Archives pour la catégorie “:: Divers ::”

Ces derniers temps, j’ai fait assez de déplacements pour trouver le temps de lire. Et comme Babélio organisait un défi  autour de la fantaisie et de la science fiction, j’ai eu envie de vous parler du tome 1 de la série Filles de Lune d’Elisabeth Tremblay : « Naïla de Brune » .

C’est un livre qui sort tout juste en France mais qui a connu un grand succès chez nos cousins canadiens. C’est pile poil dans la tendance heroic fantasy qui mêle vie contemporaine, mondes parallèles et magie, par contre j’ai vraiment trouvé l’histoire intéressante ; malgré une trame classique (femme lambda qui se découvre un destin épique) on sort des schémas habituels.

Le récit s’emploie vraiment à faire vivre le lecteur à la place de l’héroïne et on y gagne une dimension probable qui n’existe que rarement dans ce genre de livre. Quand on est habituée à ce style, c’est même parfois rageant de  voir les personnages renâcler et hésiter devant un destin qui nous plongerait pourtant dans les même affres qu’eux.

Et pour la peine, le livre gagne vraiment quelque chose. Un ton, une authenticité qui lui permet d’être lu par les amateurs d’heroic fantasy comme par les lecteurs de romans classiques.

Je le conseille vraiment avec plaisir. Et il me parait même être un bon cadeau de noël si l’on s’adresse à des lecteurs des deux genres.

Filles de lune, Tome 1 : Naïla de Brume – 15 €

Quatrième de couverture :

Le cycle des filles de Lune :

D’après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s’affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite pourrait redresser les torts causés par ses aïeules, responsables de ces luttes sans merci que se livrent des peuples autrefois pacifiques. Mais les descendantes de cette lignée sont toutes disparues. Du moins, semble-t-il…

Tome I – Naïla de Brume :

À vingt-cinq ans, la vie de Naïla bascule. Sous le choc de son double deuil, elle accepte d’aider sa tante à rénover la maison familiale. Voilà donc la jeune femme de retour dans ce petit village en bordure du fleuve Saint-Laurent, où les innombrables souvenirs de vacances devraient lui apporter du réconfort. Mais une trouvaille faite dans le grenier de la maison ancestrale empêchera Naïla d’y trouver la quiétude tant espérée. Les découvertes troublantes se succèdent, remettant en question non seulement ses origines, mais aussi ses croyances et convictions.

À qui appartiennent tous ces livres traitant de sorcellerie et de mondes parallèles ? Qui est donc cette femme étrange, qui se prétend son aïeule, et dont la correspondance a été écrite dans une langue mystérieuse que seule Naïla peut déchiffrer ? Pourquoi le simple contact d’une pierre provoque-t-il chez la jeune femme des visions de gens qu’elle ne connaît pas ? Les réponses à ces questions en susciteront bien d’autres, plus troublantes encore. Naïla sombrerait-elle doucement dans la folie, comme sa grand-mère et sa mère avant elle ? Et qui est-elle réellement : Naïla Langevin, simple humaine, ou Naïla de Brume, l’héritière de cette lignée maudite, recherchée, attendue et traquée de l’autre côté de la frontière du temps et de l’espace ?

Comments 6 commentaires »

Vous vous rappelez peut être l’article que j’ai écrit sur le site Ideo-guide? On m’avait présenté le principe du site et j’avais adoré.

Le seul problème à l’époque, c’est qu’il y avait peu de départements concernés par ce guide en ligne.

On savait qu’ils allaient en ajouté au fur et à mesure, et ils tiennent parole !

Aujourd’hui, le guide couvre 16 départements de plus. Et à chaque fois c’est tous les aspects attractifs  du département qui sont couvert : hébergement, lieux touristiques, activités de découverte ou activités nature, restauration, patrimoine, etc…

Je n’ai pas besoin de vous refaire la démonstration des capacités du site? Mais j’ai vriement hâte de voir ce que va donner leur moteur de recherche d’activités lorsqu’ils auront intégré la région parisienne !

Même si j’ai tendance à moins visiter les lieux touristiques lorsque je suis près de chez moi, j’aime partir en weekend à l’hôtel et découvrir ma région autrement. Le site permettant à la fois de trouver l’hébergement, la restauration et les activités, ça va me faciliter la vie 😉

Comments Pas de commentaire »

Vous vous rappelez peut être que je suis une grande consommatrice d’albums photos. A chaque voyage son album photos. Et j’utilise le système des livres imprimés depuis 3 ans, parce que je les trouve plus agréable à feuilleter qu’un énorme album photo. En plus, l’objet est beau et les solutions logicielles permettent souvent d’être très créatif.

J’ai commencé par un premier album sur le road trip en Irlande, puis un album sur Djibouti et un autre sur l’Ecosse. Mais arrivée en 2008, le service que j’utilisais a fermé. Et impossible à ce moment de retrouver une solution avec des tarifs correct, un logiciel intuitif et une bonne qualité d’impression. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé, depuis l’année dernière, les photos de Corée du sud attendaient leur heure…

Du coup, quand on m’a proposé d’essayer les livres photos de la marque Auchan j’ai dit oui, au moins j’aurais un avis parfaitement légitime !

Et bien à ma grande surprise, j’ai trouvé là mon nouveau fournisseur de livre photo. D’une part parce que les tarifs sont abordable, mais surtout parce que leur logiciel de mise en page est extrêmement simple (en mode automatique comme en mode manuel). Et je dois avouer qu’en ayant choisi un livre modèle « passion » je suis ravie de l’esthétique et de la qualité du livre reçu.

(note: il y a un code promo à la fin de l’article)

Lire la suite »

Comments 6 commentaires »

Puisqu’on est en plein dans la saison des voyages, voilà un site qui risque de vous être particulièrement utile, surtout  si vous partez en Rhones-Alpes.

Idéoguide est typiquement le genre de site bien pensé et interactif. Et croyez moi, en matière de site de voyage, on parle souvent de site « interactif » mais on se retrouve plutôt à crawler des pages et des pages de contenu avant de trouver ce qu’il nous faut.

Pour l’heure idéoguide n’est optimisé que sur la région Rhône-alpes ;  mais cette première approche est amplement prometteuse, et parfaitement utile lorsque l’on sait que Rhône-Alpes est l’une des principale région touristique de France.

Il suffit de sélectionner le lieu de villégiature (exemple: Lans en Vercors). On choisi ensuite le lieu ou le type d’activité  que l’on recherche (exemple : gastronomie et terroir), puis le rayon d’action autour de notre point de départ.

Et on lance la recherche.

Et là, Bingo! A moins de 10 bornes de Lans en Vercors il y a déjà deux ateliers de cuisine ouverts au public (j’étais même pas au courant pour vous dire). Et ça s’applique à des tas de domaines différents: activités sportive, patrimoine et culture, nature et parcs, loisirs de détente, gastronomie, bien être et forme, hébergement. Toujours avec cette efficacité et ce catalogue de résultats vraiment bien pensé.

J’ai fait des essais sur les différents coins que j’ai visités en Rhône-alpes  et je suis admirative devant la base de données qu’ils ont accumulé. Il faudrait vraiment une application iphone  pour avoir toujours le site à porter de main.

Je suis conquise: je recommande !

J’ai hâte de voir le site étendu au reste des régions de France. Il semble que cela va grossir très vite dans les mois qui viennent. On attend.

Comments Un commentaire »

Si vous ne l’avez pas encore compris, sachez qu’on adore cuisiner à la maison. D’abord parce qu’on aime bien manger, mais surtout parce que c’est une activité délassante et créative.

Or, qui dit cuisine, dit matériel. Et notamment les couteaux.

Mes parents ont bien vu venir la chose en m’offrant un nécessaire à couteaux quand j’ai quitté le nid familial. Couteaux à steak, couteau d’office, à légumes, à viande, à pain, etc… Sans oublier le fusil. J’adore affûter mes lames avant de m’en servir mais c’est un passe temps qui ne plait pas du tout à mon homme. Du coup la polémique « mais il coupe pas de couteau » est récurrente chez nous ; et il m’en veux toujours d’avoir céder ses « bons » couteaux à des copains lorsqu’on s’est mis ensemble…

Du coup, quand Buzzparadise m’a invité à l’atelier des chefs pour découvrir le couteau inusable que va sortir Evercut, je ne vous cache pas que j’étais dans les starting-blocks !

J’adore les ateliers cuisine, mais la merveille avec laquelle je suis repartie valait à elle seul le déplacement : un couteau à lame en titane de carbone, dont le fil est garanti (au moins) 25 ans. On oublis donc tout de suite les fameux couteaux en céramique dont tout le monde me parle et qui sont beaucoup trop fragile à mon goût.

Lors de la présentation, les concepteurs nous ont présenté dans le détail les tests effectués par un laboratoire indépendant prouvant l’extrême qualité de coupe et sa durée de vie inégalée. Même le laboratoire n’y croyait pas. Et pour cause :

Le couteau en question est agréable en main car léger et bien équilibré, mais il reste surtout LE couteau que je n’aurais pas à aiguiser. Pour la peine je l’ai offert à mon homme qui va tacher d’oublier l’existence du fusil d’affûtage.

Mais en attendant, qu’avons nous fait à l’atelier des chefs (en dehors de la présentation des couteaux) ?

On a cuisiné, évidement ! Une entrée à base de cailles et de légumes crus. Un pavé de bœuf accompagné de légumes croquants. Et une panacotta au basilic et aux fraises cuites.

De quoi mettre l’Evecut en situation… et nous en appétit.

Mes voisins de tables ont moyennement apprécié de me voir jouer avec les cailles plumées, mais à part ça, pas d’accidents à déclarer  (sauf quelques doigts « presque » coupés avec le dit couteau).

Dans les faits on a surtout pris plaisir à utiliser le matériel sur les ingrédients du menu. Légumes, volailles et viandes, sans la moindre gêne.

Reste le seul défaut de ce couteau élégamment présenter dans un coffret « bijou » : son prix.

Il vous en coûtera 149 € pour faire l’acquisition de ces lames numérotées. Mais si le fil vous parait moins coupant, la marque s’engage à vous le réaffûter à neuf, à la moindre demande. En même temps, on sait pertinemment qu’ils ne prennent pas beaucoup de risque ici !

Plus d’informations : http://www.evercut.fr/

J’attends donc avec impatience qu’ils agrandissent la gamme pour pouvoir remplacer mes autres couteaux par ces lames en titane. Ce serait dommage de ne pas agrandir l’offre après 5 années de développement technologique.

Et c’est du Made In France s’il vous plait !

Comments 2 commentaires »

Ce mois ci j’avais prévu un thème assez saisonnier pour écrire ma chronique SaveMyBrain. Mais une anecdote personnelle m’a fait changer d’avis à la dernière minute, et la chronique c’est transformée en cliché-dédicace autour du jeté de bouquet dans les mariages :

Il y a quelques semaines, j’ai émigré temporairement en province pour me rendre à un mariage. Pour nos amis qui se mariaient, on a accepté de partir (entre parisiens) vers la lointaine Lorraine, habillés comme des premiers communiants et préparés à l’avance aux musiques ringardes et aux blagues salaces de l’oncle du marié.

C’est qu’avec l’âge, on commence à gérer les clichés du mariage.

Mais justement, en parlant des clichés de mariage, il y en a un auquel j’avais échappé jusqu’alors : le bouquet de la mariée. Ou plutôt, le jeté du bouquet.

A la base une drôle de tradition apparue le siècle dernier, qui veut voir le bouquet jeté par la mariée en direction des jeunes femmes célibataires. Celle qui l’attrape sera mariée dans l’année.

Franchement, s’il suffisait d’attraper un bouquet au vol pour trouver The-man-of-my-life, vous ne pensez pas que les filles seraient déjà plus douées en sport ?

Lire la suite

Comments Pas de commentaire »

Parmi les myriades d’expression françaises, il y en a une que j’aime beaucoup ces temps ci : « être charrette« .

Je ne reviendrai pas sur son explication (d’autres le font mieux que moi,) mais je peux vous garantir qu’elle correspond parfaitement à ma situation actuelle.

Je plie beaucoup de chose pour début juin, et mes journées prennent des allures de marathon. Du coup j’ai peu de temps, et je délaisse ce blog.

Heureusement, je ne vais pas vous laisser sans rien.

J’ai deux chroniques publiées ailleurs et dont vous pouvez aller vous repaître 😉

Merci qui ?

Sur Save My Brain : Avoir l’air riche avec un sac en papier

Paris, Métro, ligne 1, 9h00 du matin. En bonne parisienne je ne laisse rien au hasard et me rue la première dans la rame. Toute personne fréquentant le métro sait qu’il n’y que cette solution pour voyager assis en horaire de pointe. D’ailleurs, j’ai pu m’asseoir ce jour là, et le wagon s’est rempli au fur et à mesure des stations, réduisant progressivement l’espace vital des passagers. […] Lire la suite

Sur Les Bridgets : Lettre ouverte aux vingtenaires : « Génération soif de vivre »

Il y a vingt ans, les filles de vingt ans osaient découvrir les joies de la sexualité à leur âge.
Vingt plus tôt leurs mères découvraient les joies de la pilule et le choix à tout age de concevoir ou non un enfant.

Mais aujourd’hui, du haut de leurs vingt ans, j’ai l’impression que les filles ont déjà découvert tout ce que nous, mettions des années a appréhender. Le sexe, les sex toys, les relations ambivalentes, les amours à plusieurs, tout ça elles connaissent et il ne leur reste guère qu’à faire l’expérience d’une boite échangiste ou de l’amour animal pour avoir fait  le tour de la question.Vous me direz « tu caricatures ma vielle ». Et vous aurez sans doute raison. […] Lire la suite

Comments Pas de commentaire »