Après trois ans de travail en freelance, il n’est pas facile de reprendre le chemin du salariat…

Aujourd’hui, cela fait 4 mois que j’ai signé un contrat chez un employeur, et je dois dire que l’acclimatation est rude. Pas tant à cause de mon travail (que j’adore), mais pour tout ce qui entoure un poste salarié.
Les horaires, le chemin du bureau, l’esprit d’équipe et les contraintes. Tout cela s’oublie vite lorsqu’on a été freelance aussi longtemps !
Mais la rééducation se fait, petit à petit, sans véritable douleur.

La seule véritable contrainte, c’est finalement l’investissement temps et le phagocytage de la vie privée.
Car en étant freelance et en travail autonome, on travail de chez soi, lorsque ce nécessaire, et avec une efficacité qui tiens avant tout au travail en solo.
Alors qu’en salariat en équipe… On doit aller travailler (1heure) … être présent pour l’équipe (6h /j) … passer du temps en réunion … etc …

Résultat : j’ai vu fondre mon temps personnel au profit de ma mission pro (que j’adore, je vous l’ai déjà dit ?).

Résultat collatéral : ce blog est mort. Ou plutôt sous respirateur artificiel…

Parce qu’il m’a fallu 4 mois (je viens tout juste de finir ma période d’essai) pour trouver ENFIN un rythme de vie.
Un équilibre précaire qui me permette de marier ma passion professionnelle, ma vie personnelle, mon investissement blogueur ET … le plaisir de manier la plume pour ce blog personnel.
Avec un peu de chance, je vais enfin trouver le temps de … trouver ce temps d’écriture !
On y croit très fort…

4 réponses à “Prendre le temps … de prendre son temps”
  1. Fanny dit :

    Pas évident de trouver du temps… qu’est-ce qui t’a fait renoncer à ton statut de freelance ?

    • Mlle Gima dit :

      @Fanny:
      Il fallait que je valide mes acquis et que je me frotte à certains gros comptes.
      En tant que Freelance autodidacte ce n’était pas facile à aborder…

      Et le poste est parfait, la proposition à eut lieu au bon moment, donc … j’ai tenté ma chance !

  2. Lili dit :

    Pas évident de tout conjuguer ! J’admire celles qui parviennent à bloguer autant qu’elles le souhaitent ! La vie pro et les trajets prennent déjà tellement de temps… !

  3. Bon courage dans ce nouveau rythme, alors… Ce serait trop dommage de laisser ce blog mourir à petit feu !

  4.  
Répondre