Si vous suivez les bédé et/ou les blogs, le phénomène des blogs BD ne vous aura pas épargné. Il est désormais admis que l’univers des blogs bédé est un vivier de futurs auteurs dans lequel les éditeurs peuvent « faire un marché ». Personnellement, après avoir acheté les principales BD des premiers auteurs de blogs bédé, j’ai fini par arrêter de tout acheter pour commencer par les lire chez le libraire.

D’abord parce que leurs formats « à la con » ça fait tache dans mes collec’ de BD bien formatées. Ensuite parce qu’il n’y a souvent pas assez d’inédits pour justifier leur achat.

Quand on est fan d’un blog c’est autre chose. J’achète, mais pour soutenir. Toutefois, c’est quand Pénélope Jolicoeur a sorti son bouquin que là… j’ai dit stop. J’ai du la croiser au total trois fois en dédicace, mais j’ai réussi à ne pas céder et finalement je n’ai pas acheté son livre. Car même si j’adore son blog, je n’ai plus à cœur de « soutenir » sans réfléchir. Et il me semble que la demoiselle n’a plus besoin d’achats de soutien, les affaires marchant très bien pour elle (vu de là où je me trouve).

Ça ne m’a pas empêché de me jeter sur les allumeuses dessiné par Cha et qui est une splendide réussite. J’avais aussi craqué sur l’édition collector de Maliki, ou encore sur les journaux de Trondheim, ou le journal d’un remplaçant, ou j’en passe et des meilleurs… Mais bon, la blogosphère dédiée à la BD s’est tellement développée maintenant qu’il devient nécessaire de réfléchir deux secondes avant de craquer.

Et c’est pas choupi avec sa propre collec’ de BD qui va dire le contraire. On est allé à l’expo « blogueur dans le vent » avec Cha et Penelope. J’ai été déçue. Très peu de choses à voir. Aucune mise en avant. J’ai franchement eu l’impression de voir une expo qui surfait sur la dynamique du blog bédé.

Du coup je suis encore plus frileuse sur l’achat d’une bédé issue d’un blog, même quand j’en aime l’auteur. C’est quelque part frustrant parce que j’ai l’impression de louper un truc. A croire que depuis que les blog bédé sont à la mode je n’en veux plus…

Mais d’un autre coté, si on accroche vraiment la bédé d’un blogueur qu’on aime pas par ailleurs, ne vaut-il pas mieux se plier au dictat du talent?

Parce qu’à force de confondre le personnage de l’auteur et les personnages de ses bédés, on en vient à juger l’œuvre par un biais qui n’a rien d’artistique … Et c’est peut être le seul vrai défaut que je trouve aux blogs des auteurs bédé, c’est qu’on en vient à les confondre avec leur œuvre, avec tout le capital sympathie et antipathie que cela suppose.

11 réponses à “La bédé et les blogs BD”
  1. ZesteDeCitron dit :

    Je suis assez d’accord avec toi … j’adore lire certains blogs BD … mais je n’ai pas encore succombé à l’achat chez le libraire … même si certains sont plus que doués … je pense que le melon et l’engouement sont trop présent … mais j’avoue que les allumeuses me tentent bien =) …

  2. Touwity dit :

    Je lis beaucoup de blogs BD mais je n’ai jamais une bd issue d’un blog… Le seul livre que j’ai acheté issu d’un blog c’est Futur papa et je le conseille 🙂

  3. Clyne dit :

    Je suis très très friande de blogs bd et jusqu’à présent j’ai acheté le journal du remplaçant de Martin Vidberg, Virginie de Kek et Ma vie est tout à fait fascinante de Pénélope Jolicoeur.

    Or, j’ai beau suivre les blogs de Cha, Mélaka et Laurel par exemple, je n’ai jamais eu envie d’acheter leurs bouquins car si j’aime beaucoup leurs dessins je n’aime pas l’histoire qu’ils racontent (leurs livres). Donc en ce qui me concerne je pense faire la part des choses entre le blogueur et son oeuvre.

    Je trouve ça un peu « violent » de dire que tu as résisté à acheter le bouquin de Pénélope par exemple parce que tu estimes qu’elle n’a pas besoin d’être encouragée. C’est sûr qu’il y a une part d’encouragement dans ce genre d’achat mais pour ma part, ce n’est clairement pas ma motivation première !
    Ma motivation c’est surtout de pouvoir conserver un support papier qui restera contrairement au blog qui ne m’appartient pas…

  4. Gima dit :

    Clyne »

    Lol, je me suis mal exprimée.
    Je n’ai pas résisté au fait d’acheter le livre de Pénélope parce qu’elle n’a plus besoin d’être soutenue. J’ai résisté au fait de ne pas acheter l’album que j’ai croisé trois fois en dédicace :p
    Or le livre de Pénélope… je n’aime pas. D’abord parce que ce n’est pas une histoire, et ensuite parce que déconnectés du blog je ne trouve pas les illustration aussi intéressant. Pourtant, Aude Picault avec le « moi je » fait le même « genre » d’album, mais qui joue peut être plus d’universalité dans ses scenettes que sur l’attachement au personnage de Pénélope.

  5. Boo dit :

    Moi j’ai jamais acheté un blog BD paru en papier.
    – D’abord, parce que jusqu’à y’a pas si longtemps, j’étais libraire BD, donc je les lisais sur place 🙂
    – Ensuite, parce que depuis que je dois acheter mes BDs (depuis que je ne bosse plus en librairie, donc), je préfère m’axer sur des séries que j’estime nécessaires chez moi (Combat Ordinaire, De Capes et de Crocs, quelques Casterman Ecritures et Poisson Pilote). Les blogs BD, j’en lis des pages sur le net, et tant pis pour les planches inédites. C’est un choix que mon porte-monnaie fait pour moi.
    – La BD de Pénélope, je me tâte à l’acheter, mais pour offrir, à quelqu’un qui je le sais appréciera beaucoup son humour, et qui ne le lis pas sur le net.

    Par contre je suis toujours preneuse de nouvelles perles 🙂

  6. Gima dit :

    Boo »

    Oh boo est une libraire 😀 *copine*
    Après j’aimerais bien qu’on arrête d’appeler BD l’album de Pénélope… vous heurtez ma sensibilité. C’est des petits mikey mais pas une « bande » dessinée.

  7. Francis dit :

    Les petits mickeys c’est quoi sinon de la BD ?
    Ensuite, bon, Pénélope, j’achète pas non plus 😀

  8. Gima dit :

    Francis »

    des mickey c’est des petit dessins. si les petites dessins il sont pas dans des bandes alors c’est pas des bandes dessinées 😀

  9. wawaa dit :

    Les petits mickey c’est des trucs qui pendouillent dans le nez.

  10. Donio dit :

    Exemple, les recueils de dessins de presse de Plantu ne sont pas des BD.

  11. je n’ai moi non plus pas acheté la BD de Penelope car peur d’être déçue puis je suis déjà son blog ça me va

    Marie

  12.  
Répondre