Posts Tagged “blogging”

… je ne suis pas seule sur ce blog. (Et je ne suis pas schizophrène non plus).

Mais figurez vous qu’il nous arrive régulièrement d’écrire à quatre mains sur ce site internet.

Ne criez pas tout de suite au scandale, c’est bien le blog de Mlle Gima écrit par Mlle Gima. Mais avant que vous ne puissiez lire mes articles, ceux ci passent sous le regard scrutateur de Donio, mon chéri en titre et désigné pour la peine comme « le nègre orthographique et esclave de la syntaxe à corriger ».

Même que pour la peine ça explique pourquoi je prétend offrir certaines fois  des gâteaux au dit Donio: il me fait du chantage pour corriger ma syntaxe défaillante… Le fourbe!

Pourtant Monsieur écrit aussi un article par ci ou par là. Même qu’à la fin des dits-articles il y a écrit « Written by Donio ». En général vous sentez le changement de ton. C’est que le sieur Donio écrit la plume acerbe et éloquente. Même qu’il est fan des Monthy Python et que ça se sentirais presque dans sa prose.

Pour la peine le Monsieur Donio est déclaré dans les droits d’auteurs du site. Il est déclaré en « off » c’est à dire auteur déclaré mais non désigné publiquement… C’est que s’il m’arrivait quelque chose, je veux qu’il puisse compter sur sa part de bénéfices de l’adaptation du blog en film 😀

Bref, tout ça pour vous dire que si ce blog à connu une amélioration fulgurente de sa syntaxe depuis 2008 c’est en grande partie grâce à lui et qu’il semble que la hausse de fréquentation y soit liée. Il fallait donc que le monde sache et qu’il soit expliqué pourquoi le sieur Donio est souvent présent avec moi aux soirées de « blogueurs influents »!

Comments 9 commentaires »

Écrire au jour le jour n’est toujours pas si facile. C’est un peu s’affronter tel quel avec son génie ou son contraire. Et les jours où l’on se pose face à son écran avec le vide dans la tête et une scène de désert au creux du cœur, il faut bien s’avouer qu’on a rien à raconter, « qu’on n’a rien d’intéressant à dire », voire… « qu’on n’a rien d’intéressant ? » .

Dur certains jours, alors que la nuit quand le courage de se relever n’est plus là les bonnes idées se déchainent sous notre crâne. Un peu comme ces soirs où l’on a trop bu, on trouve une idée géniale et que le lendemain elle nous apparait flasque et dégrisée. Sauf que là, au matin, on l’a oubliée. Comme celles qu’on a eu aux toilettes, au bureau, dans le bus etc…

En 2008 j’ai écrit près de 400 billets. Soit plus d’un par jour. Mais depuis mi-novembre je baisse un peu dans le rythme. D’une part parce que j’ai deux blogs à tenir. Mais surtout parce que j’ai un boulot à plein temps et une vie de couple. Ça occupe n’est ce pas ?

Ainsi même si le blog me prend beaucoup de temps et que je n’ai aucun regret à ce sujet… je vais baisser un peu le rythme. Surtout en ce qui concerne les week-end.

Je n’arrête pas hein, mais je n’aurais plus honte de passer deux trois jours sans publier :p

Comments 5 commentaires »