Ma grand mere a fait un accident cerebrale en espâgne. Course precipité a appelé le tonton, le petit frere, a essayé de joindre les parents a Djibouti. Message laissé sur le portabe du Papi en Espagne.

Rappel du papi cette nuit a 22h50. Completement perdu le papi. Pas completement mais assez pour pas me reconnaitre, pour raler sur l’infermiere qui rempli pas le goute à goute de ma grand mere, ne pas avoir penser a rapatrié la mamie, inquiet de ne pas pouvoir rentrer avec elle.

La mamie a encore la partie gauche du corps en partie paralysé: la jambe bouge un petit peu, le bras c’ets pas top et la bouche ça commence a se debloquer.

Et depuis, j’appelle les assurances, l’assistance à l’internationale. Et les minutes s’egrainent sur les musiques d’attente  de la filiale espagnol de l’assurance. Et quand l on decroche on ne parle pas Français. On essais de trouver un traducteur. Et la musique egrainent les minutes…

… les grands parents, comme les parents, c’est pas indestructible.

6 réponses à “Muf nocturne”
  1. Cilou dit :

    Et là, on se sent ridicules et inutiles…

  2. Gima dit :

    Ouai. Mais au final c’est à ce moment là qu’on se rend compte que juste prendre des nouvelles c’est utile, et que si attendre 1 heure au telephone peut sembler ridicule le soulagement du grand pere est utile

  3. Tantine dit :

    Oui, ils ne sont pas indestructibles. Et c’est bien dommage de s’en rendre compte selement lorsque la peur de les perdre s’installe.
    Mais nous agissons tous absoument de la même façon
    Pour nous(et quel que soit notre âge) les parents, les grands parents, les oncles et tantes, ils sont tous immortels.
    Il faut recevoir une première claque dans la figure pour brusquement prendre conscience de notre mortalité à tous.
    Bon un AVC c’est très grâve mais manifestement elle semble s’en remettre plutôt bien.
    Tu le couvriras de bisous à son retour et tu respireras mieux et tu seras devenue bien plus vieille d’un coup.
    Ma pauvre chérie.
    Allez courage, on ne vieillit jamais sans souffrir, au moins un peu.
    Bisous

  4. wawaa dit :

    *fait des bisous à gimette*

    courage !

  5. Félony dit :

    Courage, c’est jamais facile, surotut à distance, et c’est encore pire avec les problèmes linguistiques…

    Courage, bisous…

  6. Gima dit :

    non les problemes linguistiques c’est le coté exotique et original à la rigeure

  7.  
Répondre