Bon… J’arrête pas de ronger mon frein depuis ce matin. Visiblement le fait d’avoir carrément oublier d’écrire une note hier à fait bien pire que de retenir mes pensée pendant dix minute avant de me coucher hier. ça ma ouvert les yeux sur le petit malaise que j’ai à être en transit.

Parce que pour l’heure toute mes affaires (sauf mes fringues) sont encore à Grenoble. Le chat et moi sommes à Paris et on surnage un peu dans un climat de bizarreté que le chat traduit en faisant la fête en plein milieu de la nuit… Moi, je traîne mon « mal-être » en me plongeant dans un tempus icognito… Aucune frontière horaire, impossible de me rappeler d’une date, sentiment de parfaite incongruité quand je reçois le mail de mon agenda stipulant que je n’ai rien à faire de la journée.

Après avoir retourné tous ces indices dans ma petite tête brumeuse j’ai fini par diagnostiquer 1: un ras le bol de l’arrêt maladie et de ses horaire de sortie obligatoire 2: un phénomène de perte des repères par l’absence de toute contrainte horaire 3: un léger coup de déprime par l’absence de repères spatiaux.

Parce que bon, l’appart de choupi est plutôt petit et peu meublé. D’ailleurs le pc portable sur lequel j’écris est perché sur un empilage de cartons que j’ai installé pour simuler un  bureau; et retrouvé (même de façon biaisée)  l’impression d’écrire normalement sur mon pc.

Mais rien n’y fait, j’ai mal au dos d’écrire pliée en deux, j’ai mal au dos de dormir sur un matelas par terre, et je tourne en rond dans l’appart à la recherche de repères que je n’ai pas ici.

En cherchant une solution tout ce que j’ai pu trouvé c’est d’attendre mon déménagement et l’arrivée de mes meubles pour au moins dormir comme il faut et écrire sur le pc sans me tordre en deux. Et c’est pas les 22 emails en retard que j’ai qui dirons le contraire, j’arrive même plus à lire mes flux rss tellement je suis saoulé par ma position. Actuellement tout ce dont je suis bonne à faire c’est regarder des séries et bouquiner.

Mon pc de bureau me manque 🙁 mes petites habitudes aussi… Et dormir douze heure par nuit est pas une solutions.

13 réponses à “Screugneugneu (suite)”
  1. Charlotte dit :

    Oh j’espère que ça ira mieux bientôt. Ton arrêt maladie est bientôt fini?

  2. Gima dit :

    ça fini le jour de mon emménagement à Paris :p soit premier mars…

  3. wawaa dit :

    dormir 12h par nuit…faut pas s’en plaindre ! ça doit faire 6 mois que ça m’est plus arrivé…

    moi aussi je jérémiade d’abord !

  4. Ezrine dit :

    J’ai un truc : tu dis « GREUUUUUHHHH ! » (rien à voir avec Grenoble, non) et si c’est pas assez, tu le hurles.

    Mais ça marche que jusqu’à ce que tu ne puisses plus que pleurer (ce qui est bon aussi).

  5. Sekhmet dit :

    Vous avez des horaires de sorties imposés pour des arrêts maladie. J’y crois pas !!! ça fait longtemps qu’on a aboli c’t’histoire ici …
    Ah au fait … courage dans le cadre de ton déménagement… j’aurais du mal à m’installer à Paris, sérieusement.

  6. Gima dit :

    Arrêtez de me dire « j pourrait pas m’installer à Paris »: sinon je pleure!!!! 🙁

  7. wawaa dit :

    Moi je pourrais m’installer à Paris , si si ! *pour faire plaisir à gimette*

  8. Donio dit :

    Moi je pourrais m’installer à Paris aussi, d’ailleurs je vais y songer sérieusement maintenant que tu y es.

  9. Angie dit :

    J’espère qu’une fois que tu auras toutes tes affaires, ça ira mieux. C’est ce que je déteste dans les déménagements, ces manques de repères qui sont en partie dus au manque des choses matérielles qui faisaient ton univers.

    Courage.

  10. wawaa dit :

    Le mieux serait de vous installer dans le Gers. Moi j’dis ça j’dis rien hein.

  11. Gima dit :

    gniagniagnia Wawaa et donio vous êtes que des méchants…

    @Angie: je me rassure aussi parce que lorsqu’il y a déménagement il y a aussi une bonne excuse pour refaire de la déco ]-) et ça: j’aime!

  12. Angie dit :

    Oui, c’est un avantage, j’adhère.

  13. Gima dit :

    Surtout quand le chéri laisse carte blanchye ]:-)

  14.  
Répondre