AUX ARMES VOUS TOUS!!!!!!

Je ne suis pas quelqu’un qui se fatigue à manifester pour le moindre sujet écologico-éthique. Pourtant le visionnage d’une vielle soirée théma sur l’alimentation m’a fait hurler de frustration. Alors que d’habitude j’écoute le doudou râler contre les complots et la mondialisation avec un sourire compatissant aux lèvres et un hochement de tête entendu, j’avoue qu’aujourd’hui j’ai presque commencé à y croire. Attention, je ne trempe pas encore dans le fanatisme mais tout de même.

Au niveau des OGM je suis comme tout bon beauf qui se respecte. Je suis contre, je fais à moitié attention et j’applaudis comme une otarie les démarches de cultures bios. Pourtant j’achète toujours les œufs de poules élevée en batterie parce que c’est les moins cher, je me nourris avec des tomates rouge fluo parce qu’elles ont une plus belles tête que les bio et qu’au moins elle sont à la même taille que ma mozzarella…etc.…etc…

Je défendrais juste ma réputation en précisant que je suis tout de même assez avisée pour regarder la lite des ingrédients sur les boites et reposer celles où il est spécifié qu’il y a de l’OGM, quand bien même je n’arrive pas a trouver un sirop d’érable répondant à la norme…

M’enfin, pour en venir a mon sujet…

Les lobbying américains disent qu’on n’a pas observé de danger sur la santé à propos de l’alimentation modifiée, qu’il n’y a pas de pression commerciales, scientifique ou agricole. Pourtant :

1/ le premier végétale modifier en laboratoire date d’il a 20 ans. Les première vrai culture date d’il y a 10 ans et on l’a directement injecter dans la production alimentaire. On nous affirme que depuis on a rien observé sur les consommateurs. Mais pour l’amiante il nous a fallut 50 ans avant de voir les symptômes du danger et encore on avait procédé à des tests avant…

Là il n’y a eu que 2 études jusqu’ en 1999 sur les danger pour la santé, et encore ce sont des danger à court terme.

Et c’est sans parler des contraintes subies par les agriculteurs ayant plantée des OGM. Ils sont obligés de racheter chaque année les semences chez leur fournisseur, ils ont une obligation au secret, et en plus doivent laisser un accès et un droit à l’échantillonnage à leurs champs…

2/ La seconde étude, sensée prouvée l’absence de danger sur la santé, à été effectuée par le docteur Pusztaï. Et là le cas est éloquent. D’un défenseur des OGM il est passé au statut de virulent opposant. L’expérience était simple. Il a pris un lot de rats nourrit avec deux lots de patates. Le lot 1 : modifié génétiquement et le lot 2 tout ce qu’il y a de plus naturel (pour notre poque). Or, très rapidement les rats nourris avec le lot 1 on présentés des retards de développement (notamment du cerveau) un affaiblissement du système immunitaire et des développement anormal d’organes internes comme le foie et la rate.

3/ Quand le docteur Pusztaï et son équipe on réalisé le danger et la vitesse de son développement il on demandé a leur institut l’autorisation de communiquer a ce sujet. Cela a donne lieu à une interview télévisé du docteur où celui-ci synthétisé ses informations en disant que les laboratoires génétiques se servaient de nous comme des cobayes à grande échelle, et surtout à échelle réelle ! Evidement ça a donner lieu a polémique. Mais, alors que l’institut a eu 7 semaines pour réfléchir à l’interview du docteur et qu’il la soutenu pendant les 48heures suivant l’interview, il a fini par démissionner monsieur Pusztaï et récupérer, labo, infos et dossier de son équipe.

Donc, si je résume, on a 1 : un pression commerciale, 2 : un risque sanitaire, 3 : des pression sur les scientifiques.

Je laisse au lecteur le loisir de tirer ce qu’il veut de ma démonstration. Je suis la première à dire qu’il faut plus d’un cas pour pouvoir monter un raisonnement valable. Mais là…. Les preuves sont présente et mises en doute de façon grotesque (exemple, le docteur Pusztaï à publier à ce sujet dans une revue scientifique ; l’usage veut alors qu’un contre témoin désigné par l’auteur procède à une critique des propos ; ici le contre témoin n’a pas été désigné par Pusztaï et s’en donne a cœur joie dans la mise a caution des expériences du chercheur…)

Perso, je suis devenue encore plus sceptique sur l’argumentation Nord Américaine à propos des OGM et le fait que l’un d’eux viennent finalement d’être introduit en Europe, alors qu’on saitt pertinemment que ces végétaux essaiment et colonisent les espèces naturels, ça me fait froid dans le dos.

Alors ? Qui prend sa serpette histoire d’aller tondre quelques champs OGM avec moi ?

Répondre