Archives pour la catégorie “Photos”

A potron-minet, Belleville prend parfois des aires de San Francisco…

Belleville vu par Mlle Gima

 

Comments Pas de commentaire »

On m’a inclue dans une chaine de blog sur le thème de la photo et, histoire de changer, j’ai accepté de me plier à l’exercice car le sujet m’a plu et qu’il s’agit d’une bonne occasion d’aller regarder ses anciennes photos. Le but du jeu:  partager 7 images bleus.

Photo 1:

Un après midi à Djibouti, on partait pécher de nuit sur la Mer Rouge et le départ fut magique, comme le tout le reste de cette soirée d’ailleurs.

Photo 2:

Une photo prise en plein hiver puisqu’il s’agit de la grande roue érigée à Nice pour le réveillon 2008, comme quoi il savent pas qu’en hiver il doit faire mauvais (j’étais en tee-shirt!)

Photo 3:

J’ai pour habitude d’attribuer une couleur dominante à chacune de mes pièces à vivre. Cette mosaïque de photo illustrait le bleu de mon ancienne salle de bain.

Photo 4:

Un lendemain de tempête de neige sur le massif de Belledonne, je ne regrette pas d’être aller me perdre en altitude ce jour là.

Photo 5:

Une autre journée au ski et voilà une petite composition sans prétention alliant le ciel, la lune, l’oiseau et la montagne

Photo 6:

Un soir d’été , entre chien et loup, en montagne, voilà ce qui se passe quand l’humidité remonte et passe le même col que vous.

Photo 7:

Bon ok c’est un peu exagéré d’avoir choisi cette photo mais ne me regardez pas, regarder le dégradé des bleu du ciel à vos pieds.

Et je passe le relais à Plastie et Wawaa.

Comments 6 commentaires »

Oui j’ai la flemme d’écrire.

Les trois flocon de dimanche midi on réveillé un souvenir plein de frustration désormais.

Ça me manque, ça:

(On revient demain en meilleur forme, j’éspère)

Comments Pas de commentaire »

Encore une fois je ne passerais pas noël dans ma famille. Par contre à l’occasion de ce week-end chez les grands parents je suis revenue avec des tas de copies de photos et/ou de nouveaux souvenirs directement reliés à d’autres plus anciens. C’est étranges comme ces images fixées sur pellicule peuvent se laissé contempler sans fin.

Sans avoir été là pour les prendre elles restent quand même des souvenirs qui nous sont propre, quitte à avoir re-inventé le souvenir qui y est attaché. J’ai longtemps été une maniaque de l’appareil photo qui mitraille le quotidien. Avec le recul tout les souvenirs ainsi fixés n’ont pas la même valeur mais beaucoup se révèlent être de vraies petites pépites qui méritent d’avoir été prises même hors des « grandes occasions ».

Marriage de mes grands parents (plus tard, je veux le même bouquet que ma grand mére)

Mariage de mes grands parents (plus tard, je veux le même bouquet que ma grand mère)

Ce qui reste après que les choses et les mémoires qui s’effacent, se sont ces photos qui servent de trame pour se raconter, se souvenir, transmettre, perdurer. Dire que maintenant ces traces ne sont que des octets sur disque dur, quelque part ça me met mal à l’aise. Après tout, comment peut on garder ces choses si on ne les a pas entre les mains?

Ceux qui reste de la maison familliale (depuis plusieurs générations)

Ce qui reste de la maison familliale (depuis plusieurs générations)

Comments 3 commentaires »

Le message original est

 On détend le dos, on étire les pattes et les bras, et on plonge les yeux dans ce paysage silencieux avant d’inspirer une bonne rasade d’air pur et frais des montagnes.

lac Annecy
(Ceci est une minute de détente offerte par Mlle Gima et sponsorisée par le lac d’Annecy et Mlle A en guide touristique)

Comments 3 commentaires »

1- d’équilibre tu ne manqueras point.

2- de te cogner tu ne craindras pas.

3- de fermeté du poignet tu sauras te munir.

4- de réactivité toujours tu feras preuve.

5- de louper un cadrage tu ne pleureras plus.

6- de discrétion tu feras preuve en contré étrangère.

7- de refaire un cliché plusieurs fois jamais tu ne négligeras.

8- de surveiller les ornières d’un œil jamais tu n’oublieras.

9- de réussir enfin une photo, te réjouir, tu sauras.

10- Et de l’absence de courbature le lendemain, l’univers tu remercieras.

Comments Un commentaire »

 

 

Comments 7 commentaires »