Pour voir la page originale de l’interview, suivez ce lien

Laetitia , 26 ans, Paris.

Gamine, tu rêvais d’être :
Je voulais être ermite ou prof d’histoire géo.

Et aujourd’hui quel est ton job :
Je suis libraire (au chômage :-/).

Ton surnom :
Mlle Gima, mais certains disent aussi Gigi.

Tu es plutôt jean/baskets ou Chanel de haut en bas :
Plutôt jean baskets, mais jean levis 512 et tee-shirt cintré en coton équitable (vert, ai-je besoin de le souligner ?).

Une petite annonce pour te caser :
Libraire, drôle, intelligente, motivée cherche boulot en librairie ou événementiel pour laisser libre cours à son inventivité et lier amitié professionnelle avec ses collègues. (Oui je suis casée personnellement, donc autant essayer de me caser professionnellement.).

Ton expression favorite :
Qui vivra verra.

Quand tu as une heure devant toi, tu en profites pour :
Geeker 😀

Quel est l’objet dont tu ne veux pas te séparer même pour un million d’euros :
Hum… dure question… De fréquents déménagements m’ont appris à me séparer d’objets devenus inutiles. Même mes 400 livres préférés dorment à l’heure actuelle en garde-meuble… Non, je crois que le seul objet sans lequel j’ai du mal à vivre c’est mon pc : Walter.

Si tu pouvais passer 24h dans la peau de quelqu’un d’autre, ce serait :
…je crois que ce serait Angelina Jolie. Pas pour sa vie de star ou son beau gosse de mari. Mais parce qu’elle a l’air de s’impliquer vraiment dans de multiples projets, elle doit être fourbue en fin de journée mais contente d’elle. J’aimerais voir ce que ça donne en vrai à son échelle.

Les trois endroits où tu te sens bien dans ta ville :
Chez moi, dans un restau pour un brunch dominical, sur les quais de la Seine un soir de semaine.

Ta marque de fringues préférée :
C’est une marque de distributeur plus que de créateur… mais promod est typiquement le genre de boutique où j’entre et où j’arrive à trouver tout de suite quelque chose qui me plaît.

Ton bouquin référence :
Je n’ai pas de livre de chevet si telle est la question. A vrai dire j’ai dû limiter mon déménagement à quelques livres indispensables à garder dans mon tout petit appart actuel… Et j’en ai sélectionné 122 exactement. Donc non je n’ai pas de bouquin de référence, mais une bibliographie de référence avec du roman, de la bédé, des essais, du bien être et de la fantasy :p

Le film que tu as vu plusieurs fois :
Amélie Poulain :p

La musique dans ton MP3 :
L’intégrale de Janis Joplin

Tes cinq derniers achats :
2 paires de chaussures chez new look, un jean extra flare, un sac à main en cuir des 70’s, et un billet d’avion pour l’Ecosse.


Quand as-tu commencé à bloguer :
En mai 2003. Oui, vous savez bien compter : ça fait 5 ans.

Pourquoi as-tu donné ce nom à ton blog :
En fait le blog à changé de nom plusieurs fois. Mais ça fait 2 ans qu’il porte celui-ci. Parce qu’à cette époque j’avais besoin de me réapproprier cet espace et de l’intégrer comme étant pour moi et à moi ; qu’importe les commentaires désobligeants de certains.

Définis ton blog en cinq petites phrases, maximum :
(Facile : c’est déjà fait.) Ce blog est un farfouillis de billets d’humeur, de notes d’actu, de photos, de réflexions, de liens, de critiques culturelles et que sais-je encore ? Dans ma bulle c’est un blog plein de choses et plein de vie qui ne veut décidément pas s’inclure dans une catégorie.

Raconte-nous ce qu’il y avait dans le post dont tu es la plus fière :
C’est un post qui tenait en un mot répété plusieurs fois, celui où j’ai enfin identifié ce qui me terrorise dans la vie et où j’ai mis un nom sur cette peur. Je suis sûre que très peu de gens ont compris, mais pour moi celui-ci compte beaucoup, parce que j’ai identifié ce qui me faisait peur.

… Et celui que tu as failli effacer car tu en as honte :
C’est une déclaration personnelle à quelqu’un qui lisait mon blog et qui comptait beaucoup pour moi, que je voulais rattraper par un billet public pour le forcer à réagir, tout en sachant que d’autres auraient compris qu’il avait repris contact (à leur grand dam).
Je l’ai écrit, publié entre trois larmes, puis effacé ¼ d’heure plus tard. Mais je l’ai gardé pour moi, parce qu’il me sert à me secouer les puces quand je commence à faire ma Caliméro :p

Tu écris sous pression, en dix minutes et en avalant trois cafés, ou sans stress, tranquillou, en dégustant du thé au jasmin :
En fait… cette question est motif à un prochain billet. Donc on va s’abstenir d’y répondre ici.

Regardes-tu les choses, les gens, en te disant « il me faut une idée pour mon blog » :
Non. Mais il m’arrive de voir un truc et de me dire « ça c’est blogable » !

Tes copains, copines, parents, savent-ils que tu blogues :
Tous, ils le savent tous et certains lisent quotidiennement. :p je ne me cache plus désormais et j’assume coute que coute.

Ton blog préféré :
C’est comme les livres… j’en ai beaucoup trop. Ma liste de blog VIP est actuellement entre 10 et 15 flux…

Connais-tu beaucoup de blogeuses :
Je commence à en connaître beaucoup. Mais comme je suis pas vraiment physio il me faut souvent 5 minute face à face pour remettre un nom sur la tête qui est en face de moi :p

Dans deux ans, te vois tu encore blogeuse :
Evidement, même si je changeais radicalement le passé m’a appris à ne pas effacer les blogs. Donc j’écrirais peut être moins, peu être plus, mais le blog serait toujours là :p

2 réponses à “[Semaine redac chef de Nuage de Fille] Mon interview”
  1. gazelle dit :

    Très sympa cette petite interview, vraiment 🙂

  2. Gima dit :

    gazelle »
    A force je commence à ne plus voir l’intérêt de ces trucs :p

  3.  
Répondre