Archives pour la catégorie “Livre et Bd”

Il y a maintenant quelque temps, j’ai reçu un exemplaire presse de « WordPress, toutes les clés pour créer, maintenir et faire évoluer votre blog« . A la base je l’ai reçu pour l’association « Des lettres et Du net », asso’ qu’on a décidé de mettre en veille jusqu’à une prochaine réalisation du salon « blogs et livres » (pas avant 2010). Du coup, comme je tiens particulièrement à vous parler de ce bouquin je réintègre cet article sur mon blog.

Car « c’est de la balle » (comme disent les jeunes de maintenant mon époque). 447 pages bourrées d’informations pratiques. Une parfaite initiation pour ceux qui débutent, une bonne remise à plat pour ceux qui bidouillent, et un approfondissement pour ceux qui l’utilisent quotidiennement.

J’ai beau faire du wordpress depuis trois ans, j’ai réappris l’utilisation d’options et clarifié des détails qui m’avaient échappé jusqu’alors.

Chaque compétence et utilisation est passée en revue dans un plan très structuré et clair. Petit cadeau, un cd-rom joint contient la version 2.7 de WordPress, des tutoriels ainsi que plusieurs thèmes et plugins.

Vous pourrez aussi trouver des extraits sur le site de l’éditeur [ici] et les critiques de la presse.

Pour ceux qui utilisent wordpress au quotidien, ce livre est fait pour ne pas quitter votre bibliothèque, car il répond efficacement aux questions qui nous viennent parfois en cours de création. Quant à l’introduction  et l’explication efficace de l’installation elle répondra aux interrogations de ceux qui veulent passer à un blog indépendant.

Vraiment un très bon guide !

Sommaire :

1. Introduction
2. Installation de WordPress
3. Le quotidien du blogueur
4. Choisir le thème et les extensions pour son blog
5. Comprendre le fonctionnement d’un thème WordPress
6. Créer son propre thème WordPress
7. Mise en forme du blog
8. Philosophie des extensions WordPress
9. Déconstruction de l’extension Hello Dolly
10. Les API de WordPress
11. Construction d’une extension évoluée
12. WordPress MU
13. WordPress MU en pratique
14. Spécificités du développement sous WordPress MU
15. BuddyPress – la face sociale de WordPress MU
16. bbPress – le forum pensé « WordPress »
A. Participer à l’amélioration de WordPress

  • « WordPress, toutes les clés pour créer, maintenir et faire évoluer votre blog« , Editions Pearson, 33 €
  • Auteurs : Francis Chouquet, Amaury Balmer, Xavier Borderie

Comments 5 commentaires »

Maintenant que mes valises sont définitivement posées dans le nouvel appart et que de nouvelles étagères viennent d’être montées pour abriter nos 527 livres, il est temps pour moi de relayer un petit concours pour vous permettre de gagner des BD.

Et oui, je connais certains lecteurs ici présents qui en frétillent déjà dans leur barbe rousse… En répondant plus bas à la question du jour (dont la réponse est dans le billet) vous pouvez remporter des exemplaires de la Bédé Negrinha de Camus et Tallec !

Pourquoi donc,  me demandez vous ? Et bien parce que Gallimard à envie de faire connaître sa collection jeune public à qui le veut.

La collection Bayou de Gallimard

La collection Bayou c’est un recueil d’auteurs talentueux et dynamiques qui viennent livrer des récits aux thèmes tous aussi divers les uns que les autres. Certes il s’agit d’une collection jeunesse mais qui possède ce “truc” qui rend un récit lisible par tous et intéressant pour tous, quelque soit l’âge. Animé par Johan Sfar on trouve chez ses auteur de cette collection le plaisir de raconter avant tout une histoires.

Je ne vous cache pas qu’à la maison on est fan. Cela a commencé à cause de Joann Sfar qui a la bonne idée d’y publier sa série Klezmer, et puis il y a eu Julien Neel qui publiait chaque chose ainsi que Nadja avec la forêt de l’oubli, et enfin Lisa Mandel avec Princesse aime princesse. A chaque fois des récits personnels mais développés de façon complètement différente. Du coup la collection prend l’aspect d’un hydride qui centre ses différentes formes sur la richesse humaine qu’elle propose.

Dernièrement on a vu publié du récit fantastique avec le réveil du Zelphire de Karim Friha (j’ai dévoré ce tome), du drame russe avec Dimitri Bogrov dont le scénario de Marion Festraëts est admirablement servi par les dessins de Benjamin Bachelier, et enfin Negrinha par Camus et Tallec.

Negrinha


Basé sur une histoire de Jean Christophe Camus, Negrinha est une fable qui, à travers l’histoire personnelle de la petite Maria, permet de toucher du doigt l’hyper métissage de la population brésilienne et les drames quotidiens qu’on y rencontre.

Le trait épuré d’Olivier Tallec offre l’avantage de ne pas faire dans le récit réaliste qui tendrait à céder au misérabilisme et la satyre sociale, mais au contraire de ne retirer que le plus beau et le plus franc.

Quatrième de couverture :

Rio de Janeiro, 1953. Maria, métis de 13 ans, est élevée comme une jeune bourgeoise blanche de Copacabana. Or sa mère, qu’on prend pour sa bonne, est noire, analphabète, femme de ménage… Et prête à tous les sacrifices pour que sa fille ne vive pas l’injustice de la négritude. Mais on n’échappe pas si facilement à sa condition. La vie de Maria est bouleversée quand un jour elle pénètre dans la favela où vit le reste de sa famille.

Le concours :

Pour gagner des albums de Negrinha rien de plus simple : citez moi un titre de la collection Bayou (qui ne soit pas Negrinha) en commentaire, en remplissant bien votre pseudo et votre email (valide). Jeudi soir minuit nous procéderons au tirage au sort qui désignera les gagnants :p


Bonne chance!

Comments Un commentaire »

L’opération Babélio a de nouveau eu lieu, et j’ai hérité d’une nouvelle biographie à vous faire découvrir : celle de Michel Pageau, le trappeur canadien que l’on connait en France pour le documentaire « il parle avec les loups » où il apparait dans son refuge avec son loup préféré.

Lorsque j’étais plus jeune j’étais passionnée par la trappe, limite obnubilée. J’avais lu tout ce qui m’étais passé par la main à ce sujet en débutant comme tout le monde par du London, puis en passant par les traités animaliers du grand Nord et la littérature de pionniers américains. Pourtant quand j’ai commencé le livre, j’ai été perturbée par le ton que cela prenait. Nous ne sommes pas dans du linéaire, on dirait que l’on discute de vieux  souvenirs en suivant vaguement les époques de l’enfance, du trappeur adulte puis de l’homme qui sauve les animaux. Du coup ce qui devait être une biographie devient une espèce de dialogue auprès du feu que la plume de Françoise Perriot transforme en petite poésie de la vie d’un homme.

Il faut dire que le personnage est attachant et que les univers dans lesquels il évolue ont le truc pour vous accrocher aux pages. Et lorsque l’on clôture le livre par la troisième partie (qui fusionne le héros du livre au personnage de Michel Pageau que vous aviez vu plus jeune à la télé) vous avez cette sensation d’avoir relié deux informations que vous aviez jusqu’alors au bout de la langue sans arriver à mettre le doit dessus. C’est le mariage de l’univers des trappeurs que l’on trouve dans la littérature, et celui moderne et eco-citoyen que l’on vivait à la télé avec Cousteau et Michel Pageau.

D’ailleurs au sujet du thème écolo… Je craignais trouver dans le livre une fable écologique détournée. Pourtant, si le message écologique est bien là, il est donné avec une telle délicatesse et poésie qu’on ne le ressent absolument pas comme une leçon. Françoise Perriot (qui a rédigé le texte) le fait avec une politesse et une finesse qui a le chic de rendre une promiscuité au personnage tout en restant retenue et très personnelle.

C’est un livre que j’ai apprécié malgré sa forme  intimiste et non linéaire, étrange pour une biographie. Si vous voulez en savoir plus il est vendu à 19€ aux éditions du seuil depuis fin 2008.

Dès son enfance, une voix a éveillé en lui l’appel de la nautre, puissant, irrésistible. Arpentant l’immense forêt boréale d’Abitibin aux confins du Québec et des territoires du Grand Nord, Michel Pageau apprend la dure loi de la vie sauvage, s’y confronte et la respecte. Il devient vite un trappeur redoutable, capable de pister des jours durant des loups, des carcajous, de transpercer à trente mètres un ours avec une flêche.
De la lignée mythique des trapperus français, ces coureurs des bois épris de liverté qui ont forgé la légende du Canada, Michel Pageaun, comme ses ancêtres, comme les Indiens qu’il côtoie, affronte raquette aux pieds les terribles hivers pour relever ses pièges et colelcter les fourrures…
Mais, saison après saison, une inquéitude grandissante le taraude. L’immense forêt d’épinettes succombe sous les coupes à blanc des tronçonneuses, et se réduit chaque jours un peu plus l’espace vital de tout un peuple de poils et de plumes, dont il se sent si proche. Alors Michel Pageau « se convertit » : lui qui hier encore donnait la mort aux animaux désormais les recueuille, les soigne et surtout leur rend la liberté.
Aujourd’hui, près d’Amos, en Abitibi, le Refuge Pageau, le plus emblématique du Québec, est là pour témoigner de la force de cette réconciliation.

Comments Pas de commentaire »

(Article publié à l’origine sur le blog du salon « Blogs et Livres » et réintégré sur mon propre blog histoire de garder une trace…)

Ce livre, au demeurant très simple de lecture est pourtant un travail universitaire sans avoir vocation à expliquer ce qu’est un blog ou comment cela marche.

Sous la direction d’Annabelle Klein c’est toute une équipes de chercheurs belges qui s’est penchée sur la « galaxie Internet » afin de comprendre les enjeux de ce nouveaux média.

Centré avant tout sur les blogs journalistiques, politiques, scientifique, d’entreprise, et de pédagogie, ce travail apporte des lumières sur sur le pourquoi de la création, la forme que prend la mobilisation et les dynamique sociologiques ou commerciales que cela génère.

Plutôt destiné aux universitaires, sa lecture garde un intérêt pour ceux qui souhaitent avoir une autre vision que celles des utilisateurs/acteurs sur le phénomène blogs.

Toutefois, malgré une recherches approfondie sur l’aspect « communication » du média, l’ouvrage pêche par sa forme universitaire en oubliant par trop souvent l’aspect humain qui reste le « centre » du blogs.

Je le recommande avec plaisir comme un travail sérieux sur le blog en tant qu’objet sociologique et technique. Les lecteurs qui souhaitent appréhender les blogs comme outils de communication y trouverons aussi de multiples informations et pistes d’étude bien abordée. Toutefois, les limites se posent dès l’instant où le lecteur vient « feuilleter » un ouvrage parlant des blogs, car la lecture des travaux est essentiellement extérieure au phénomène et scientifique.

Auteur : Sous la direction de Annabelle Klein: Nathalie Burnay , Anne-Claire Orban de Xivry, Julie Matagne, Emmanuel Murhula A. Nashi, Sophie Damas, Sandro Faes, Séverine Sacré, Nicolas Schnock,Sarah Sepulchre, Marc Lits, Julie Hermans, Sophie Wain, Annick Castiaux, Julie Matagne, Michel Berhin, Sarah Gallez, Céline Schöller

Quatrième de couverture:
La Galaxie Internet voit émerger une multitude de nouvelles étoiles: les blogs. Ces carnets de bord en ligne sont autant de tentatives d’exister sur la toile et s’influencer toutes les zones de pouvoir (sphère médiatique, politique, scientifique, économique, etc.) Cet ouvrage explore la blogosphère actuelle à travers une pluralité de discipline telles que la communication, l’anthropologie, la sociologie, la psychologie, le droit, les sciences de gestion et de l’éducation.

Comments Pas de commentaire »

(Article publié à l’origine sur le blog du salon « Blogs et Livres » et réintégré sur mon propre blog histoire de garder une trace…)

Ce livre répond enfin aux différentes questions juridiques quant aux droits des médias et de la communication. Tout au long des 215 pages de l’ouvrage les auteurs mènent une analyse pertinente sur les liberté et devoirs des nouveau médias.

Alors certes, une partie de l’ouvrage est surtout destinée aux professionnels de la communication et des médias en abordant des domaines de la presse écrites, de l’audiovisuel et des supportes multimédias. Mais la partie dédiée à l’internet éclairera tout autant des blogueurs particuliers ayant soif de comprendre les enjeux juridiques inhérent à un support écrit sur internet.

Le chapitre 4 « La protection de la vie privée et le multimédia » aborde particulièrement bien la question de l’identité sur internet, la protection des tiers et la création des sites.

Je considère que c’est un ouvrage particulièrement judicieux pour les collectivités et les « presque-pros » qui investissent Internet avec passion.

Auteur : Céline Halpern et Laurent Delprat .

Quatrième de couverture:

La masse toujours grandissante des moyens de communication – presse, livre, radio, télévision, cinéma, multimédia, Internet.
– fait aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. En principe, l’information et la communication sont libres. Cependant, si l’information doit être accessible au plus grand nombre, elle se doit également d’être sincère. Pour éviter les dérives engendrées par la multiplicité des informations et des canaux qui la véhiculent, le droit des médias et de la communication assure un rôle de contrôle et de protection.
Il met en œuvre et fait respecter les grands principes de la liberté d’expression, ainsi que le droit à l’information. Cette intervention de l’État est toutefois délicate, car elle pénètre un univers tentaculaire et prodigieusement réactif. La multiplicité des techniques, des vecteurs de communication, et celle des textes juridiques, de plus en plus complexes et éparpillés (droit civil, commercial, administratif.
), imposent une réglementation en constante évolution. En outre, cette communication véhiculée par des médias qui n’ont plus de frontières fait naître des litiges inattendus, qu’une législation de plus en plus précise doit cadrer. Cette analyse complète et actualisée du cadre juridique actuel se penche tour à tour sur la presse écrite, l’audiovisuel, Internet et le multimédia. En s’interrogeant sur les fondements, réalités, insuffisances et imperfections du droit en vigueur, elle suggère une réforme instaurant un véritable droit des médias, simplifié et harmonisé.
Ouvrage destiné aux professionnels du monde des médias et de la communication, aux étudiants et à tous ceux qui s’intéressent aux questions juridiques (et parfois même philosophiques) que pose la communication.

Comments Pas de commentaire »

(Article publié à l’origine sur le blog du salon « Blogs et Livres » et réintégré sur mon propre blog histoire de garder une trace…)

couverture du livre les blogs nouvau média pour tous

Ce livre collectif dirigé par Benoît Desavoye (fondateur de la plateforme « Haut et Fort »), bien que datant de 2005, reste l’ouvrage synthèse le plus à même de faire le tour de la question.

Tout au long des 213 pages les questions techniques, économiques, historiques et sociologiques qui entourent les blogs sont abordées avec clarté. Cela donne un ouvrage accessible au public qui ouvre des perspectives intéressantes sur l’utilité et l’utilisation des blogs.

Des cas d’écoles sont ainsi présentés pour aborder les différentes présentations, utilisations et répercussions de ce que peut être un blog sur le domaine personnel, commercial, politique, culturel etc…

Des adresses enfin sont données aux lecteurs pour aller se confronter « sur le terrain » aux informations qui sont traitées dans l’ouvrage.

Auteur : Benoît Desavoye avec Christophe Ducamp, Xavier de Mazenod et Xavier Moisant. 12€

Quatrième de couverture:

Les blogs : la révolution médiatique pour tous.

Un nouveau média est né sur Internet : les Blogs. Ce nouveau média explose en ce moment dans tous les domaines, de la culture au business, des sujets les plus personnels aux plus pointus professionnellement. Nous assistons à une réappropriation du web par les internautes qui deviennent autant producteurs que consommateurs d’informations.
Le blog est un outil permettant de publier, sans connaissance technique, tout type de contenu sur internet. Derrière cette apparente simplicité est né un véritable phénomène puisque des millions de blogs on déjà été créés à travers le monde traitant de tous les sujets, créant de véritables médias proposant une information complémentaire voire alternative aux médias traditionnels. Cet ouvrage de référence explique à la fois le phénomène, ses spécificités et le fonctionnement de l’outil.

  • Benoît Desavoye est un entrepreneur, fondateur en 2003 d' » Haut Et Fort « , une des premières solutions de blogging française. Son site d’information LesBlogs.com a été élu meilleur site de l’année 2003 catégorie informatique par Yahoo France. Auparavant, il a créé une web agency en 1999 et une société de e-commerce. Diplomé de Sciences-Po Paris.
  • Christophe Ducamp, conseil en communication et technologies. Fondateur d’elanceur (elanceur.org ) et de CraoWiki (wiki.crao.net)
  • Xavier de Mazenod, fondateur – associé de la société de conseil adverbe.com
  • Xavier Moisant, directeur de Place de la Démocratie (placedelademocratie.net), responsable de la campagne Internet de Jacques Chirac en 2002.
  • Préfacé par Loïc Le Meur, entrepreneur à succès et pionnier du blogging avec la solution Ublog rachetée par Six Apart, leader mondial du secteur, dont il est aujourd’hui directeur général Europe (emea).

Il existe un site pour le livre disponible sur http://www.lesblogs.com/

Comments Un commentaire »

(Article publié à l’origine sur le blog du salon « Blogs et Livres » et réintégré sur mon propre blog histoire de garder une trace…)

livre tout d'un blog de nicole versaille

Le livre de Nicole Versailles est vraiment l’idéal pour cerner les blogueurs et les réflexions qu’ils peuvent avoir quant à leur blog, ses relations et son accoutumance.

Tous les points de vue et les étapes d’une vie de blogueur sont passés en revue avec une justesse incroyable. Ceci en respectant aussi la différence entre le « personnage rendu par le blog » et la personne qui écrit derrière cet écran.

Clair, simple et franc c’est un ouvrage agréable qui mérite d’être lu avec plaisir. Pour les gens qui n’ont pas de blog, ce sera une juste entrée en matière, et pour les blogueurs ce sera un délice de parcourir ces pages pleines de déjà-vu et d’expériences qui leur rappelleront surement les leurs.

Quatrième de couverture :

« Un jour c’est arrivé d’un coup, j’ai créé un Blog ! Contaminée par l’air du temps je me suis surprise à rêver que moi aussi, je pourrais écrire sur l’écran du monde. J’avais envie de parler et j’espérais qu’on m’écoute, j’avais envie d’écrire et je me prenais à rêver qu’on me lise… »

Ce livre est l’histoire d’une blogueuse ordinaire. Durant trois ans, j’ai appris l’envers et l’endroit de ce monde particulier. J’aime cela, c’est une façon d’écrire qui me plaît par son immédiateté, sa diversité et sa convivialité.
Des illusions infinies traînent sur le Net, des liens se tissent, des personnes se reconnaissent et agissent ensemble, à partir des blogs…
Tout d’un blog raconte cette expérience qui me renvoie aux questions des relations entre les espaces intimes et les espaces publics.
Et si notre surexposition sur le Net traduisait aussi une façon de résister à l’effacement des individus ? Le blog est une piste, une aventure, une position.

Nicole Versailles est romaniste de formation et animatrice d’ateliers d’écriture (dans le Réseau Kalame de la Communauté française de Belgique) Divers prix littéraires (poésie et nouvelles : la Fureur de lire, l’Eau Noire, Aubel)
Et depuis plus de trois ans… le blog Petites paroles inutiles sous le pseudo de Coumarine, blog lu et commenté assidûment.
Editions Couleur Livres, mars 2008

Comments Pas de commentaire »