Alors où que ça en est….

Je veux dire avec mister M.

Extérieurement on est toujours ensemble, comme avant.

Intérieurement c’est plus compliqué. On vit ensemble jusqu”à mi octobre pour des raisons pratiques. Mais… depuis on a pris du recul, je l’aime toujours et il est attaché a moi. On s’embrasse et on câline, on partage beaucoup de chose, mais j’ignore toujours si on est ensemble ou pas.

Je pense que oui car tout ce passe très très bien. On est plus mature et on dit mieux les choses. Mais tant qu’il ne m’aura pas dis je reste je préfère ne croire en rien. Il y a toujours Elle. Elle a appeler une fois et il l’a rappeler mais je ne sais pas où ils en sont, j’ai l’impression que pour lui elle reste toujours un souvenir agréable et aujourd’hui un devoir et … un état auquel il aspirait.

Donc pour l’heure je m’en tape, je vie très bien comme je suis, c’est juste quand Elle remonte a la surface que ça pose soucis. Et rien ne dis qu’a mi octobre ce ne soit pas moi qui le quitte. Lui il donne des signe extérieur d’installation même si parfois j’ai l’impression que c’est de la résignation. Il garde des distances que je considère comme des distances de sécurité, mais au moins c’est fiat par respect

Ce qui s’est passé j’en aie assez souffert comme ça, je n’ai pas envie d’en souffrir encore. Il n’y a que le temps qui fera cicatrisé ces plaies. J’en ait extrait ce que je souhaitait, je ne voit pas d’intérêt a remuer le couteau dans la plaie. Aujourd’hui mine de rien je suis heureuse, un bonheur tout aussi jouissif que l’ors de notre arrivée a Grenoble mais plus simple, moins hystérique et plus vrai.

Je suis en paix avec moi-même même si l’angoisse me guette encore parfois. La montagne a ça de bien de savoir remplacer une cure d’antiangoissants….Si tu veut on en reparle demain

Répondre