Cet article ne se veut absolument pas un manifeste ou une leçon de vie. C’est l’aboutissement d’un ras le bol et de l’envie d’ouvrir les yeux à ceux qui bloguent en toute naïveté (franchise),  sans s’occuper du coté business des blogs.

Car, cher blogueurs, on vous ment, on vous spolie ! En disant ça je pense avant tout à mes condisciples blogueuses beauté, créa, et mode. Mais je suppose que ça ne se limite pas à ces domaines.  Quand je vois les sollicitations de « partenariat » que l’on reçoit, je ne peux que croire à l’image de cocottes sans cervelle qu’on nous assigne. Sommes nous si « rose bonbon » qu’on doit croire aux énormes baudruches qu’on veut nous faire passer pour des cadeaux ?

Sous couvert du mot « partenariat », on vous fait passer des échanges commerciaux pour des cadeaux que vous auriez tort de refuser.

En même temps, tout le monde n’est pas versé dans l’art du e-marketing. D’ailleurs tout le monde n’a pas forcément envie de s’en soucier. Mais tout de même, juste pour vous ouvrir les yeux, voici deux trois décryptages qui pourraient vous servir.


Les liens :

Combien de fois par semaine recevons nous des propositions d’échange de liens ? Et par échange  de liens, j’entends toutes les solutions conduisant à afficher une URL sur votre site. L’insertion d’un lien en blogroll, dans le corps d’un texte ou l’ajout de widgets censés booster le référencement en affichant votre lien sur d’autres sites partenaires.

Vous vous doutez bien qu’ils ne viennent pas vous faire des offres aussi courtoises sans une bonne raison. Pourquoi un blog à 300 visiteurs par jour intéresse-t-il une marque ou une agence (toutes critiques de qualité mises de coté) ?

Parce que votre lien, aussi modeste soit-il, est une petite brique dans un énorme système de référencement.

Parce que 10 liens de petits blogs, cela équivaut au lien d’un blog de moyenne influence (et ainsi de suite selon une échelle de qualité définie par Google.)

En vous demandant de linker leur site, ils achètent gratuitement un bout de référencement. Quand on connaît l’importance du référencement pour un site pro, et qu’on a une certaine estime pour son propre site, on peut se demander légitimement si ce lien gracieusement offert est une bonne affaire…

Et ils ont beau vous faire un lien en retour, méfiez vous. Leurs  liens contiennent parfois une balise (nofollow) qui empêche les systèmes de référencement de vous prendre en ligne de compte. Car, à trop linker de petits blogs, leur référencement peut se voir rabaisser (toujours à cause de l’algorithme Google.)

Rien ne doit vous empêcher de vouloir linker un site que vous appréciez, mais demandez vous toujours pourquoi on vous propose de faire un échange. Mesurez le poids de vos liens, pour eux, mais aussi pour votre site et sa qualité !


Les articles :

La première offre qu’on vous fait quand il est question d’articles, c’est souvent celle de l’échange : écrivez un billet pour eux et en échange  ils écriront un article sur vous.

Ça pourrait passer pour une transaction gagnant/gagnant, pourtant c’est plutôt de l’ordre d’un échange de cartes panini. Car même si on pense la transaction équitable, vous ne connaissez pas le jeu de l’autre…

Or, écrire un article parlant de leur site/produit/marque, c’est évidemment leurs offrir des liens, mais c’est aussi les inclure dans un contenu de qualité qui permettra d’attirer non seulement les robots indexeurs, mais aussi de vrais lecteurs (comme vous et moi) qui suivront d’autant plus facilement votre recommandation.

On en revient donc au problème des échanges de liens, mais en appuyant sur l’inégalité de cette transaction. Pensez vous vraiment qu’un lecteur de site commercial va suivre votre lien (non marchand) alors qu’il est là dans une démarche commerciale ? Alors qu’à l’inverse, votre lecteur de blog non commercial est beaucoup plus enclin à suivre vos recommandations et à cliquer.

Enfin, il y a une proposition à laquelle nous, blogueurs, sommes sensibles : la possibilité d’écrire sur un gros site et de nous faire connaître. Rédiger pour une marque, un journal, etc, quelle aubaine ! C’est déjà assez flatteur pour notre plume, mais on espère derrière ça récupérer du lectorat, sinon s’ouvrir des portes. Mais on oublie souvent que tout travail mérite salaire.

Je ne vous dis pas de refuser d’écrire un ou deux articles si le demandeur vous intéresse vraiment. Mais vous faites là un travail de qualité qui, autrement, devrait être acheté à des pigistes. Et croyez moi, une pige ce n’est pas 20 euros les 2000 caractères !

Ne vous faites pas berner par des statistiques qu’on vous annonce. Ne vous faite pas flouer par un beau site. Sachez réfléchir en tant que « blogueur méga influent à votre échelle ». Pensez-vous vous faire vraiment plaisir en fournissant ce billet et ainsi pouvoir l’offrir de bon cœur ? Ou ne vaudrait-il pas mieux demander une compensation pour le travail fourni et la fleur que vous leur faites ?

Il y a nombre de site semi commerciaux qui alimentent leur blog sans débourser le moindre centime. Et lorsqu’ils vous offrent des avantages en nature, ne soyez pas berné par les prix des ces objets : il y a une différence entre le prix de vente public et le prix de revient réel.

De manière générale, dans toutes les propositions qu’on fait (et je n’en ai pas cité beaucoup,) n’oubliez pas la fable du corbeau et le renard quand  tout cela est très alléchant.

Sachez réfléchir avant d’accepter !

Vous éviterez ainsi de brader votre travail (d’écriture ou de référencement) mais vous  empêcherez (à votre échelle) l’entretien d’un business des blog à l’éthique parfois défaillante.


Exceptionnellement je modère les commentaires sur ce billet ;-)

26 réponses à “Conseils aux blogueurs en matière de partenariat”
  1. Cosmetogirl dit :

    Voilà un article très sensé! Ca me rappelle une histoire; Un jour un site de professionnels de la beauté m’a contacté pour me dire qu’ils avaient utilisés un de mes articles ( je me souviens parfaitement que c’était un post sur le pschitt Magique de Garancia), et qu’il l’avaient publiés dans leur newsletter le matin même. Cette newsletter avait été envoyé à je ne sais combien de milliers d’abonnés. J’ai été tellement sidérée que je n’ai pas su réagir. Ils ne m’ont même pas demandé l’autorisation!! Et puis le mal était fait. N’empêche, j’ai eu l’impression de m’être fait volé de mon travail et c’est une sensation très désagréable!

  2. Cilou dit :

    Excellent !

  3. caroline dit :

    Ca fait plaisir de voir que dans la blogosphère il y a encore des filles qui ont les pieds sur terre … et la langue bien pendue.
    Bravo !

  4. L’avantage d’être une petite bloggeuse, c’est qu’on n’a pas de propositions « indécentes »!

  5. Ludivine dit :

    Car peut-être tu es dans ce milieu tu arrives à l’analyser de cette manière mais moi … pffiu je te dis merci !
    Mais tu vois nous aussi on essaie d’intéresser des « blogueuses » à notre marque sans que ce soit de la pub et que se soit un budget pour nous (car budget il n’y a pas) et quand je tiens le blog je suis sollicité de la même manière … c’est pas facile, mais si tu restes toi même au final tu fais ce que tu veux de ton blog, je pense c’est à partir du moment où il devient un réel outil de travail que là ça devient exagérer … multitude de billets sponso …
    Bref, merci bien :)

  6. Sandrine dit :

    J’avoue être partagée sur le sujet. Bon, reflechir, oui, bien sur! Faut savoir ce qu’on fait ! Pour ma part, de par ma formation et mon metier, je suis conciente de ce que je fais et du fait de me faire acheter.

    Cependant, entre un article sponso payé une misère et rien du tout … j’ai souvent choisi l’article sponso payé une misere. J’ai arreté quand j’ai eu un vrai salaire, mais a une époque, c’était mieux que rien. Alors on me dira que j’ai prostitué mon blog et c’est pas faux (ca ne concerne pas le blog que j’ai mis en url ici je précise). Je sais que j’ai cautionné une pratique commerciale parfois honteuse.

    Pour ce qui est des produits offerts, je pense que l’importance c’est avant tout de rester honnete. Avec soi et avec ses lecteurs.

  7. Beauté Blog dit :

    Contente de voir que je ne suis pas la seule à penser ça! (Cf, mon post à peu près sur le même thème d’il y a quelques jours). J’espère que cela va faire réagir la blogo en positif bien sûr. Combien de fois je reçois des mails que je trouve super gonflés du genre « j’ai mis un lien vers votre blog sur notre site marchand. Si vous voulez qu’on le laisse, il faut en mettre un vers notre site ». Heuuuu. Bah non!!!
    Bref !

    Merci pour ce post, très bien vu, j’adhère.

  8. Wawaa dit :

    J’ai eu une proposition récemment pour mon blog gersois, un hôtel de grand luxe entièrement « écologique » à Paris. La nana voulait un échange de lien parce qu’il m’arrivait de faire de « jolis articles sur les hébergements type auberge/hôtel ». Je lui ai expliqué pour commencer que mon blog traitait principalement du Gers et que mon lectorat n’avait pas les moyens de s’offrir une escapade de luxe à Paris, aussi écologique l’hôtel soit il (surtout que chez moi Ecologie rime plus souvent avec Economie et non pas dépenser une somme exorbitante pour dormir dans le luxe), et que je ne voyais pas l’intérêt d’un échange de lien parce qu’il n’y avait AUCUN rapport. Elle a insisté, mais je n’ai plus répondu, parce que, moi, avec mon petit blog perdu au fond du Gers et sa centaine de visiteurs par jour, je comprenais pas l’intérêt qu’elle y portait… maintenant, grâce à toi Gima, j’ai compris ! Parce que bon, j’estime avoir juste des petits blogs et donc je suis toujours étonnée d’être contactée. C’est beaucoup plus clair.

    Ah ah et aussi le 50% de réduction sur ma première commande pour une boutique de produits du terroir. J’avais refusé parce que , non seulement je devais écrire quelque chose, mais pour avoir « un bénéfice » j’étais obligé d’acheter, et donc je dépensais de l’argent. Quand je les ai recontactés pour sponsoriser une concours, finalement, ils pouvaient rien donner en « lots ».

    Sinon pour le reste, je fais des partenariats uniquement quand le cadeau m’intéresse parce que sans ça je ne pourrai pas me l’offrir (je pense aux beaux livres reçus d’une librairie en ligne, c’était vraiment l’occasion de m’offrir des bouquins que j’avais pas et j’avais plutôt aimé le concept même s’ils se sont fait une pub d’enfer ! ) et quand ils sponsorisent un concours (mais les concours chez moi c’est rare).

    Ca me rappelle aussi quand une société de cours de langues m’avait juste proposé d’écrire un article sur eux, en échange d’une « visibilité » de mon blog axé perte de poids sur leur site à eux parce que j’avais écrit un article sponso sur un de leur concurrent.

    Bref, effectivement, ils nous prennent pour des courges !

  9. So dit :

    Ouais, yen a marre, hein !!!!!!! ;) C’est vrai que certains abusent et il est parfois facile de tomber dans le panneau…
    Merci en tous cas pour les petits détails techniques que je ne connaissais pas, grande naïve de la blogo que je suis (le nofollow : mais quelle arnaque !!!)
    PS : J’adore le visuel « keep on blogging » :)

  10. AthenaSakura dit :

    je ne connaissais pas du tout le nofollow non plus !
    Moi je suis encore assez naïve…

  11. Mlle Gima dit :

    @ So et Athena :
    Même si c’est mon job actuellement, je vous avoue que j’ai découvert ces histoires de liens et de référencement au cours de mon expérience de blogueuse ;-)
    Mais une fois qu’on se penche sur ces problèmes on perd vite de la naïveté.

    @Wawaa :
    C’est marrant, je vois exactement de qui tu parles sur chacune de tes anecdotes ^^

    @Beauté blog :
    Ouaip j’ai vu ton article. Et même si ça ne concerne que le rédactionnel, je suis tout à fait d’accord.
    D’ailleurs j’espere que ta parole, en tant que journaliste, ait du poids envers les filles qui hésitent.

    @Sandrine :
    Là tu me parles surtout de rédactionnel et d’articles sponso. Or, pour moi, les articles sponsorisés restent le point le moins problématique. Avec du sponso tu es payé (même si cela reste faible) mais on ne te prend pas pour un pigeon…

    @Ludivine :
    On en avait déjà parlé, ta marque est belle mais sans boutique en ligne il est très acrobatique de vouloir communiquer avec les médias web ;-)

    @Marie WG :
    Attention, l’importance du blog n’est absolument pas un facteur de tranquillité. Il suffit d’un page rank de 2 pour être sollicitée pour du référencement déguisé…

    @Cosmétogirl :
    Ils ont laissé un lien vers chez toi ?

  12. à vrai dire pour ‘instant ce qu’on m’a proposé et que j’ai accepté m’interessait vraiment. Mais, grâce à tes infos, je serai vigilante !

  13. Aude Nectar dit :

    En effet, un blogueur n’est pas considéré comme un journaliste, les articles sont repris sans compensation financière le plus souvent, les propositions d’écrire gratos, parce que je suis une passionnée, pour me rendre service quoi, sont fréquentes. Ensuite à nous de voir en effet si le support nous intéresse, mais tout ça manque de règlementation et de réelle reconnaissance. Pour les pubs et liens, je ne rentre pas là-dedans.

  14. hanae dit :

    article tres interessant pour une nouvelle blogeuse comme moi (1 mois). Je mettais deja renseignée sur certaines pratiques douteuses.. mais le nofollow ça je ne connaissais pas!
    Justement aujourd’hui j’ai recu un mail bizarre (en courier indesirable) me demandant en gros de mettre leur lien pour que je sois mieux referencé. Je n’ai cliqué sur rien et effacé leur message! Ouf!
    Par contre je n’ai aucun contact avec des marques ou autres même si j’aimerai bien à mon tour recevoir des nouveaux produits pour les tester! Mais attention sans sponsoring, cela ce m’interesse pas lorsqu’ils veulent nous influencer!

  15. sounie dit :

    mon amie Sublime m’avait deja mise en garde pour les echanges de lien … en revanche, je retiens tout le reste ! Au débu, on mord à l’hameçon pour tout, prises dans l’euphorie de toutes les propositions et au fur et à mesure, on apprend, on mûrit, et on finit avec un blog qui n’a quasiment plus aucune pub à part pour les vrais sites chouchous ou amis et des articles sponsos parfois … :-)

  16. Cosmetogirl dit :

    Oui, il me semble mais je dois avouer que ça ne m’a apporté aucune visite. L’article était complet, il n’y avait aucun interet a venir le relire chez moi.

  17. Miss Choco dit :

    Merci pour tout ces bons conseils !!! Je prends note !

    Ce que je trouve fou, c’est ceux qui te proposent de rédiger un article (sans contrepartie) et quand tu refuses parce que tu ne veux pas parler de ce truc, et encore moins copier coller le communiqué de presse qu’ils t’ont gentiment envoyé…. Ils ne te répondent même pas…!!!
    dingue quand même ! La politesse fait pas partie de leur stratégie de communication !!

    Je viens de rejoindre la page facebook « On est pas des cruches » !!! ^^

  18. Trikoala dit :

    Merci pour ce poste. On ne se rend pas compte de ce qu’on peut provoquer avec nos articles. Grâce à des gens comme toi, on est calmé lol enfin, on se rend compte de la réalité, et on arrête de penser qu’on va se couvrir de cadeaux « gratuits »…

  19. StopDidine dit :

    Très bon article. Perso j’accepte les partenariat uniquement lorsque je reçois des échantillons, gratuit bien sur, de leur porduite et une réduction pour l’achat pour mes lectrices. J’ai depuis longtemps compris que ceux qui reprennent intégralement un article en nous indiquant qu’ils publient un lien vers notre blog c’est de la grosse arnaque. Il est aussi tout à fait évident que pour les grosses sociétés c’est tout bénéf pour aux, car ça leur fait de la pub gratuite, et quand on voit le prix d’une pub actuellement on comprend vite pourquoi il tentent leur chance chez les bloggeuses. Le tout est de savoir faire le bon « tri » ce qui n’est pas forcément évident, notamment lorsque l’on débute. Merci pour cette article

  20. zazou dit :

    Très bon article! Il faut faire attention à tout! C’est la société de consommation dans laquelle on vit…

  21. Malicia dit :

    Comme beaucoup, j’ai déjà eu des propositions d’échanges de liens, de concours, carrément pas adaptés à mon lectorat ou pas avantageux. Et puis il y a eu ce site que j’aime beaucoup qui m’a proposé un partenariat. Au début, c’était « tu écris un article sur notre site, j’en écris un sur ton blog, on fait ça de temps en temps ». Perso’, je ne trouvais pas ça super intéressant, j’en ai discuté avec eux. Par la suite, ils m’ont proposé un partenariat plus intéressant. Comme quoi, parfois, il ne faut pas hésiter à en discuter avec le site/la marque. Parfois, sont juste bornés et faut pas chercher ^^

  22. [...] pas des cruches » dédiée aux opés foireuses qu’on nous propose… Et vous pouvez aussi lire le billet de Melle Gima à ce [...]

  23. DarkGally dit :

    Décidément, je suis encore très naïve avec des tas de trucs à apprendre. Mais c’est passionnant de découvrir des filles capables de décrypter ce nouvel univers !

  24. Cédric dit :

    Merci miss pour cet article qui va nous permettre de mieux penser à tout cela ! Pour ma part en beauté masculine cela ne se presse pas au portillon. Je ne sais pas ce qu’il en est pour padawan mais faudra me dire ! Bonne soirée

  25. [...] du blog Ici, c’est « encore »^^ Mlle Gima qui évoque un grand nombre de procédés de monétisation existants pour un blog. Surtout, elle [...]

  26. louvero dit :

    très juste ton analyse ! rares sont les propositions ciblées… à croire qu’ils ne connaissent pas le sens du vrai marketing… moi c’est niet, je prends un vrai plaisir à faire des liens gratuits que je choisis, je dirais oui à un vrai partenariat ou une juste rémunération , en accord avec le sens de mon blog. Car le blog c’est une façon de relayer ton univers perso pas de le défigurer. En plus, tout travail mérite salaire et notre partage bénévole d’infos et tutos ne doit pas aboutir à tuer des métiers que certaines font ou espèrent faire. Accepter tout pour pas grand chose de durable ou rémunérateur = donner l’habitude de ne pas estimer le travail à sa juste valeur = danger ! :-)

  27.  
Répondre