Quand le bruit se fait silence

Et que le calme revient aux sens

Une couche de flocons blancs

recouvre la terre calmement

Des maisons, un flot d’enfant

sՎchappent en sӎbrouant

Se poussant sans ménagement

En écrasant les flocons blancs

C’est a ces heures pleines de vie

Qu”apparaît la nostalgie

De cette enfance sans soucis

Que l’on regrette toute sa vie

Répondre