Archives pour la catégorie “:: Critiques culturelles ::”

J’ai beau ne pas avoir d’enfants, j’ai toujours une bonne excuse pour aller faire un tour dans les fêtes foraines, zoos et autres parcs d’attractions. Ce n’est pas de ma faute ; j’ai beau avoir 29 ans, j’adore les parcs de loisir !
J’ai fait quasiment tous les plus grands parcs de France et j’en redemande chaque année !

Du coup, lorsque le Grand Parc du Puy du Fou m’a proposé de venir visiter les lieux, je n’ai pas hésité une seconde. Et pourtant, ils m’ont prévenu que je ne serais qu’avec des blogueuses maman le temps de ce week-end puisqu’elles étaient invitées à découvrir le parc avec leur famille. 😉
N’ayant peur ni des enfants, ni des touristes, j’ai donc pris mon chéri sous le bras en direction de la Vendée et du Grand Parc du Puy du Fou.

Première surprise, le transport depuis Paris est loin d’être aussi compliqué que je ne le craignais. Il a suffi de prendre le train jusqu’à Angers puis une navette jusqu’au parc (attention, il faut la réserver.)
Pour plus de commodité on a dormi dans un hôtel du parc inspiré (très librement) d’une villa Gallo Romaine. Je ne peux pas dire que j’ai été emballée par l’hôtellerie mais être à 200m de l’entrée du parc est un confort très appréciable !

Une fois sur place on a pu profiter d’une journée et demi d’accès au parc et à ses multiples attractions.
Puisque nous n’avions pas d’enfants dans les pattes avec nous, on a particulièrement bien géré notre temps en visitant l’ensemble du parc et 9 spectacles sur les 12 proposés.
Si on ne s’était pas arrêté manger au restaurant lors des déjeuners, je pense même que nous aurions pu tout voir.

Il faut aussi dire qu’on a un peu perdu de temps (si je puis dire) en allant voir plusieurs fois le spectacle de fauconnerie. Mais  « le bal des oiseaux fantômes » est tellement spectaculaire qu’il vaut entièrement plusieurs visites, pour le voir sous plusieurs angles et profiter encore et encore de tout ce qu’on nous y montre. Car, en toute modestie, j’estime que c’est le plus beau spectacle de rapaces que j’ai jamais vu, avec plusieurs centaines d’oiseaux en prestation et, malgré un scenario un peu lambda, de l’émerveillement tout au long du spectacle. Rien que pour lui, la visite au Puy du Fou vaut largement le détour !


Maintenant, je dois bien dire que ne connaissant pas la culture vendéenne j’ai été assez surprise de voir des rappels incessants à la religion catholique sur la majorité des spectacles. Il a fallu un bref rappel historique quant à la révolte vendéenne (qui voulu combattre la république laïque au nom du roi et de dieu) pour mieux comprendre cet aspect.

Mais cela ne dénature par le plaisir des spectacles vivants. J’en veux par exemple le nouveau spectacle des jeux du cirque : « le signe du triomphe« . C’est vivant, rythmé et ça en met plein la vue aux jeunes et aux moins jeunes.
D’ailleurs je vous ai fait une petite vidéo pour que vous en ayez un extrait :



Spectacle du Granc Parc du Puy du Fou : Le signe… par mllegima

De manière plus générale je dois dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à assister à tout ces spectacle les uns après les autres. Pour certains nous étions avec les enfants des copines blogueurs et pour d’autres nous étions juste entre adultes. Pourtant, il n’y a pas eu un moment où l’on s’est pour ainsi dire ennuyé. Les principaux spectacles sont eux même très rythmés et passent sans qu’on s’en aperçoive.

Reste que nous sommes venus trop tôt dans la saison et que l’on n’a ainsi pas vu le grand spectacle de nuit (la cinéscenie) qui est pourtant à l’origine de ce parc.

Et pour le plaisir des yeux voici quelques clichés rapportés du parc :

Voyage effectué dans le cadre d’un voyage de presse

Comments 2 commentaires »

Au fur et à mesure des sorties, j’ai appris à apprécier les morceaux de John Pigeon malgré un style qui évolue différemment selon chaque titre.

Il faut dire que le premier morceau que j’ai écouté m’avait vraiment  bien plu : une rythmique soignée et son rendu funky très entrainant  : The bomb. D’ailleurs ce morceau tourne dans ma play-list salle de sport : « boumboum moove ».

Pigeon John – The Bomb par Discograph

Le reste de l’album est peut être moins enjoué mais cependant très bien groové, ce qui rend l’écoute en one-shot ou en album complet très agréable.

Du coup, le morceau du week-end est l’occasion de vous inviter à aller au delà du premier extrait pour découvrir d’autre morceaux qui valent le coup de prêter l’oreille.

Before We’re Gone :

Rock Bottom Again :

Essayez aussi Excuse me, un morceau qui envoit un slam remixé en pop-dance.

En savoir plus :

Comments Pas de commentaire »

… un scrabble qui contient des gages et qui permet de modifier les règles pour chambouler le jeu et  introduire  le hasard, ça c’est autre chose !

Ça permet d’éviter les joueurs qui se prennent au sérieux et de donner une autre dimension à ces parties.

Rajoutez à ça notre sens de l’humour « particulier » et je vous garantis que notre partie de Scrabble délire fut un sacré bon moment !

Jeu de société « Scrabble délire » –  29 € à peu près.

Maintenant, on pense sérieusement à inventer de nouvelles cartes « délire » pour pimenter encore plus nos parties. Des parties qui n’auront bientôt plus rien d’une partie de scrabble !

Comments Pas de commentaire »

Aujourd’hui dimanche, c’est jour de musique.

Et pas n’importe laquelle, celle d’Imany.

Un conte de fée à elle toute seule.

Ancienne mannequin et désormais chanteuse. Elle carbure Imany, et elle ensorcelle.

D’ailleurs elle sera en première partie D’ Hocus Pocus pour le concert de Paris le 13 Octobre. L’occasion de la découvrir associée à une valeur sûre 😉


Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Ce qu’il y a de bien en travaillant chez soi, c’est qu’on est libre d’écouter la musique que l’on veut, sans gêner personne. Et depuis septembre j’écoute beaucoup de nouveautés bien que ça ne soit pas ma tasse de thé. Moi j’aime les 70’s, le rock qui tape, les voix qui grincent, les cœurs qui s’expriment. Et quand ce n’est pas rock, c’est jazz ou parolier. Il faut que ça fasse vibrer pour que j’apprécie.

Or,  au détour d’un envoi presse, j’ai reçu une démo de Melissmell. Et là, c’est le coup de cœur !

Ça grince, ça clame, ça prend l’oreille et ça vous fait valser au rythme d’une voix qui s’exprime avec conviction. On y trouve les clameurs des paroles qui ont quelques choses à dire, et les accents musicaux d’une composition vraiment maitrisée.

Qu’on se rassure, tous les morceaux ne font pas dans l’hymne. On y retrouve des ritournelles plutôt sympa et bien balancées (comme « Le mouton »).

Mais les morceaux les plus francs, ce qui vous font vibrer des pieds à la nuque, ce sont des perles musicales qui approchent la perfection d’un « des armes » de Noir Désir. Il faut gouter à « je me souviens » pour comprendre.

Alors, si le cœur vous en dit, je vous conseille d’écouter quelques morceaux de Melissmel. L’écoute est disponible sur son myspace. A déguster seul et tranquille, pour apprécier tout le poignant de certains morceaux.

Ps: et pour ne pas gâcher le plaisir… il lui arrive aussi de reprendre Janis Joplin ou Noir Désir :

Comments 5 commentaires »

Il faut que je vous parle d’un projet artistique qui est aussi une chouette expérience à vivre. Une expérience à laquelle vous êtes tous invités, parce que le LOL Project est universel et ouvert à tous.

L’expérience a débuté en septembre 2009 sur le projet de capturer le rire et les sourires dans leur expression la plus juste : lorsqu’on lâche prise et que ne s’exprime que le fou rire. Pas de retenue, ni de faux semblants. Dans cette première étape, il s’agissait de réaliser une collection de fous rires d’anonymes.
Mais, depuis septembre 2010 les choses se sont accélérées. Le projet a pris pied sur Facebook et l’expérience s’amplifie. Il suffit de s’inscrire au groupe, annoncer par mail que l’on est volontaire et, un jour, une proposition tombe dans votre boite mail.

J’ai découvert le projet sur le  profil d’amis blogueurs. Et ça m’a intrigué, je me suis dit que si un grand roux pouvait faire ça alors je pouvais bien y arriver, du coup je me suis inscrite et on m’a rappelé. Date fixée avec 15 jours d’avance.

Sur place on m’a demandé de signer le droit à l’image et j’entre dans le studio. Un assistant, un photographe et un appareil. En route pour le grand saut.

On discute en essayant de se détendre mais l’expérience a déjà débuté. On s’étonne de se voir rire aussi facilement.

En quinze minutes tout est dans la boite. Mais surtout, on vient de vivre 15 minutes délirantes où s’entrechoquent la surprise, l’angoisse, le rire, la découverte et finalement … un grand moment de LOL. Car il n’y a pas à mégoter là dessus : les LOL artistes savent vraiment s’y prendre pour vous faire rire !

Trois jours plus tard les photos sont sur le facebook, et libre à vous de transmettre votre LOL à vos proches. J’ai beau ne pas aimer les séances photos, j’ai adoré celle ci.

Alors si le cœur vous en dit, rendez vous sur la page facebook du LOL project. A noter qu’il existe aussi des vidéos LOL car certains fous rires rendent mieux en étant animés que fixés sur la pellicule.

Plus d’informations sur le site de David Ken

Comments 9 commentaires »

Le mois dernier j’étais invitée au concert découverte du groupe 1973. Par quelques hasards malheureux je n’ai pas pu m’y rendre. Par contre, on m’a envoyé le cd. Et j’en suis vrai-ment ravie !

Car s’il y a une chose à dire à propos de l’album bye bye cellphone c’est juste : « j’adore » !

C’est modeste, bien balancé, joliment arrangé. Pas cliché et pas rejoué. Ça rappelle les Beatles par le coté pop de certains morceaux et les effets de chœur. Mais il y a ce quelque chose de plus doux et de plus enjoué.

C’est frais, c’est devenue ma BO officielle de cette fin de printemps. Ma cure détente de fin de journée.

Si vous ne connaissez pas, je vous encourage à découvrir.

Merci Buzz Paradise  pour cette jolie découverte !

Vidéo sponsorisée

Leur site

Comments Pas de commentaire »