Posts Tagged “musique”

Au fur et à mesure des sorties, j’ai appris à apprécier les morceaux de John Pigeon malgré un style qui évolue différemment selon chaque titre.

Il faut dire que le premier morceau que j’ai écouté m’avait vraiment  bien plu : une rythmique soignée et son rendu funky très entrainant  : The bomb. D’ailleurs ce morceau tourne dans ma play-list salle de sport : « boumboum moove ».

Pigeon John – The Bomb par Discograph

Le reste de l’album est peut être moins enjoué mais cependant très bien groové, ce qui rend l’écoute en one-shot ou en album complet très agréable.

Du coup, le morceau du week-end est l’occasion de vous inviter à aller au delà du premier extrait pour découvrir d’autre morceaux qui valent le coup de prêter l’oreille.

Before We’re Gone :

Rock Bottom Again :

Essayez aussi Excuse me, un morceau qui envoit un slam remixé en pop-dance.

En savoir plus :

Comments Pas de commentaire »

Ce qu’il y a de bien en travaillant chez soi, c’est qu’on est libre d’écouter la musique que l’on veut, sans gêner personne. Et depuis septembre j’écoute beaucoup de nouveautés bien que ça ne soit pas ma tasse de thé. Moi j’aime les 70’s, le rock qui tape, les voix qui grincent, les cœurs qui s’expriment. Et quand ce n’est pas rock, c’est jazz ou parolier. Il faut que ça fasse vibrer pour que j’apprécie.

Or,  au détour d’un envoi presse, j’ai reçu une démo de Melissmell. Et là, c’est le coup de cœur !

Ça grince, ça clame, ça prend l’oreille et ça vous fait valser au rythme d’une voix qui s’exprime avec conviction. On y trouve les clameurs des paroles qui ont quelques choses à dire, et les accents musicaux d’une composition vraiment maitrisée.

Qu’on se rassure, tous les morceaux ne font pas dans l’hymne. On y retrouve des ritournelles plutôt sympa et bien balancées (comme « Le mouton »).

Mais les morceaux les plus francs, ce qui vous font vibrer des pieds à la nuque, ce sont des perles musicales qui approchent la perfection d’un « des armes » de Noir Désir. Il faut gouter à « je me souviens » pour comprendre.

Alors, si le cœur vous en dit, je vous conseille d’écouter quelques morceaux de Melissmel. L’écoute est disponible sur son myspace. A déguster seul et tranquille, pour apprécier tout le poignant de certains morceaux.

Ps: et pour ne pas gâcher le plaisir… il lui arrive aussi de reprendre Janis Joplin ou Noir Désir :

Comments 5 commentaires »

Pas beaucoup d’inspiration aujourd’hui, du coup on va faire dans l’original avec un vidéo-musicale. Et, pourtant je n’aime pas les vidéos sur les blogs mais là il s’agit d’un très jolie animation sur la chanson « la métamorphose de Mister Chat » de Dyonisos (groupe que j’adore, vous êtes au courant).

Mettez vous en plein les mirettes, c’est bon pour la bonne humeur:


Les 40 premieres seconde sont pas les meilleurs, mais la suite me plait beaucoup ^^

Comments 3 commentaires »

Je suis peu écouteuse de musique, même si mes 200 Cds disent le contraire :p

Pourtant quand j’écoute de la musique c’est rarement la radio, quasiment jamais de la musique récente, et très souvent d’anciens albums, voire presque des antiquités. D’où mon envie de sortir de ma collection musicale quelques musiques qui ne méritent pas d’être oubliées ou méconnues (parce qu’en plus d’écouter des vieux trucs, j’aime bien aussi les trucs obscurs).

———————-

L’histoire de la rencontre :

Dans ma pas si lointaine jeunesse, j’aimais la musique “black”. On appelait encore “black music” : le rap, le arrenbe, le hip-hop et la soul. Du coup j’écoutais aussi bien du Wu-Tang, que du Democrat D, du Boyz II Men, du Tina Turner, etc…

En même temps, à une époque où les autres filles écoutaient les 2be3, croyez bien que je passais pour une déviante et que j’en étais fière (comme mon pull à capuche en hommage à 2pac tiens :p).

Pourtant au hasard d’un rayon de disquaire (oui, à cette époque on achetait les CD chez un disquaire et pas dans des chaines…) j’ai découvert un ovni qui s’est transformé en perle. Un CD donc la pochette m’avait attiré et que j’ai écouté sur une borne d’écoute en attendant mes trainardes de copines cherchant je ne sais plus quel album de Marry G Blige. Et vingt minutes plus tard on ressortait, elles les mains vides, et moi avec l’album As Far As I’m Concerned et plus d’argent de poche pour les deux semaines à suivre (rah mes billets bi-hebdomadaires de 50 francs :D )

A l’entente du morceau “Robin Wood” j’étais tombée amoureuse du slam poétique et délicat de Me One !

De la finesse, de la justesse, une rythmique irréprochable. C’etait le flash et ça valait le sacrifice de mon argent de poche. De nos jours il ne se passe toujours pas un mois sans que j’écoute cette merveille.

L’album :

Un album irréprochable qui s’écoute sans soif et sans contexte particulier. Mes morceaux préférés sont “Robin Wood“,”In my room” et “Old Fashion” (cliquez sur les liens, vous avez les chansons sur Deezer)

Pour découvrir :

Son My space : http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=23399509

Ecoutez l’album sur Deezer

Comments Pas de commentaire »

Il y a des chanteurs comme ça, qui donnent l’impression d’avoir écrit toutes leurs chansons en pensant à vous. Aldebert est de ce genre. Si Bénabar écrit pour ceux qui ont passé leurs trente ans, Aldebert écrit pour ceux qui vont y arriver. On y voit la nostalgie de l’adolescence, le frisson de la vingtaine, les rêves, les craintes, les anecdotes, les regrets, les espoirs. Quand j’écoute son album « L’année du signe » je chante, et ça c’est assez rare pour être signalé. « Dis moi dimanche », « carpe diem », « la complainte de l’ex-fumeur », « adulescent », « marabout » ou « la norme et la marge », j’ai l’impression qu’il les a écrites pour moi. Et les mots sortent tout seul, les hanches s’agitent à la suite du pied qui a suivi la mesure. Et pour les chansons tristes c’est tout le torse qui se balance d’un air rêveur.

A la suite de la découverte de cet album, j’ai fait plusieurs concerts d’Aldebert et son groupe, et j’ai toujours été surprise par l’énergie et l’esprit rock qu’ils donnent sur scène. C’est un vrai bonheur car, si on perd le coté intimiste de l’album, on gagne un tout autre intérêt avec une ambiance festive et bon enfant qui rafraichit l’esprit et donne un peps étonnant.

Adelbert c’est un peu la BO parfaite d’un dimanche après midi à la maison, à la bonne franquette. Je vous ai mis des extraits de l’album en écoute ci dessous et vous encourage à faire découvrir ces autres albums ou son site, voire … son blog !


Découvrez Aldebert!

Découvrez Aldebert!

Découvrez Aldebert!

Comments 2 commentaires »