Posts Tagged “Pâques”

Ce n’est pas parce que ton entourage c’est secrètement ligué contre toi en ne t’offrant aucun chocolat que tu dois te laisser faire.

1 heure après le constat de déception , j’ai repris les choses en mains.

2h30 plus tard, je régnais sur une petite collection de bombes caloriques !

paques2013

Lamala (agneau et lapin de Pâques) , muffins à la pomme
(et œufs en sucre achetés chez le boulanger :p)

Joyeuses Pâques à tous !

Comments Pas de commentaire »

Mon homme me connait mieux que personne, pour Pâques il à su me faire plaisir et être original. Cette année j’ai eut des dinosaures de Pâques :

Après tout c’était des oiseaux poules aussi !

Comments 6 commentaires »

Ce soir, en rentrant de shopping, j’ai eu la surprise de tomber là-dessus :

Soupçonnant une personne bien intentionnée j’ai aussitôt dégainé le téléphone pour un texto interrogateur :

 » J’ai pas bien compris. Tu es une cloche ou un lapin ? « 

A quoi on m’a répondu sobrement :

 » Ni l’un ni l’autre : je suis une cocotte ! « 

Comme quoi j’avais bien fait décrire cette chronique sur Pâques l’année dernière : qu’importe notre âge il y a toujours quelqu’un pour vous faire la joie de planquer quelques chocolats qui vous auront par surprise !

Merci la cocotte !

Comments Un commentaire »

Petit chronique clin d’oeil à Pâque publiée sur Save My Brain. Non c’ets pas infantile du tout tiens…

Les calories de Pâques

S’il y a un avantage à grandir dans une famille de tradition catholique c’est bien la fête de Pâques ! Chaque année, au premier lundi d’avril, on pouvait être sûr que le jardin allait faire éclore toute une gamme d’œufs, de cloches ou de poules en chocolat. Au pire, un énorme lapin au chocolat nous attendrais à table, juste après le gigot.

Ah qu’elle est chouette la fête de pâques dans ces conditions: de la viande, du chocolat, la famille et la chasse aux œufs!

Selon les moyens de chacun on frisait  la crise de foi, mais l’année d’après on avait tout oublié et on engloutissait de nouveau une quantité anormale de cochonneries sucrées. Tant pis pour les risques sanitaires, le lapin n’avait qu’a pas commencer.

Seulement avec l’âge, les cloches semblent plus fainéantes. Au lieu des dizaine d’œufs cachés à  travers le jardin on ne trouvera plus que deux-trois chocolats planqués entre les jardinières. On apprend à revoir nos souvenirs naïfs à l’échelle de la réalité; Never-Land c’était avant.

Bon, c’est sûr, c’est pas facile à digérer. Et il faudra sans doute manger plus de chocolat que l’année précédente, histoire de s’en remettre.

Mais ça ce n’est pas le plus grave.

Ce qui est vraiment grave c’est …

[Lire la suite]

Comments Un commentaire »