Posts Tagged “vacances”

Et oui, même si je reste à travailler chez moi et que je suis une grosse consommatrice de VPC je ne suis pas passée entre les mailles du filet: j’ai dû affronter les multiples enseignes parties s’occuper de leur congés annuels. Le médecin, la podologue, le boulanger, les maraichers, et j’en passe et des meilleurs, ils m’ont tous abandonné avec un simple mot informatif sur leur rideau baissé.

Du coup ce matin, lorsqu’il faudra déposer le costume du chéri chez le pressing et que j’irais (enfin) trouver mes œufs bio à la fromagerie et bien je ne leur demanderais pas « alors, c’était comment ses vacances ». Parce que MOI je suis restée! na !

Comments 2 commentaires »

Voila ça fait trois mois et demi que je suis officiellement au chômage. Jusqu’à présent je gère plus ou moins bien. La danse des candidature spontanées, des réponses aux offres reçue et des entretiens qui donnent rien s’enchainent à rythme constant. Pourtant les deux premier mois ont aussi  été largement utilisés pour les activités liées au blog, et ce n’étais pas de refus , mais avec la pause estivale il est d’autant plus désagréable de faire le constat…
Les offres sont rares , les entretiens sont pour des postes mal payés ou à l’emploi du temps  pourris (oui en librairie le travail du dimanche n’a pas attendu la loi).

Quant à la micro entreprise c’est plus ou moins prometteur, j’arrive à avoir des contact pro intéressants mais dès qu’il est question de salaire ou de contrat prolongé  ça devient  vite décevant.
Piges payées au tiers du tarifs, renégociation du moindre élément facturé…

Le truc c’est que la motivation des premier temps commence a s’effacer.
Le climat des vacances n’y étant pas étranger on s’en doute. Jusqu’à présent je me levais et couchais avec les horaires du chéri, histoire de garder le pieds dans les horaires de boulot, et je m’astreignait a travailler les candidatures ou site internet sur ces mêmes horaires de travailleur.
Mais là je sens la lassitude s’installer.
Le réveil est de plus en plus difficile, le coucher ne me motive guère, et chaque matin le rituel de la consultation des petites annonces devient carrément démotivant puisque, jusqu’à septembre c’est quasiment impossible de trouver un poste.

Donc que faire?

Comments Pas de commentaire »

C’est l’heure de la chronique Save My Brain et pour rester dans le créneau estival je suis partie sur le thème: je n’ai pas essayé pour vous … les vacances dans les îles.

Oui je sais, c’est l’été. J’avais effectivement remarqué que tout le monde n’avait que les mots « vacances », « congés », « soleil », et « bord de mer » à la bouche. Et comme si ce n’était pas suffisant, j’entends aussi parler « agence de voyage », « avion », « plage » et « cocotiers ». Comme si l’été était forcement synonyme de sable fin et d’eau turquoise…

Alors que moi, petite prolétaire parisienne, je n’ai pas prévu de partir cet été. Une idée que je trouvais au début très originale (bien que dictée par des nécessités financières) et qui commence à me faire grincer des dents. Car à fréquenter mes amis depuis trois semaines, j’ai l’impression tenace d’être hors contexte, et limite inculte à ne pas savoir faire la différence entre les Maldives, les Canaries et l’Indonésie. On dirait que toute la classe moyenne supérieure s’est donnée comme raison d’être de partir dans les îles cet été. Et cela me renvoie obstinément à mon incapacité à supporter les vacances balnéaires et à avoir un vrai « budget vacances ». C’est décidé donc, le prochain qui me demande sur quelle plage je vais cet été je lui fais la démonstration du « pourquoi c’est nul d’aller dans les îles ». (Même si c’est de la mauvaise foi).

CLIQUEZ ICI POUR LIRE L’ARTICLE EN ENTIER

Comments 2 commentaires »

Du fin fond du Charolais hivernal j’espère que vous avez passé un très chouette réveillon et que vous avez été gâté. Il faut dire que j’espère moi même avoir été gâté hier soir car, pour ne rien vous cacher, j’écris ce petit billet en avance.

Car voilà, c’est Noël, et je suis loin, et même que j’ai la flemme. Je vais avoir la flemme jusqu’au 3 décembre parti comme c’est. Et puis le 4 décembre il me faudra cuver (rapport que je fête mon anniversaire en avance :p). Bref, j’avais envie de m’accorder une trêve de blog; oui même si je suis pas en vacances.

Mais comme je suis une chic fille, que c’est Noël, et que j’aime pas voir les stats chutées je ne vais pas vous laissé sans rien. Je vais donc écluser tous les billets que j’avais d’avance et dont je ne savais pas trop quoi faire puisque soit je n’en était pas contente, soit je n’arrive pas à les caser. Il y a des critiques de livres, des billes longs comme le bras, des délires personnels et des réflexions stériles. Avec un synopsis pareil c’est pas étonnant si les stats baissent tout de même :p

Vous avez donc le droit à un billet par jour jusqu’au 3 décembre, mais c’est un pilote automatique :p Et puis l’article sur le statut d’entrepreneur reste en en-tête.

Bise, et bonnes fêtes…

Comments 3 commentaires »