Archives pour la catégorie “musique”

Au fur et à mesure des sorties, j’ai appris à apprécier les morceaux de John Pigeon malgré un style qui évolue différemment selon chaque titre.

Il faut dire que le premier morceau que j’ai écouté m’avait vraiment  bien plu : une rythmique soignée et son rendu funky très entrainant  : The bomb. D’ailleurs ce morceau tourne dans ma play-list salle de sport : « boumboum moove ».

Pigeon John – The Bomb par Discograph

Le reste de l’album est peut être moins enjoué mais cependant très bien groové, ce qui rend l’écoute en one-shot ou en album complet très agréable.

Du coup, le morceau du week-end est l’occasion de vous inviter à aller au delà du premier extrait pour découvrir d’autre morceaux qui valent le coup de prêter l’oreille.

Before We’re Gone :

Rock Bottom Again :

Essayez aussi Excuse me, un morceau qui envoit un slam remixé en pop-dance.

En savoir plus :

Comments Pas de commentaire »

Aujourd’hui dimanche, c’est jour de musique.

Et pas n’importe laquelle, celle d’Imany.

Un conte de fée à elle toute seule.

Ancienne mannequin et désormais chanteuse. Elle carbure Imany, et elle ensorcelle.

D’ailleurs elle sera en première partie D’ Hocus Pocus pour le concert de Paris le 13 Octobre. L’occasion de la découvrir associée à une valeur sûre 😉


Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Ce qu’il y a de bien en travaillant chez soi, c’est qu’on est libre d’écouter la musique que l’on veut, sans gêner personne. Et depuis septembre j’écoute beaucoup de nouveautés bien que ça ne soit pas ma tasse de thé. Moi j’aime les 70’s, le rock qui tape, les voix qui grincent, les cœurs qui s’expriment. Et quand ce n’est pas rock, c’est jazz ou parolier. Il faut que ça fasse vibrer pour que j’apprécie.

Or,  au détour d’un envoi presse, j’ai reçu une démo de Melissmell. Et là, c’est le coup de cœur !

Ça grince, ça clame, ça prend l’oreille et ça vous fait valser au rythme d’une voix qui s’exprime avec conviction. On y trouve les clameurs des paroles qui ont quelques choses à dire, et les accents musicaux d’une composition vraiment maitrisée.

Qu’on se rassure, tous les morceaux ne font pas dans l’hymne. On y retrouve des ritournelles plutôt sympa et bien balancées (comme « Le mouton »).

Mais les morceaux les plus francs, ce qui vous font vibrer des pieds à la nuque, ce sont des perles musicales qui approchent la perfection d’un « des armes » de Noir Désir. Il faut gouter à « je me souviens » pour comprendre.

Alors, si le cœur vous en dit, je vous conseille d’écouter quelques morceaux de Melissmel. L’écoute est disponible sur son myspace. A déguster seul et tranquille, pour apprécier tout le poignant de certains morceaux.

Ps: et pour ne pas gâcher le plaisir… il lui arrive aussi de reprendre Janis Joplin ou Noir Désir :

Comments 6 commentaires »

Le mois dernier j’étais invitée au concert découverte du groupe 1973. Par quelques hasards malheureux je n’ai pas pu m’y rendre. Par contre, on m’a envoyé le cd. Et j’en suis vrai-ment ravie !

Car s’il y a une chose à dire à propos de l’album bye bye cellphone c’est juste : « j’adore » !

C’est modeste, bien balancé, joliment arrangé. Pas cliché et pas rejoué. Ça rappelle les Beatles par le coté pop de certains morceaux et les effets de chœur. Mais il y a ce quelque chose de plus doux et de plus enjoué.

C’est frais, c’est devenue ma BO officielle de cette fin de printemps. Ma cure détente de fin de journée.

Si vous ne connaissez pas, je vous encourage à découvrir.

Merci Buzz Paradise  pour cette jolie découverte !

Vidéo sponsorisée

Leur site

Comments Pas de commentaire »

Ça fait plusieurs semaines que j’y pensais mais l’année 2009 à vu assez de « monstres » de la chanson disparaître; or avec le feuilleton peoplo-suspens que nous ont fait les médias sur les ennuis médicaux de Johnny Hallyday je n’ai pas arrêté de penser à la chanson censurées des Fatals Picard : »le jour de la mort de Johnny« .

Très « gentille » chanson d’ailleurs de leur part, pour une fois plus subtile que leur répertoire habituel et qui ressemblerais presque à un hommage. J’en avais parlé sur une note de janvier 2009.

Pour le coup je vous mets la vidéo mise à jours  et les paroles (car les vidéos sont régulièrement censurées).

Parce qu’après tout, ça me semble toujours d’actualité et intéressant.

Paroles:

Tu étais pour nous, le dernierin dien
Le Jean Michel Jarre, du rêve américain
Tu étais le blues, de Bruxelles à Menphis
L’ultime samouraï, de la route 66

Le jour où tu oublieras de vivre, J’oublierais d’être libre
Es-ce qu’il fera beau?
Es-ce qu’il y aura des motos?
Es-ce qu’il y aura des anges en perfecto à franges
Et es-ce qu’on sera bronzé?
Es-ce qu’on sera à Saint Tropez?
Es-ce qu’il y aura des larmes, dans les yeux des chevals…

On se sentira tous un petit belge,
On se sentira tous un petit peu triste,
On se sentira tous un petit peu suisse oh oui,
Le jour de la mort de Johnny.

Tu étais cet homme, faible et merveilleux
La dernière idole, des jeunes devenus vieux
Es-ce qu’on évitera, la bagarre de sosies
Pour retenir la nuit, la dernière de Johnny
Es-ce qu’on sera en noir, es-ce qu’il y aura de l’espoir
Es-ce que l’ange Gabriel, aura brulé ses ailes
Et es-ce qu’il fera gris, es-ce qu’on verra Tenessee
Es-ce qu’on pleurera des larmes, en lisant les journals

On se sentira tous un petit belge,
On se sentira tous un petit peu triste,
On se sentira tous un petit peu suisse oh oui,
Le jour de la mort de Johnny.
Le jour de la mort de Johnny.

Sur un cerceuil couvert de roses, ‘y aura le drapeau américain

Une croix en cuir cloutée, et les deux paires d’un opticien

Dans les allées de Notre Dame ,une meute de Harley Davidson

Traversera un cercle de feu, sans déranger personne.
Es-ce qu’il fera nuit, es-ce qu’il y aura des huskys

Tatoués sur les deux bras, du christ sur la croix

Es-ce qu’il fera froid, es-ce que ta femme seront là

Es-ce qu’il y aura des larmes, dans les yeux d’Universal
On se sentira tous un petit belge,
On se sentira tous un petit peu triste,
On se sentira tous un petit peu suisse oh oui,
Le jour de la mort de Johnny.

Comments Pas de commentaire »

Je vous en parlais en Juillet dernier: j’ai des places à vous faire gagner pour une rencontre privilégiée avec Marc Lavoine (si si c’était là).

Je peux emmener deux personnes avec moi, il faut être majeure et disponible le 4 septembre à 18h30 sur Paris.

Pour participer envoyez « votre candidature » par le formulaire de contact ici. J’annoncerais les gagnantes par un mail aux deux personnes sélectionnée dimanche après midi 😉

Bonne chance !

Comments 10 commentaires »

« Elle a les yeux revolver » ça vous dit quelque chose ? Moi oui. Et pourtant son interprète chantait ça il y a plus de 20 ans ! Depuis Marc Lavoine a continué à évoluer dans la musique française avec plus ou moins de bonheur selon les disques qu’il lançait.

Personnellement, je suis restée ancrée sur ses anciens tubes, ceux qu’écoutaient mes parents à la radio lorsque le CD n’était qu’un projet futuriste débarquant tout juste dans les foyers les plus innovants. Pourtant il a travaillé entretemps, sans que j’y fasse attention.

Si je vous parle de lui aujourd’hui, c’est que son nouvel album est prêt à sortir le 24 août. Or, pour précéder cette sortie et « saluer son public », son label a décidé d’offrir l’exclusivité du premier clip aux blogs musiques et féminins !
Parfaitement mesdames, pendant deux jours il n’y a que sur nos blogs que vous pouvez voir le film ci dessous 😉

Effectivement on retrouve cette capacité à faire simple et jouer sur l’émotion. C’est sobre et ça fonctionne bien. Personnellement ça ne remplacera pas mes bons vieux artistes (60’s et 70’s toujours) mais je comprend parfaitement que ça plaise. Mais le fond de la question est : « et vous, est-ce que ça vous plait ? ».
Car si j’ai décidé de participer à la campagne avec les autres blogueuses féminines, c’est que les copines consultées à son sujet ont roucoulé à l’entente de son nom. « Belle Gueule, belle voix » étant le qualificatif le plus synthétique que j’ai entendu 😉

Donc maintenant il va falloir me donner votre avis, car il est fort probable qu’en août je vous propose de gagner des places pour un concert privé avec rencontre de l’artiste et tutti quanti. Mais est ce que ça vous intéresse ?

A propos de l’album :

Le 10ème album de la carrière de Marc Lavoine, très certainement le plus abouti … emprunt d’influences des années 70’s.  Un album enregistré en janvier à Los Angeles et finalisé en mars à Paris. Les textes de ce Vol 10. ont été intégralement écrits par Marc Lavoine, les musiques quant à elles sont signées : Bertrand Burgalat, Christophe Cazenave, Fabrice Aboulker, Julien Clerc, et pour sa première composition : Lulu Gainsbourg.

Comments 11 commentaires »