A paris, j’ai la chance d’avoir deux grandes fenêtres qui donnent sur une arrière cour assez large pour donner pas mal de lumière et peu de vis à vis. Le cas est assez rare pour être signalé et apprécié malgré les 4 étages sans ascenseur.

Qui plus est, mes fenêtres jouissent d’une petite avancée que je me suis permise d’envahir avec mes « trucs et machins » histoire de donner de la couleur à ces rambardes et gouttières grises. L’invasion a ainsi commencé par deux petits plants de lierre avant de céder à la jardinière de plantes aromatiques:

D’ailleurs cette année j’ai fait une très belle récolte de Verveine.

Mais plus « remarquable » que les pots de fleurs ce sont surtout les carillons qui me remplissent de plaisir. Car non contente d’avoir ramené mon carillon en bambou de province, j’ai ajouté sur la fenêtre de la chambre un carillon très moche offert par Yves rocher histoire d’habiller la rambarde en attendant des plantes. Et ce truc moche et kitch produit un bruit régulier qui imite parfaitement le timbre de l’ancienne horloge de mes parents qui sonnait tout les quarts d’heure.

Ici, le carillon est plus discret mais ce timbre particulier que j’entends plus que j’écoute à pour effet de me détendre comme jamais. C’est assez impressionnant quand on y pense et j’ignore quel est l’avis de mes voisins sur le bruit que fait ce truc mais je suis ravie de ce goodie aussi moche qu’il puisse être.

Dernier truc qui pendouille à mes fenêtre c’est un sun-catcher que j’ai attaché sur le volet dérouillant.

Quand le soleil tape dessus cela décompose la lumière et l’envoi dans tout les sens. Ainsi, vers 11 heure en général je vois apparaitre de multiples points de toutes les couleurs dans le salon qui bouge doucement en suivant les oscillations du vent. Question feng shui ces petits cristaux à facettes sont aussi sensés énérgiser les pièces et rééquilibrer un mauvais alignement. Si c’est pas chouette ça :p

Donc au final mes fenetres sont amplement rentabilisées et assimilées  comme entités appartenant à la maison.

On y trouve les plantes aromatiques pour la cuisine et d’autres vegetations pour le plaisir de l’oeil. Il y a un petit « ting ting » regulier et un plus profond « tong tang » quand le vent est fort. Enfin quand le soleil est de la partie ça projete une multitudes d’arcs-en-ciels très poétiques dans le salon.

Tout ça pour dire que dans un petit appartement il ne faut jamais negliger le moindre element qui permettrait d’agrandire l’espace disponible

3 réponses à “Mes fenetres”
  1. Léna dit :

    marrant, j’ai tout de suite pensé à tes voisins pour les carillons 😉 j’adore les bruits que font ces gadgets ! ça rend zen je trouve !

  2. Tu sais ce que j’aimerais retrouver? Ces espèces de petites fleurs en plastique, montées sur une tige, et qui tournent quand il y a du vent.
    Quand j’étais petite ma tante m’en mettait plein sur son balcon en Italie et ça me rappelle plein de bons souvenirs. Il faut que j’en trouve un (je vais pas aller jusqu’à Genova pour trouver ça si??)

    Sinon y’a quelques temps mon frère m’avait ramené un Dream Catcher de son périple tahitien. Je l’ai viré, manifestement ça ne fonctionne pas. ARNAQUE!

  3. Gima dit :

    @Vanessa ne se plaint pas:

    je sais ou en trouver :p sur les bords de plages ils en vendent aux touristes, c est immanquable.
    et pour les dream catcher les règles d installation sont bien plus compliquer au on semble le croire :p et pis c est moche de tout façon

  4.  
Répondre