survolez pas : faites des sauts de puce entre différentes villes et essayez de choisir un mode de transport en accord avec votre budget et la possibilité de voir le paysage pendant le déplacement.

Personnellement nous avons choisi d’utiliser le train et le bus. Mais surtout nous avons choisi trois endroit différents : la capitale (Séoul), Busan et Jeonju, pour avoir une idée de la vie dans différents type de villes et de régions. Évidemment il nous manque l’expérience de la campagne et de la montagne. Mais en 15 jours on ne peut pas tout faire.

Voila ce que nous pouvons dire de ces modes de transport :

Voyager en Corée avec le train

Pour voyager à l’intérieur du pays on a donc essentiellement utilisé le train. Il existe deux types de trains en Corée du Sud. Le KTX, notre fameux TGV exporté à la sauce Coréenne, et le Mugunghwa qui est un train à l’américaine, très large, assez confortable (même en classe économique) mais qui roule plus doucement. D’ailleurs dans les trains économiques on trouve deux types : les express (avec peu d’arrêts) et les omnibus. Selon celui qu’on utilise, on pourra mettre deux fois plus temps sur un même trajet, mais l’économie n’est pas substantielle si on prend un train  plus long (au regard du change européen évidemment).

Lorsqu’on est pressé l’idéal est donc de prendre le KTX (si la destination est desservie) mais le train économique ne doit pas vous faire rechigner car ces wagons sont bien plus confortables que nos vieux corails. La seule chose à savoir est que l’on peut parfois vous vendre un billet sans place attitrée. Et inutile de préciser qu’il serait mal vu de prendre les places handicapé qui restent vides même lorsqu’il y a six autres personnes assises par terre à côté.

On peut aussi manger dans les trains à des prix abordables. Dans le KTX une hôtesse (ou un hôte) passera dans les wagons pour vous proposer des rafraîchissements, des gourmandises et des plateaux repas à différents prix. Il existe aussi des machines automatiques pour les boissons sur les plateformes intermédiaires.

Pour le Mugunghwa par contre il existe de vrais wagons restaurant avec une très grande variété de plats, gâteaux, boisson,  etc. Il y a aussi des machines de loisir type arcade pour s’occuper pendant des trajets qui deviennent trop long.

Dans tous les cas les prix des trajets sont toujours adaptables à votre budget. Mais surtout ne vous laissez pas berner par l’attitude des coréens qui voyagent presque toujours les rideaux fermés (pour ne pas subir les rayons du soleil) : voyager en train est la meilleure méthode pour profiter des différents paysage de la Corée. La ligne Seoul-Busan permet à elle seule d’admirer les montagnes, les vallées arboricoles, les plaines semées de riz et les deltas  peuplés d’oiseaux.

Le Bus :

La Corée est parcourue d’une multitude de lignes de bus toujours très régulières. Et attention, on ne vous parle pas des autocars que vous preniez pour aller à la piscine avec l’école. Plus le voyage et long et plus vous pouvez vous attendre à des bus confortables. Pour relier l’aéroport à la capitale par exemple, vous pouvez prendre des bus « limousine », et en comparaison la première classe de la SNCF ne vaut absolument rien.

Les horaires sont quasiment toujours respectés (mais ne sont pas précis à la minute) et les tarifs sont plus bas que le train. Par contre il faut être prêt à bien prendre le temps d’expliquer où on va et comment, et ne pas avoir peur de la foule dans les gares routières. Munissez vous d’une carte pour la réservation et montrez bien ce que vous demandez. Les gens vous indiqueront le bon guichet et le guichetier vous écrira toujours les sommes des trajets qu’il propose.

Nous n’avons jamais pris de bus de nuit, mais ils existent. C’est une option non négligeable lorsque l’on veut voyager loin pour pas cher.


Comments Pas de commentaire »