Article original ici

Il y a des gens qui ont des passions étranges… des trucs un peu bizarres qu’on juge de notre regard très personnel. Il y en a qui aiment les poneys, d’autres les petits enfants, moi j’ai même un faible pour la botanique. Et bien il y a des gens très étranges qui assument pleinement leur passion… de l’électroménager. (que voulez vous… en même temps ces robots qui font du bruit et qui brillent de tous leurs chromes…).

Chez Electroménagère ça a carrément donné un blog. Et sur celui ci elle s’amuse à publier les interviews de blogueuses. Pour la peine je fais partie du panel. Vous pouvez donc allez voir mon interview chez électroménagère :p

1 – Quel est le premier appareil électroménager que vous avez acheté et dont vous vous souvenez ?

Que j’ai acheté moi même… un appareil à raclette. Il s’agissait même du fameux « jour de fête de tefal ».

Je l’ai acheté 2 mois et demi avant d’emménager dans mon premier appart. J’avais même pas encore de frigo ou autre mais pour moi il était important d’avoir un appareil à raclette. Parce que pour moi cette machine est le symbole de la convivialité qui investira l’appart. Donner une « soirée raclette » c’est souvent prétexte à une très bonne soirée entre 6 et 10. Cette réflexion vient quelques années après hein. Mais voila… si j’ai jugé que c’était l’occasion ou jamais d’avoir un appareil à raclette, à mon avis, c’était pas anodin. En plus je l’ai eu pour une misère…

…et je l’utilise toujours (même si les caquelons ont du mal à tenir leur âge).

(NDLR : Tu as acheté un appareil à raclette avant ton frigo ? Rassure-moi… t’es savoyarde ?)

 

2. Quel est l’appareil électroménager dont vous ne pourriez vous passer ?

Ma cafetière. J’en ai même déjà fait un article. J’ai adopté la senseo il y a maintenant un an. Avant je buvais du café soluble d’une marque qui me coutait de plus en plus cher. En plus, comme je suis la seule à boire du café à la maison c’était tout un tintouin pour le préparer.

Du coup quand on m’a proposé une bonne offre pour la senseo j’ai pris. Pour une tasse par ci par là dans la journée c’est parfait. En plus je suis une adepte du café flotté à l’américaine, donc cette cafetière me va très bien. Et comme je veux quand même du gout je tourne au corsé tout le temps.

J’ai essayé les capsules écologiques qui se rechargent. Ça fonctionne mais faut s’appliquer vraiment au remplissage. Or moi, ce que je demande à la cafetière c’est de s’allumer d’un bouton, servir de l’autre. Alors l’exercice de recharge… faut que ce soit le dimanche aprèm quand je veux un vrai, pur, bon café.

A voui et ma bécane c’est la nouvelle génération, celle qui clignote pour me dire « y a plus d’eau ». J’ai pas pris l’écran LSD parce que je me suis dit qu’il n’était pas nécessaire de pousser la dose d’assistanat.

(NDLR : si Mlle Gima prend un café chez vous, vous savez maintenant EXACTEMENT comment le préparer)

3 – Quel est l’appareil électroménager que vous détestez le plus ?

Hum… l’ouvre boite électrique. Dans ma jeunesse j’ai toujours connu ce truc. C’était un cauchemar pour moi, j’arrivais jamais à m’en servir correctement. Du coup j’avais le droit à une humiliation personnelle quand il n’y avait personne (et dans ce cas on fait semblant de plus avoir faim), soit une humiliation publique (parce que franchement faut être quiche pour pas savoir s’en servir) quand je n’étais pas seule.

Et du coup, à mon premier appart, quand j’ai découvert le simple ouvre boite en métal avec 1 croc, ça a été le coup de foudre : plus aucune boite ne me résistait. Le seule truc c’est que si on n’y fait pas gaffe ça rouille. Mais tout de même, je préfère en racheter un de temps en temps que d’avoir à utiliser ces « fausses bonnes idées » d’ouvre-boite.

(NDLR : AH bah voilà ! ça change du fer à repasser et de l’aspirateur ! L’ouvre-boîte électrique, ça c’est vraiment un appareil qui incarne le MAL !)

4 – Quel est l’appareil électroménager que vous rêveriez d’acquérir ? (budget illimité)

Alors là… ça c’est la question piège. Toute nana qui feuillette un tant soit peu les magazines de déco a plein d’idées sur la question. A première vue j’aurais dit les robots professionnels chromés, mais je sais très bien que je ne l’utiliserais pas assez.

Donc plus concrètement et honnêtement… ce serait un ensemble four, chauffe assiette, cuit vapeur encastrable. Et si le four s’ouvrait par le bas… ce serait l’extase.

Mais bon, vu notre mini appart actuel, avec le chéri, le truc qui nous serait le plus utile ce serait surtout un… mini lave vaisselle. J’ai vendu mon gros lave-vaisselle lors du déménagement mais depuis, ça me manque.

5 – Quel est l’appareil électroménager qui n’existe pas encore dont vous béniriez la création ?

Le lecteur audio de livre de recette. Un peu comme un lutrin magique, on pose le livre et il lit à notre rythme. évidemment avec le RFID ça devrait être possible, mais je sais qu’au fond je n’en aurais pas envie… trop »robotique » pour l’art précieux de la cuisine.

(NDLR : Un chéri qui lit la recette alors ?)

Une réponse à “Mon interview ménagère (article en partenariat avec l’éléctromènagére).”
  1. Little daewoo dit :

    Alors moi aussi l’ouvre boite electrique c’est le cauchemard…
    Y a 10jours chez mes parents j’ai vécu de nouveau l’angoisse de ma jeunesse!
    Mais rien d’autre pour ouvrir la boîte…

  2.  
Répondre