Chaque jour quasiment je rentre manger chez moi le midi, et pour se faire je traverse le parc.
Or quasiment à chaque fois je croise ce type qui n’a qu’un seul bras.

Pourquoi je raconte ça?

Parceque ce type n’a qu’un bras? Parceque je reconnait ce type au fait qu’il n’a qu’un seul bras? Parceque ce type souri alors qu’il a qu’un bras? Parceque c’est une minorité visible et que politiquement correct c’est bien d’en causer?

Ou parceque c’est une des bornes routinieres de ma journée;
Au meme titre que le premier baton d’encen que j’allume en arrivant au taf ou le miaulement pressé de mon chat qui m’acceuille en reclament ses croquettes quand je rentre le soir?

Répondre