GREASE A partir du 8 octobre 2008  - de 18 € à 62 €

Cette semaine j’ai été à l’avant première de Grease au théatre Comédia de Paris. J’étais invitée par le club métro avec qui j’avais déjà rencontré Sophie Kinsela. Sur le coup l’idée de cette sortie me plaisait plutôt bien, même si c’était tard et que c’était Grease. J’ai calculé que je n’avais pas vu le film depuis 14 ans (là on en prend pour son grade quand on arrive à avoir ce genre de compte). C’est donc tout à fait positive et avec de vague souvenir de l’histoire que je suis arrivée sur place.

D’abord le Comédia mine de rien c’est toujours aussi sympa avec sa déco art nouveau, les sièges sont trop petit comme dans la plupart de ces salles mais on a fait avec.

Niveau mise en scène de la revue c’était bien trouvé question scénographie, les chorégraphies valent ce qu’elles valent et l’humour assez potache qui se mêle aux chorés est plutôt bienvenue, même si pour la peine ça infantilise encore plus l’histoire.

Le truc, c’est que j’ai jugé le rôle de Danny (1er rôle masculin) « massacré » par son interprète Djamel Mehnane; ou plutôt: c’est une grossière erreur de casting que de l’avoir choisi car il ne correspond ni  à l’image ni à la voix de son prédécesseur dans le film: Travolta pas moins. Or Grease dans la tête des gens, c’est Travolta!

A coté de ça le premier rôle féminin est plutôt bien tenu par Cécilia Cara. Elle n’a pas toujours la bonne voix mais avec de l’exercice et de la pratique ça viendra au fur et à mesure des représentations. Et elle incarne plutôt bien Sandy.

Par contre là où il y a une vraie bonne surprise c’est sur le second couple: Amelie Munier ( Rizzo ) et David Ban ( Kenickie ). Les voix, la stature, la danse, tout est bon, même si je trouvais la Rizzo des premiers tableaux un poil trop « cruella ».

Le Reste de la troupe ma foi me semblait bien dans ses rôles respectifs. Parfois sur-joué mais après tout on est dans une comédie musciale !

Question histoire je ne vous fait pas un brief, ce n’est pas exactement la même que dans le film et on saute à certains moment des clés importante pour la compréhension de l’histoire (comme du passage « Rizzo enceinte » à « Sandy se rebelle »).

Si c’était à refaire j’y referais peut être un saut pour me laver la tête, mais quelque part je préfère regarder le film chez moi parce qu’il n’y avait pas cette petite jubilation lorsqu’on attaque la dernière chanson. Sur scène s’est rattrapé par le final mais j’ai préféré celui du film.

Et puis les comédies musicales, c’est sympathique pour une soirée mais je n’en ai pas encore vue (sauf « cabaret ») qui me face sortir en disant « j’ai passé une super soirée ».

La revue GREASE au théâtre Comédia de Paris – A partir du 8 octobre 2008 – de 18 € à 62 €

3 réponses à “Avis et critique sur comédie musicale Grease au Comédia”
  1. Cilou dit :

    Je me lève et je confirme cette critique ! Et je rajouterai un j’aime pas Cécilia CARA (mais cela ne regarde que moi).
    Il faut dire que Amélie MUNIER est une artiste accomplie (CABARET, CHICAGO …) et en comparaison d’une starlette de comédie musicale pourrie ou d’un jeune premier de la série culte franco française, cela fait toute la différence !
    Ouste, vilaine Cilou, tu es bien médisante !

  2. wawaa dit :

    J’aime pas Cécilia Cara. Je tenais à le dire.

  3. sounie dit :

    ça ne me dit pas non plus, et avec ton post, encore moins … difficile d’arriver à la cheville des plus grandes comédies musicales originales, quand meme !

  4.  
Répondre