……

Et voila, je suis revenue. Et je suis revenue avec une bonne humeure impressionante: je m’en etonne moi meme. Le stage n’etais pas genial, il n’etais pas bof non plus. Mais depuis le retour, tout me parait tres vert, tres doux, tres chouette… Je vous assure que je ne prend aucune substance pour etre dans cette etat, mais je suis heureuse!

C’est vrai que j’ai matiere à etre heureuse. Entrée en licence, boulot sympa et bien payé, appart joli, prochaine arrivée du chaton et amour au beau fixe… Mais: je sais pas… Il ne me semble pas que cette euphorie tranquile vienne d’un de ces elements. C’est comme si tout mon corps respirait la joie de vivre, un bohneur tranquile qui a bien decider de ne plus me quitter.

alors ça va… ça roule… je vie a l’envie.

Pourquoi je vous le dis? j’en sais rien… J’ecris sans savoir que dire et c’est ça qui fait que c’est interessant. Je suis meme pas sure d’être comprise mais ce bohneur de vivre je veut le partager, j’ai envie de vous contaminer avec cette petite euphorie. Qu’on puisse retrouver un brin de naïveté enfantine. Qu’on retrouve ces petits bohneurs qui ont tant revecu au fond d’Amelie Poulain… Et qu’on oublis pour un temps cette putain de vie morne et pleinne d’emmerdes.

Moi je vous le dis… rien ne vaut cette sensation de bohneur gratuit. Je l’offre a qui veut la partager, meme si je sais que ça ne marchera pas toujours.

Répondre