Archives pour la catégorie “Chaines et autres tags”

Il était une fois… un temps où tout le monde n’avait pas de smartphone, où les appareils photos n’étaient pas numériques et où la géolocalisation s’entendait sans triangulation GPS. Ce temps était celui des voyages sans Facebook, sans applications mobiles et sans… Instagram !

Un truc un peu fou en somme, non ? 😀

1day1travel le tag instagram Parce que j’aime me rappeler des belles choses, je scrolle souvent l’historique des mes réseaux sociaux pour redécouvrir, à la façon d’un livre photo, ce que j’ai vu ou fait par le passé. C’est une façon un peu étrange de perdre son temps, mais une perte de temps qui ne manque pas de poésie puisqu’on se (re)découvre  à la façon d’un étranger. ( Car même sur une année, on redécouvre souvent des faits que l’on a oublié depuis, ou dont on a reconstruit le souvenir autrement ! ) Et parmi tous les outils que l’on a sur nos réseaux sociaux, il y en a un que j’aime particulièrement : la mappemonde d’Instagram ! A chaque fois que je suis coincée dans un aéroport ou une gare, j’ai le réflexe d’aller me promener dans cette carte interactive pour me rappeler des voyages que j’ai pu faire de par le monde. Or… cette carte est rudement incomplète !

carte instagram mllegimaMappemonde Instagram de MlleGima

  J’ai beau m’être inscrite sur Instagram en 2012, l’application est trop récente pour que j’y aie partagé mes plus beaux voyages. Or, quand je navigue dans les photos géolocalisées à New York ou au Japon,  je renoue avec les émotions et les souvenirs attachés à chaque lieu épinglé sur Instagram lors de mes voyages. Du coup, c’est particulièrement frustrant de ne pas voir ma carte du monde plus couverte de photos et de souvenirs ! J’ai donc tourné l’idée dans ma tête quelques temps et j’ai fini par accoucher de cette idée : #1day1travel 

Le concept est assez simple : Publier, le temps d’une semaine, des photos de ses anciens voyages sur la base d’une destination par jour.

    Je vous accorde que le titre est grammaticalement un peu limite (on aurait sans doute dû dire plutôt #1day1trip ). Mais l’idée de #1day1travel est de partager les voyages que l’on a fait, en s’axant sur la magie du déplacement et des découvertes faites « là-bas »… dans cet « ailleurs » qui n’est pas exactement chez nous. Ensuite, à chacun de faire ça comme il veut (plusieurs ou une seule photo par jour, des destinations par pays ou par ville, des photos de paysages ou de moments sur le vif, …) Chacun vit ses voyages à sa façon, le principe du tag doit donc en être de même… La seule règle à respecter c’est ce format de 7 jours et l’utilisation du hashtag #1day1travel pour permettre à chacun de découvrir d’autres horizons ! Et comme un hashtag ne se lance pas tout seul, j’invite 5 copines baroudeuses à faire de même (si le coeur leur en dit) : Kaki, demaquillages, marionrocks , UpupuTravel et leblogdelili

Edit 1 : Comment changer la localisation/géolocalisation de vos photos instagram pour IPHONE

Certains d’entre vous m’ont fait remarquer qu’Instagram ne permet pas de corriger manuellement la localisation d’une photo (lorsqu’on est plus sur place) #bonneremarque Pour cela il faut donc utiliser une application complémentaire qui permet de changer la localisation de vos photos. Personnellement j’utilise Mappr exif location viewer  pour ça. C’est ultra simple : vous ouvrez l’apps, vous choisissez votre photo et vous la localiser sur une mappemonde. Une fois que c’est fait l’apps vous propose d’ouvrir Instagram et vous n’avez plus qu’a faire votre publication en localisant sur le lieu précis qui vous intéresse 😉

mappr2 Mappr

Edit 2 : Comment changer la localisation/géolocalisation de vos photos instagram pour ANDROID

Si vous êtes sur Android, je vous conseille plutôt d’utiliser Location spoofer  en utilisant le tuto dispo ici 

Location spoofer sur android

Comments 6 commentaires »

On m’a inclue dans une chaine de blog sur le thème de la photo et, histoire de changer, j’ai accepté de me plier à l’exercice car le sujet m’a plu et qu’il s’agit d’une bonne occasion d’aller regarder ses anciennes photos. Le but du jeu:  partager 7 images bleus.

Photo 1:

Un après midi à Djibouti, on partait pécher de nuit sur la Mer Rouge et le départ fut magique, comme le tout le reste de cette soirée d’ailleurs.

Photo 2:

Une photo prise en plein hiver puisqu’il s’agit de la grande roue érigée à Nice pour le réveillon 2008, comme quoi il savent pas qu’en hiver il doit faire mauvais (j’étais en tee-shirt!)

Photo 3:

J’ai pour habitude d’attribuer une couleur dominante à chacune de mes pièces à vivre. Cette mosaïque de photo illustrait le bleu de mon ancienne salle de bain.

Photo 4:

Un lendemain de tempête de neige sur le massif de Belledonne, je ne regrette pas d’être aller me perdre en altitude ce jour là.

Photo 5:

Une autre journée au ski et voilà une petite composition sans prétention alliant le ciel, la lune, l’oiseau et la montagne

Photo 6:

Un soir d’été , entre chien et loup, en montagne, voilà ce qui se passe quand l’humidité remonte et passe le même col que vous.

Photo 7:

Bon ok c’est un peu exagéré d’avoir choisi cette photo mais ne me regardez pas, regarder le dégradé des bleu du ciel à vos pieds.

Et je passe le relais à Plastie et Wawaa.

Comments 6 commentaires »

Récément, pour un concours d’écriture il fallait écrire un texte ayant pour thème: « une journée dans la peau d’un sex toys ».

Voici ma participation:

Dans la peau d’un sex toys.

Je dors, au chaud, tranquille, les piles me chatouillent les connecteurs mais le circuit est ouvert. Rien de tel qu’une belle pochette rien qu’a moi pour me reposer dans le noir et le calme. Ici pas un bruit, je crois que mon nid est bien enterré sous plusieurs oreillers, on se sentirait presque flotter dans le temps.

Tiens ça bouge, ma pochette se retrouve plaqué contre moi, j’entend un rire étouffé. La lumière entre par le haut, des doigts s’infiltrent, on me saisi fermement. Ah non ça va recommencer !?

J’émerge à la lumière, un visage me fixe d’un air gourmand. Oh ! Ça va, t’as jamais vu un god michet ? Qu’est ce que… oh … on m’enduit d’une noisette de crème, hum c’est frais, ça s’étale bien…. Moui… mets en partout… un peu plus sur le devant. Les doigts me parcourent en vieux amis, c’est pas la première fois qu’on joue ensemble hein. Je suis bien humide là. La main qui me tient me rapproche du visage, des lèvres peintes de rouge s’ouvrent et un bout de langue vient se coller sur ma tête. La bouche s’écarte « – zut j’en est mis du sans goût. Tant pis ! ». Je suis presque déçu, c’est pas des manières de reculer une fois lancé.

Les doigts rejoignent mon manche, Oula ! On a fermé mon circuit électrique, des électrons l’envahissent et chatouille agréablement mes circuits. Je commence à vibrer, c’est agréable de se sentir plein d’énergie. On pousse un peu plus mon bouton de commande, les perles qui mes constitue commencent à tourner dans mon tronc, qu’est ce que c’est bon de se sentir tourner, comme l’impression de remettre ses organe en place et de s’étirer. Les lèvres rouges sourient et la main me précipite plus bas. Très bas, je survole le ventre, un pubis et je rencontre les doigts de l’autre main.

Ceux-ci me laisse la place, on applique ma tête sur d’autres lèvre ouverte et un petit bout de chair qui se contracte rapidement à mon contact puis se détend et commence à grossir. Je sens les muscles voisins se contracter aussi et se détendre. Mes ondes se propagent au corps que je caresse. D’abord lentement puis la main commence à m’appuyer plus fermement. On me couche sur le coté, ma tête descend tandis que mon tronc est couché sur le petit mont qui semble se régaler de la danse de mes billes. On me frotte, de haut en bas. J’entend des soupir étouffé relayé ici par la danse des muscles autour de moi.

Le gel dont on m’a enduit sert de lit humide sur lequel je glisse avec délice. Tiens, revoilà les doigts de l’autre main. On m’écarte lentement du bout de chair Hey ! C’est ma place ! Pendant que les doigts prennent le relais on dirige ma tête vers le bas. Je sent le corps palpiter tout autour de moi tandis qu’on écrase mon trou sur une ouverture qui semble vibrer tout entière. Les soupirs se font plus fort et les doits s’agitent avec entrain là où j’étais avant.

Tout est en train de se contracter tandis qu’on me change de sens pour présenter ma tête à l’entrée de la cavité. Il fait humide et très chaud en même temps ; on me pousse un peu, lentement. Tout le corps est parcouru d’un frisson quand je passe la tête et que ces mon tronc tournoyant qui entre a son tour. Les râles bien que plus fort se font entendre sourdement maintenant que je suis dedans. C’est serré et l’on me tourne à l’intérieur. Les muscle qui m’entour se contracte en rythme et je laisse libre court à mes vibration et à la danse des billes. Les mouvements de vas et viens me plante au fur et à mesure dans un coin et un autre et c’est tout la caverne qui s’émoustille de mes mouvement.

Soudain, c’est les pleins pouvoirs, on a poussé mon bouton de control sur le dernier cran, ma tête se met à tourner sur elle-même et l’angle qu’elle forme par rapport au tronc me fait fouiller la caverne. J’entends des gémissements qui accompagnent les contractions. Un bruit de frottement jubilatoire me parviens de façon assourdie mais accompagne les contractions. On tourne mon tronc contre les parois de l’entrée et tout ce qui m’entoure s’agitent et se brouille dans les ressacs des ondes que j’influe. On me fait tournoyer, danser, aller, venir, repartir, presser, touiller de tout part, je perd la tête, je me donne tout entier en poussant mes vibration, mes perles et ma tête de toute leur puissance. J’entend un bruit sourd de cœur accéléré qui bats la mesure de cet ébat.

Et soudain, c’est une grande vague qui agite la caverne, les parois semble obéir à un ola invisible et une véritable vague submerge ce corps qui tout un coup s’affaisse dans une expiration devenir soupir satisfait.

Je continu à tourner, presque honteux du bruit que j’émets encore.

Quelques seconde et l’on fait redescendre mon bouton de commande. Le circuit électrique est de nouveau ouvert, je ne bouge plus. On me sort de là et tandis que je suis ébloui par la lumière je vois le visage qui me souri, presque amoureusement mais surtout satisfait, reposé, heureux.

Un dernier soupir pour la route et on se lève ensemble, on me fait un brin de toilette, on me replace dans ma pochette.

Je suis enterré sous le oreiller de nouveau, je sens un poids sur ceux-ci. Un dernier soupir détendu et visiblement, le visage s’endore, satisfait.

Comments 14 commentaires »

Hé hop, encore un tag. Cette fois ci c’est Charlotte qui me demande quelle fut ma plus grosse bêtise d’enfance.

Là j’avoue que lu comme ça je ne me rappelle pas bien. Faut dire que si je compte le nombre de « corrections » j’ai du en faire BEAUCOUP de bêtises. J’ai surtout des souvenirs épars de bêtises faites et de plus nombreux souvenirs de crises de larmes au coin en me jurant que « moi je taperai jamais mes enfants parce que je serai gentille ».

Le premier vrai scandale dont je me souvienne c’est l’affaire « du bol de chocolat ». Petiote j’étais abonnée comme tout le monde au bol de nesquik le matin. Et visiblement, au bout d’un moment je ne voulais plus boire de lait le matin. J’ai procédé à plusieurs techniques pour m’en débarrasser (je renverse accidentellement, je me bagarre avec mon frère qui renverse accidentellement, etc) jusqu’au jour où j’ai pris le bol et j’en ai jeté le contenu sur le sol de garage. Ne me demandez pas pourquoi je l’ai pas vidé dans l’évier, ça me paraissait trop simple à découvrir pour mes parents. Malheureusement, une flaque de lait chocolatée sur le sol du garage, c’était pas plus discret.

Mon père me demande encore pourquoi je l’ai jeté dans le garage. Je sais toujours pas non plus et je suis sure qu’un psy se régalerait de cette histoire.

Dans le casier des affaires enfantines il y a aussi les papiers de bonbons dérobés que je planquais dans un petit tonneau vide plutôt que les mettre à la poubelle. Allez savoir pourquoi, là encore je pensais que si je les mettais à la poubelle on détecterait tout de suite mon larcin, alors que dans ce tonneau de décoration…. suffisait d’attendre que mon père tombe dessus hein… -__- (j’vous jure je ferais une mauvaise délinquante).

Tiens d’ailleurs y a aussi cette fois ou je cherchais où ils avait planqué les cadeaux de noël, que je suis montée sur les meubles de la cuisine et que j’ai cassé la boule à thé en porcelaine de mon papa.

Y aussi eu la fois où j’ai récupéré des trucs jetés par ma mère et où j’étais persuadée que je n’étais pas aller les chercher dans la poubelle mais qu’elles étaient revenues toutes seules dans mon placard (c’est beau la force de persuasion).

Enfin bref, voila pour ce dont je me rappelle. Evitez de demander à mon père, je suis sure qu’il pourrait en trouver beaucoup d’autres dans ce genre.

Comments 3 commentaires »

Et allez, encore taguée… par Liyzee

Le principe est simple : 3 thèmes et 3 manies pour chaque
3 choses obligatoire pour vous, à votre levé, le matin
3 choses obligatoire pour vous, durant votre repas
3 choses obligatoire pour vous, durant votre petit parcours d’internet
Pour faire suivre, il vous suffit de taggué 2 personnes qui devront être prévenu par un commentaire sur leur dernier billet!

Soit…

  • Au levé: m’étirer, allumer la cafetière, et donner à manger au chat. Bon si le Choupi est encore au lit ça peux aussi varier: m’étirer, allumer le chéri, donner a manger à la cafetière. Ou étirer le chéri, allumer le chat, me donner à manger etc… Choisir ce que vous préférez
  • Au repas: il me faut m’asseoir, j’ai horreur de manger debout) il me faut systématiquement des couverts et une serviette même si je ne les utilises pas. Et j’adore chiper dans les assiettes des voisins mais je commence a bien me contrôler… maintenant je demande pour gouter.
  • Sur internet: Dans l’ordre: je lance thundurbird et mon agenda, puis googler reader et je fait la tournée des forums. C’est immuable, immanquable, limite névrotique.

Bon et pour la règle épidémique je désigne Wawaa (oui ta vie me passionne), j’aurais bien désignée Anaïs (copine de macaron oblige!) mais elle est déjà de corvée. Donc… c’est pour Angie la copine de Suisse 😀

Quant à Liyzee tu perd rien pour attendre, je te prépare un bien beau tag pour bientôt (le genre long et qui force a réfléchir!)

Comments 6 commentaires »

Bon jusqu’alors j’avais réussi à éviter cette chaîne ci. Mais bon… vu que j’ai déjà été taggé hier et là c’est Ezrine qui demande donc… je cède et je vous case ça tout de suite. C’est toujours plus croustillant que celle d’hier.

Je dois révélé 7 secrets sur moi… humph…

1. Quand j’étais ado je piquais dans les supermarchés…

2. … et je me suis fait piquée…

3. … d’ailleurs j’ai un casier judiciaire…

4. … mais que pour 1 ans encore…

5. … parce que je me suis fait chopée dans les catacombes.

6. Je ne suis pas rousse: je suis blond vénitien à la peau de rousse.

7. Je ne sais pas roter, même sans le vouloir. Du coup, il m’arrive de faire des espèces de rots mutants ressemblant à des croassements de grenouilles discrets et complètement incontrôlables.

 

Voila. Mission accomplie. Contente la Ezrine?

Comments 3 commentaires »

Bon, bah j’ai été stigmatisée deux fois pour répondre à cette chaine, je m’y colle, et comme ça je vous met demain l’autre tag qui m’est tombé dessus la semaine dernière. Cela dit c’est la première fois que je vois une chaine avec un « règlement ». Enfin…

Le règlement:

  • Mettre le règlement sur votre blog.
  • Mettre le lien de la personne qui vous a tagué
  • Mentionner 6 choses/habitudes/tics important sur vous-même.
  • Taguer 6 personnes à la fin de votre billet en mettant le lien de leur blog.
  • Avertir immédiatement sur leurs blog les personnes taguées

J’ai été taggué par: une fille ordinaire (ou pas) et Liszee

Six habitudes personnelles?

  1. Je continu à regarder les dessins animés en déjeunant. Et même si je me lève trop tard pour en avoir à la télé je me passe des animés.
  2. Je suis une inconditionnelle du petit déjeuner. Sauf café/jus de fruit/céréales point de salut. Même en plein treck en montagne je ne fait rien sans mon petit déjeuner. Ce qui m’a valu une surprise chez le chéri au début qui n’avait ni café ni truc à grignoter le matin
  3. Je tire les cartes
  4. Je suis une gratteuse compulsive. Je sais c’est mal et peu distingué mais je me gratte sans m’en rendre compte et le pire c’est que: c’est bonnnnnn!
  5. Je suis une obsédée de la boite aux lettres. Même si il n’y a que des pub j’adore, et je prend comme une injure personnelle une boite au lettre vide!
  6. j ai une très sainte horreur de la vaisselle. Je peut inventer une pléiade d’excuses diverses et de mauvaise foi pour éviter cette corvée.

Voila et maintenant je passe le relais à : Francis, Meli la cousine, La Tomate, Wawaa , Angie, Asherah.

Sinon je sais pas pour vous mais je le trouve un peu dictatorial ce spam tag…

Comments 6 commentaires »