Posts Tagged “cinéma”

L’image de gauche vient du film « L’autre fille Boleyn » où Nathalie Portman incarne Anne Boleyn, maitresse d’Henri VIII.

L’image de droite est une photo officielle du personnage de Betty dans la série « Ugly Betty »

Nan mais sans rire… y a que moi qui remarque ce genre de détail?

Entre les deux, le même collier. Pour l’une c’est un accessoire le temps de quelques scènes, pour l’autre c’est un accessoire qui dure depuis 4 saisons et incarne un objet offert par feu la mère de Betty.

Ils ne se sont pas foulé les accessoiristes, non?

Comments 17 commentaires »

Comme annoncé dans un épisode précédent je suis donc jury au festival Paris Cinéma 2009. Plus exactement j’exerce mes merveilleux talents critiques dans la catégorie des courts métrages pour décerner le « prix émotion ».

Sous la direction de Lola Dewaere, présidente du jury Kookaï, nous sommes quelques blogueuses à assister à toutes les projections des courts métrages et nous délibèrerons ce samedi pour décerner notre préférence à l’un des film en sélection. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’on a une sélection très très très hétéroclite. Ce qui ne nous simplifie pas forcément la tâche, mais enrichit considérablement l’intérêt de cette compétition.

Mais d’abord c’est quoi le festival Paris Cinéma ?

Dépêchez vous car c’est à Paris jusqu’au 14 juillet. A cette occasion les films de la sélection sont à 5 euros la séance et 25 euros le pass. Les projections  ont lieu dans une quinzaine de cinémas parisiens et elles regorgent d’invités acteurs ou réalisateurs. (Le passage de Johnny Depp c’était ça !)

Tout le programme et les explications sont présentées en ligne sur www.pariscinema.org.

Le Jury Kookaï au festival Paris Cinéma il fait quoi ?

D’abord il fait son boulot (oui on se prend au sérieux, blogueuses que nous sommes). Donc on regarde toutes les projections qui nous concernent (plus de 5 heures) et on délibèrera samedi après midi. Il y a  aussi une partie « making off » du prix Kookaï avec interviews, mais ça on aura l’occasion d’en reparler.

Ensuite il « parade« . L’ouverture du festival : on y était. Le cocktail organisé à la mairie de Paris : on y était. La clôture de lundi : on y sera. La fête de clôture au 104 : on y sera (enfin si on tient jusqu’à là). Et pour que ce soit vraiment sympa je twitte l’intégralité de cette petite expérience en utilisant le tag #pariscinema (j’ai par contre oublié de l’utiliser sur l’ouverture et le cocktail :-/ )

Jolie mise en lumière des salons de l'hôtel de Ville lors du cocktail d'ouverture du festival

Enfin il profite. Bah oui soyons honnête, c’est une expérience qui ne se présente pas tous les jours. Le badge jury c’est un max de projections, des découvertes, des avant premières et même des entretiens avec les « gens du Cinéma ». C’est aussi accès au bar VIP et aux cocktails. Je suis juste embêtée qu’on n’ai pas popcorn illimité (ça fait pas pro qu’ils disent)

Et pour les films alors ?

Et bien pour l’instant c’est « motus » car devoir de réserve. Je ne pourrai vous raconter tout ça qu’une fois le prix officiellement décerné. Et croyez moi c’est souvent frustrant, donc un peu de patience je vous raconterai mes coups de cœur, mes repérages, mon admiration, etc,  la semaine prochaine 😉

Mais en attendant n’hésitez pas à aller profiter des projections !

Comments Un commentaire »

La semaine dernière j’ai été invitée à une projection du film Very Bad Trip en avant-première, histoire de me faire un avis et de le relayer s’il me plaisait.

Je ne vous cache pas qu’en regardant la bande annonce, j’ai craint de me retrouver devant un teen-movie pour adulte avec tous les codes visuels qui s’y accordent : filles à gros seins, bande de copains, événements farfelus et humour ras le plancher. Pourtant, on a été assez surpris de constater que ce n’était pas le cas. Le film s’adresse plus clairement à des jeunes adultes qu’à des ados, avec un scénario bien construit et des références quelque peu élaborées lors des situations humoristiques. Bon, ça n’empêche pas qu’il y ait quelques images scabreuses au générique de fin, mais en dehors de ça c’est beaucoup moins vulgaire que ce que j’avais craint.

L’histoire :

Au réveil d’un enterrement de vie de garçon bien arrosé, les trois amis du fiancé se rendent compte qu’il a disparu 40 heures avant la cérémonie de mariage. Ils vont alors devoir faire fi de leur gueule de bois et rassembler leurs bribes de souvenirs pour comprendre ce qui s’est passé.

Au programme donc : stripteaseuse, bébé abandonné, voiture volée, mafia chinoise, casino, Mike Tyson (en vrai, oui oui), un tigre dans les toilettes, policiers sadiques, etc…

A noter que si le titre en France ne permet pas vraiment de deviner ce qui va se passer, le titre original (Hangover, la gueule de bois en français) le laisse plus clairement entrevoir. J’ai compris ensuite que ce titre horrible et peu engageant de Very Bad Trip devait être d’une référence à Very Bad Things qui traitait aussi d’un enterrement de vie de garçon qui tournait mal.

La bande annonce :

Niveau acteurs, ceux ci sont bons, surtout dans les situations les plus grotesques, et il y en a deux qui sont loin d’être désagréables à regarder !

Pour le scénario en lui même, il est assez simple et vague pour permettre de caser sans que ça choque des clins d’œil qui font sourire et des situations vraiment burlesques qui font rire franchement. Le rythme est enlevé et la narration agréable à suivre.

Au final on ne voit guère passer les 1h30 de projection.

(Plus d’infos sur le film sur www.verybadtrip-lefilm.com. Et pour les accros aux concours, sachez qu’il y a un concours pour gagner un voyage à Las Vegas : www.verybadtrip-lejeu.com )

Article sponsorisé

Comments Pas de commentaire »

Le 20 Avril dernier, grâce à Deedee et au Forum des halles, j’ai eu la chance d’aller à l’avant première de “Coco avant Chanel” qui comprenait en sus l’intervention de l’équipe du film et des acteurs.

Autant vous le dire tout de suite, ce fut une bonne surprise que cette séance en avant première car  je ne pense pas que je serais allé voir le film au cinéma si cela ne m’avait pas été offert. J’avoue avoir eu beaucoup de craintes liées au casting. Surtout que l’année est particulièrement riche en adaptations télévisuelles ou cinématographiques de l’épopée Chanel.

Bonne surprise en définitive, car c’est avant tout une Audrey Tautou tout à fait convaincante et crédible qui vient ici habiller le mythe de Coco avant qu’elle ne devienne “Mademoiselle”. Dommage que Poelvoorde , pourtant très bon acteur, ne puisse pas transcender son image personnelle pour laisser parler le rôle… Par contre très très belle performance d’Alessandro Nivola que je n’ai absolument pas reconnu !

Du point de vue scénaristique, le livre d’origine a plutôt été bien suivi et je me suis surprise à trouver les dialogues du début très enlevés, avec certaines pointes d’esprit qui touchaient juste et laissaient le sourire à l’ensemble de la salle.

Pourtant, passée la moitié de la projection, j’ai trouvé le temps long. Peut être parce que je connaissais la suite de l’histoire, peut être parce que les mises en scène qui suivirent étaient trop attendues… Mais j’ai trouvé que l’on passait à coté de quelque chose sans le saisir. Il manquait sans doute le clin d’œil aux créations célèbres de cette époque qui auraient plus ancré le récit à ce que deviendrait le mythe. Mais du coup, la scène du défilé qui clôt la présentation tombe dans le vide.

J’ai été horripilée par le choix des mannequins qui défilent et qui ne correspondent pas (à mon sens) aux standards de l’époque, et j’ai trouvé le maquillage d’A.Tautou dans cette scène surfait (alors qu’il aurait dû la vieillir, il ne fait que singer la blancheur qu’aimait Coco Chanel).

Pourtant attention, je ne dis pas que c’est un mauvais film, mais peut être ai-je préféré la version télévisée de “Coco Chanel” par France 2 qui, bien que trop romancée et donnant une image bien naïve de l’héroïne,  était plus rythmée et plus entrainante.

Y a quand même un truc entre les deux

Comments Un commentaire »

Oui, vous avez bien lu, ce billet est dédicacé à Darquandier, mon choupinou, en raison de son amour des comics américains et du fait qu’il accepte d’aller voir n’importe quel blockbuster (américain) blindé d’effets spéciaux tant que ça fait « rêver » et qu’on peut s’acheter des pop-corn à l’entrée.

J’ai commis un crime de lèse-majesté en allant voir le dernier Batman à la première séance du premier jour sans lui. il fallait donc me faire pardonner. Et pour cela je m’engage à aller voir Hell Boy 2 avec lui.

En même temps je me force pas trop hein ! Parce que déjà j’ai aimé le premier (le charme inimitable du personnage principal m’ayant ravie).

Pour comprendre il faut imaginer que le personnage principal est un démon qui est arrivé sur terre très jeune par faute des nazis. Il a été récupéré par les américains et est devenu une espèce d’agent « spécial » rarement utilisé par l’état mais qui a l’art de dépatouiller les situation un peu « ésotériques ». Il faut savoir qu’Hell Boy vit mal sont coté démoniaque ; il se lime les cornes et a pris tous les travers humains masculins : le machisme, le tabac et le coté bourrin que lui permet sa carrure. Ca donne un final sympa mais un peu trop « électron libre » pour le gouvernement.

Et pour le deux, « les légions d’or maudites« , rien qu’à la bande annonce je sais déjà que je risque d’aimer.

D’abord parce que c’est le réalisateur du labyrinthe de Pan qui l’a fait. Or ce film était un chef-d’oeuvre que j’ai découvert par hasard au cinéma et que j’ai plus qu’apprécié. Ensuite parce que, au risque de me répéter, le héros est truculent et qu’il sert relativement bien le coté humour et effet spéciaux assumé du film. Enfin parce qu’ils ont fait exploser les budgets pour cet épisode et que la bande annonce a du mal à rendre ce fait en version courte. D’où, pour convaincre, la bande annonce version longue que je vous pose ci-dessous :

N’hésitez pas à regarder le site officiel si vous n’avez pas vu le premier épisode car il permet de se familiariser avec tout ce beau monde.

Le film sort le 29 octobre et j’irai : Darquandier avec ou sans pop-corn ton jour sera le mien !

Ceci est un Article sponsorisé qui sponsorisera ainsi l’achat des places et du pop-corn.

Comments 2 commentaires »