Hier soir je suis allée visiter l’exposition « Elles » du centre Pompidou. Plus précisément j’étais invité par le mécène  (Yves Rocher) à me faire une idée sur cette exposition avec quelques centaines d’autres privilégiés. Ce qui tombait plutôt bien puisque je n’ai pas fait une seule expo d’art moderne depuis au moins un an et que ma licence en « histoire de l’art » prend la poussière dans tous les sens du terme :p

Le pitch de l’exposition est tourné non pas sur un courant esthétique ou un thème artistique, mais sur le fait que seules des artistes femme sont présentées. Une idée qui s’exprime dès l’entrée avec d’immenses badges sur lesquels les noms des grands artistes du XXe siècle sont féminisés (exemple avec Le Corbusier qui devient « La Corbusière » ). Je vous avoue de suite que je n’ai pas trouvé le concept révolutionnaire. Pourtant c’est une expo très riche qui est ainsi livré sur 8000m², à la manière d’une rétrospective de ce qui s’est fait « au féminin » au siècle dernier.

Et on trouve de tout : des installations, du design, de la photo, de la peinture, de la vidéo, etc, etc. Mon grand plaisir, personnellement, a été de voir « en vrai » certaines œuvres anciennes de Sophie Calle à qui je voue une vraie admiration. Notamment certains originaux de la série « L’Hôtel ». J’ai aussi découvert des œuvres de Eleanor Antin (100 boots, 1935) et d’Alexis Smith (Alone, 1976) qui m’ont aussitôt séduite.

Pour ceux qui ne connaissent que peu l’art moderne et contemporain, l’exposition a cet avantage de présenter de tout (ou presque) en allant du très figuratif au très conceptuel. En suivant le plan « historique » de l’exposition cela offre un bon travelling  historique sur la place des femmes et leur investissement dans les courants conceptuels. Le traitement des sujets « au féminin » se perçoit avec plus ou moins de tact, mais sans perdre la pertinence à laquelle on voulait s’attendre.

Pour ceux que ça intéresse, le centre Pompidou a mis en place un site dédié à l’exposition pour faire une visite virtuelle et permettre d’aller plus loin.

Et j’ai aussi 3 places à vous faire gagner pour visiter l’exposition jusqu’au 14 novembre ! Pour remporter celles ci, dites moi juste en commentaire quelle est votre artiste féminine préférée – tout siècles confondus, hors musique et cinéma

8 réponses à “Exposition elles@centrepompidou”
  1. Pénélope dit :

    ça continue dans les concours mais tu es une vraie fée ou une mère noËL !!

    Alors mon artiste féminine préférée, je l’ai découverte il y a peu grâce au film Séraphine. L’histoire de cette femme talentueuse m’a ému et son art est un exemple.

    Elle a su inventer seule sa propre technique et mélanger des ingrédients naturels pour obtenir des couleurs éblouissantes. J’aimerai qu’elle soit encore en vit pour enseigner ses secrets.

    Comme beaucoup d’artistes, elle avait de l’or dans les mains et malheureusement sa faiblesse « mentale » lui a joué des tours.

    C’est un bel exemple tout de même qui prouve que malgré la différence, tout le monde peut réaliser ses rêves.

    BISOUS à tous les artistes

  2. lilli dit :

    Une artiste féminine préférée ? je vais faire originale : Marguerite de Navarre pour ses poemes dont l’heptameron

  3. eloise dit :

    moi je dis marguerite duras.
    bises

  4. Marceline Desbordes Valmore, une poétesse du XIXe siècle admirée par Beaudelaire, Balzac (qui n’était pourtant pas le dernier misogyne venu !), Hugo et un tas d’autres.
    Elle a eu une vie assez dure (plusieurs de ses enfants sont décédés) remplie de choix personnels audacieux pour une femme à cette époque (c’était une amoureuse) et ses poèmes sont d’une grande sensibilité.

  5. Wafaa dit :

    Moi c’est Frida Khalo !!! J’aime beaucoup ses oeuvres !

  6. Mlle Gima dit :

    Lili et Eloise vous pouvez m’envoyer vos coordonnées postale par le formulaire « contact » (en haut).

    Merci

  7. eloise dit :

    un grand emrci a melle gima!!!
    cette expo me semble supere!

  8.  
Répondre